Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 18-Apr-2014 - 10h53
Recherche:    Web CIN      By
654 visiteurs en ligne
» Vouloir m’accuser de prendre position pour M. Bedzigui, c’est preuve de cécité ou de malhonnêteté intellectuelle, compte tenu de la rigueur de mon post qui situe les idées majeurs de chaque partie. Masfao, tu ne connais rien en matière de méthodologie. Et je m’explique : « les témoins oculaires » sont les informateurs, de premières mains, en ce qui concerne la rédaction d’une Histoire. Masfao : « Chacun peut comprendre (Deltombe-Domergue-Tatsita aussi) qu'à l'heure de leur enquête historique, travail respectable » Les enquêtes historiques, en question, sont réalisées auprès de qui ? Aupres surtout des témoins oculaires car les sources officielles, de l’armée coloniale, sont souvent tronquées. Masfao, il faut s’abstenir d’intervenir sur un sujet qu’on ne maitrise pas. Dans mon post, j’invite les deux parties à voir les témoins oculaires car le photographe qui a lui-même pris la photo en est un. Par conséquent, on ne peut pas obtenir la vérité historique, même en interrogeant uniquement ce photographe, s’il vie encore. Il faudra interroger les habitants de la localité. Voila la démarche scientifique, si l’on veut être rigoureux. Hier, Masfao était l’un des intervenants qui ne cachait sa grande joie devant la stigmatisation ethnique de Wikileaks qu’il défend. Mon intervention a permis d’exposer ce petit jeu des gamins de sa trempe. (Voici le lien : http://www.cameroon-info.net/reactions/@,37614,7,au-nom-de-paul-biya-foning-passe-un-marche-de-gre-a-gre-de-plus-d-un-milliard-fc.html) Masfao cherche maintenant à prendre sa revanche. Mais il est tombé sur une personne exigeante en matière d’analyses : - Premièrement, j’émets les idées majeures, en opposition, des deux parties en incluant les forces (sources de premières mains) et les faiblesses (sources de secondes mains) - Deuxièmement, j’expose la solution c’est à dire les témoins oculaires ayant assistés à ce rassemblement que l’on voit sur la photo. - Troisièmement, j’explore une piste, de résolution, en citant Achille Mbembe. Finalement, je ne fais pas la stigmatisation, domaine réservé à ceux qui ont la passion des égouts comme Masfao."> » Vouloir m’accuser de prendre position pour M. Bedzigui, c’est preuve de cécité ou de malhonnêteté intellectuelle, compte tenu de la rigueur de mon post qui situe les idées majeurs de chaque partie. Masfao, tu ne connais rien en matière de méthodologie. Et je m’explique : « les témoins oculaires » sont les informateurs, de premières mains, en ce qui concerne la rédaction d’une Histoire. Masfao : « Chacun peut comprendre (Deltombe-Domergue-Tatsita aussi) qu'à l'heure de leur enquête historique, travail respectable » Les enquêtes historiques, en question, sont réalisées auprès de qui ? Aupres surtout des témoins oculaires car les sources officielles, de l’armée coloniale, sont souvent tronquées. Masfao, il faut s’abstenir d’intervenir sur un sujet qu’on ne maitrise pas. Dans mon post, j’invite les deux parties à voir les témoins oculaires car le photographe qui a lui-même pris la photo en est un. Par conséquent, on ne peut pas obtenir la vérité historique, même en interrogeant uniquement ce photographe, s’il vie encore. Il faudra interroger les habitants de la localité. Voila la démarche scientifique, si l’on veut être rigoureux. Hier, Masfao était l’un des intervenants qui ne cachait sa grande joie devant la stigmatisation ethnique de Wikileaks qu’il défend. Mon intervention a permis d’exposer ce petit jeu des gamins de sa trempe. (Voici le lien : http://www.cameroon-info.net/reactions/@,37614,7,au-nom-de-paul-biya-foning-passe-un-marche-de-gre-a-gre-de-plus-d-un-milliard-fc.html) Masfao cherche maintenant à prendre sa revanche. Mais il est tombé sur une personne exigeante en matière d’analyses : - Premièrement, j’émets les idées majeures, en opposition, des deux parties en incluant les forces (sources de premières mains) et les faiblesses (sources de secondes mains) - Deuxièmement, j’expose la solution c’est à dire les témoins oculaires ayant assistés à ce rassemblement que l’on voit sur la photo. - Troisièmement, j’explore une piste, de résolution, en citant Achille Mbembe. Finalement, je ne fais pas la stigmatisation, domaine réservé à ceux qui ont la passion des égouts comme Masfao.">
SIGNALER UN COMMENTAIRE ABUSIF
Article:
Affaire de la Photo de Ruben Um Nyobè aux pieds du Colonel Lamberton: Les auteurs du livre "KAMERUN" disent "Non aux falsifications historiques de Célestin Bedzigui!
Commentaire abusif (Par Mollah45 - 18-Sep-2012 07:47 EDT):
Masfao : « Une quête de vérités qui fermerait les portes à quelques témoins (parfois oculaires) […]

Chacun peut comprendre (Deltombe-Domergue-Tatsita aussi) qu'à l'heure de leur enquête historique, travail respectable, il ne soit plus de bon goût (ici pour les Lamberton) de "fêter" leurs trophées!
»

Vouloir m’accuser de prendre position pour M. Bedzigui, c’est preuve de cé
Votre nom: *
Votre e-Mail: *
Nature de l'Abus: *   
Votre commentaire: *
Question anti spam:
Comment ecrit-on Cameroun en Anglais ? *   
P U B L I C I T E

Copyright  ©  2000 - 2009  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.