Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 24-Oct-2014 - 19h02
Recherche:    Web CIN      By
930 visiteurs en ligne
CRIMES RITUELS À YAOUNDÉ : DES SUSPECTS AVOUENT
Click to jump to 'CRTV'
Yaounde, 25 Janvier 2013
© Elvis Mbimba | CRTV
 2 Réactions
LE MINISTRE DE LA COMMUNICATION INDIQUE LA PRÉSENCE DES CAMEROUNAIS ET DES ÉTRANGERS PARMI LA VINGTAINE D’INDIVIDUS ARRÊTÉS PAR LA GENDARMERIE ET DE LA POLICE.
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Selon Issa Tchiroma Bakary, les enquêteurs de la gendarmerie ont arrêté une dizaine de suspects. Ceux de la police ont pris un nombre similaires d’individus. Les services de sécurité poursuivent leurs enquêtes mais « nombre de victimes seraient déjà passés aux aveux ». Le ministre de la communication précise que « des objets appartenant aux victimes ont été retrouvés auprès de ces suspects ». Pendant sa déclaration faite mercredi soir, le porte-parole du gouvernement était entouré du Secrétaire d’Etat à défense chargé de la gendarmerie et du délégué général à la sureté nationale.

Le ministre de la communication a précisé que les meurtres ont été enregistrés dans les quartiers Mimboman, Nkomo et Biteng entre le 2 décembre 2012 et 10 janvier 2013. Les services de sécurité ont dénombré 7 victimes et non 12 comme l’affirmaient certains médias. Sur les caractéristiques communes des crimes, on note la pratique des viols sur les victimes, l’amputation de certaines parties des corps et l’abandon des corps dans la broussaille. L’état de certains restes n’a pas favorisé une bonne identification des victimes mais le ministre dit qu’il s’agit de personnes de sexe féminin.

En visite mardi dans l’arrondissement de Yaoundé 4, qui couvre les zones concernées par ces crimes rituels, le préfet du Mfoundi avait annoncé la relocalisation à Mimboman du commissariat de sécurité publique qui avait été installé provisoirement à Nkolmesseng, dans l’attente de locaux. Jean Claude Tsila évoque également l’imminence du réaménagement des routes du quartier avec l’installation de l’éclairage public dans certains carrefours. Avec ces commodités et la collaboration des populations, le gouvernement croit pouvoir éviter toute résurgence de ce phénomène.

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 5163 Réactions: 2 Transferts: 0 ]
Publicite

 2 Réactions
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...


P U B L I C I T E


P U B L I C I T E

Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.