Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 18-Apr-2014 - 10h53
Recherche:    Web CIN      By
447 visiteurs en ligne
Ngaoundéré: l'Affaire de 80 ordinateurs volés continue
Click to jump to 'La Nouvelle Expression'
DOUALA, 21 Décembre 2012
© Yérima Honoré | La Nouvelle Expression
 1 Réactions
Les étudiants victimes veulent rencontrer le gouverneur, espérant qu’une solution sera trouvée à leur problème.
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
C’est une motte d’étudiant la mine fermée que l’on a rencontré hier regroupée dans un carrefour de la ville de Ngaoundéré.

Ces derniers, plus d’une quarantaine au totale, à les entendre parler, ne sont pas entrain de préparer une grève quelconque. «Il est question pour nous de trouver une issue, pour que justice soit faite dans cette histoire » confie l’un d’entre eux.

En effet, suite à l’arnaque de plus de 80 ordinateurs portables dont ils ont été victimes il ya quelques jours, à l’antenne régionale de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et de Libertés (CNDHL), ces étudiants disent vouloir porter leurs voix à la plus haute autorité de la région. Selon eux, malgré les démarches judiciaires, les espoirs s’amenuisent. «C’est vrai que les enquêtes se poursuivent au niveau de la police judiciaire, mais nous sommes un peu sceptiques de l’aboutissement des démarches judiciaires», nous explique Haman, une victime. En effet, ces derniers, auraient rencontré le procureur de la République qui leur aurait donné rendez-vous dans 06 mois pour voir la suite de l’affaire. Une procédure jugée très longue par ces étudiants. Car croyant que cela ne va jamais être favorable à leur égard. «Si la Commission des droits de l’homme avec ses meilleurs avocats, dit qu’elle n’a jamais mandaté personne pour venir former les étudiants ici, qu’allons-nous faire?», explose en larme une victime.

Eu égard à toutes ces inquiétudes et à la procédure judiciaire jugée très longue, les victimes du vol de près d’une centaine de lap top, souhaitent rencontrer Abakar Ahamat, le gouverneur de la région de l’Adamaoua. Il est question selon eux, «d’informer la plus grande autorité administrative de la région afin de lui faire part de l’arnaque dont ils ont été victimes». Un avis que partagent plus d’un, au vu du fait qu’Abakar Ahamat s’est toujours illustré depuis son installation à la tête de la région, comme l’un des gouverneurs les plus intègre qu’a connu la région. Celui-ci s’étant engagé dans une croisade contre la corruption, les détournements de fonds, les trafics d’influences, abus d’autorité et arnaques.

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 2161 Réactions: 1 Transferts: 0 ]
Publicite

 1 Réactions
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...


P U B L I C I T E


P U B L I C I T E

Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.