Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 25-Oct-2014 - 10h49
Recherche:    Web CIN      By
856 visiteurs en ligne
MTN ELITE 1/MTN ELITE 2: Le Général met les présidents de clubs au pas
Click to jump to 'La Météo'
Yaoundé, 21 Janvier 2013
© Nadine Bella | La Météo
 2 Réactions
Au cours d'un point de presse donné vendredi à Yaoundé, le président de la Ligue de football professionnel du Cameroun a réaffirmé sa ferme volonté à poursuivre le vaste chantier de professionnalisation du football camerounais. En dépit de l'opposition des dirigeants de clubs.
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
«Je suis chargé en ma qualité de président de la Ligue et pour le compte du gouvernement, de mettre sur pied le professionnalisme au Cameroun. C'est donc une mission que j'entends mener jusqu'au terme de mon mandat et ce, malgré les épines et les ronces que des individus s'évertuent à mettre sur mon chemin». Des propos du président de la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc), lors de son échange avec les journalistes.

Pierre Semengue répondait en quelque sorte à certains présidents de clubs de première et de deuxième division qui, incapables de se conformer aux nouvelles règles édictées par la Fifa, ont émis le souhait de le voir démissionner de ses fonctions. Le valeureux militaire s'est par ailleurs évertué à expliqué à l'opinion nationale et internationale, ses réelles motivations de renvoyer sine die le démarrage de la saison sportive 2013 au Cameroun. «La Ligue a avancé à chaque club la somme d'un million de FCFA prélevée sur l'avance des soixante quinze millions (150.000 USD environ) reçus de la Fécafoot pour lui permettre de constituer une société commerciale. A ma grande surprise, ce sont des dirigeants de clubs mythiques, censés tirer vers le haut les autres clubs qui s'opposent farouchement à la mutation des associations existantes à ce jour en sociétés commerciales à objet sportif». En représailles, Pierre Semengue, dans une correspondance adressée au ministre des Sports et de l'éducation physique, a demandé de ne procéder au déblocage de la subvention accordée aux clubs qu'après leur mutation complète en sociétés commerciales.

Ces réformes, selon les dirigeants de la Ligue, visent à sortir toutes les équipes de football de l'amateurisme pour une gestion professionnel. Il s'agit désormais d'une activité économique à laquelle toutes les composantes de la société doivent avoir le désirent.

Le changement radical de la Ligue est compréhensible. En 2008, la Fifa s'est rendue au Cameroun pour signer avec la Fécafoot, la Déclaration de Douala posant les bases du professionnalisme qui devait être effectif à l'horizon 2012-2013, soit cette année. Revenue en 2011 pour l'évaluation, elle s'est aperçue que rien n'avait été fait et, a transféré la responsabilité d'implémenter le professionnalisme à la Ligue.

Selon Pierre Semengue, le gouvernement camerounais a consenti dès lors de gros efforts pour le développement du football: les dons, libéralités et subventions alloués aux clubs participant aux compétitions nationales officielles d'élite, sont admis en déduction dès lors qu'ils sont justifiés et dans la limite de 5% du chiffre d'affaires de l'exercice; les personnes physiques ou morales qui réinvestissent au Cameroun peuvent bénéficier d'une réduction de l'impôt sur les sociétés ou de l'impôt sur le revenu des personnes physiques allant jusqu’à 50% des réinvestissements admis;

Il y a en outre l'exonération totale de la taxe foncière des propriétés appartenant aux clubs, associations ou organismes sportifs agréés etc. Ces réformes, selon les dirigeants de la Ligue, sont un atout déterminant pour l'implémentation d'un véritable professionnalisme au Cameroun.

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 2277 Réactions: 2 Transferts: 0 ]
Publicite

 2 Réactions
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...


P U B L I C I T E


P U B L I C I T E

Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.