Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 31-Oct-2014 - 13h58
Recherche:    Web CIN      By
772 visiteurs en ligne
Cameroun - Issa Tchiroma donne la position du Gouvernement à propos de l’affaire Louis Bapès Bapès: «Monsieur Louis Bapès Bapès a été placé en détention provisoire pour détournement de deniers publics»
Click to jump to 'Cameroon-Info.Net'
YAOUNDE - 01 AVRIL 2014
© Adeline Atangana | Cameroon-Info.Net
 22 Réactions
«Monsieur Louis Bapès Bapès a été placé en détention provisoire pour détournement de deniers publics... La procédure d’information judiciaire suivie contre lui suit son cours normalement»
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share

Issa Tchiroma
Photo: © Archives


A situation exceptionnelle, communication exceptionnelle. Issa Tchiroma, le ministre de la communication et porte parole du Gouvernement, vient de donner (22h45) dans les locaux de son ministère à Yaoundé, un point de presse à la suite de la libération rocambolesque de Louis Bapès Bapès, le ministre des Enseignement Secondaires, incarcéré il y a 24 heures seulement à la prison de Yaoundé-Kongenui. Habituellement plus disert dans ses sorties médiatiques, Issa Tchiroma n’a curieusement parlé que pendant 2 minutes 27 secondes ce soir face aux hommes et femmes des médias.

«Dans la journée du 31 mars 2014, Monsieur Louis Bapès Bapès, Ministre des Enseignements Secondaires, a été placé en détention provisoire par le juge d’instruction du Tribunal criminel spécial. Dans le cadre d’une procédure suivie contre lui pour détournement de deniers publics. Le 1er avril 2014, en application du pouvoir que lui confère les dispositions de l’article 222 alinéa 1er du code de procédure pénale, ce juge a donné main levée d’office du mandat de détention provisoire décerné à l’encontre du sus nommé. En effet, d’après cet article je cite: «le juge d’instruction peut à tout moment, jusqu’à la clôture de l’information judiciaire, d’office, donner main levée de mandat de détention provisoire» fin de citation. En la matière, le juge n’obéit qu’à sa conscience et n’a de comptes à rendre à personne. Il y a lieu de rappeler que d’une part, d’après l’article 1er du code pénal, la loi pénale s’impose à tous. Et que d’autre part, la procédure d’information judiciaire suivie contre lui, suit son cours normalement. Voici la communication que je voulais porter à votre connaissance, en raison du fait que l’affaire se trouve entre les mains de la justice, un pouvoir indépendant, jaloux de son indépendance et de ses prérogatives, il ne m’est pas permis de répondre à une quelconque question qui tarauderait l’esprit des journaliste.»

Voilà en peu de lignes, les propos du ministre de la Communication, porte parole du Gouvernement. On y apprend que Louis Bapès Bapès fait bien l’obejt d’une poursuite judiciaire pour détournement de deniers publics et qu’il est très tôt pour les proches du patron des Enseignements secondaires de jubiler car, «la procédure d’information judiciaire suivie contre lui» ne va pas s’arrêter malgré sa remise en liberté. Tout porte donc à croire qu’il pourrait retourner à Kondengui, après le remaniement ministériel qui pointe à l’horizon.
SUR LE MEME SUJET...
 

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 22718 Réactions: 22 Transferts: 4 ]
Publicite

 22 Réactions
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...


P U B L I C I T E


P U B L I C I T E

Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.