Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 20-Oct-2014 - 07h08
Recherche:    Web CIN      By
2118 visiteurs en ligne
Protection de la nature: Le Cameroun bénéficie de 14,4 milliards de F cfa
Click to jump to 'Repères'
Yaoundé, 23 Janvier 2013
© Armelle Nguiffo | Repères
 2 Réactions
Le Cameroun à travers son Ministère de l'Environnement, de la protection de la nature et du développement durable (Minepded) est résolu à tordre le cou au changement climatique.
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Votre Réaction (Max.: 3000 caractères)
CIN_Id * (max. 20 carac.)
Register HERE !
Mot de passe *
I forgot my password
Localité * (max. 20 carac.)
E-mail *
( * ) : Champs obligatoires
James
Yaounde
  1
27-Jan-2013 10:33 EST
J’ai eu à parler des cheveux des femmes noires dans cet album parce que c’est l’élément le plus visible de l’aliénation des Noirs. J’adore mes sœurs mais il faut dire que pour celles qui n’ont ni la peau claire ni le cheveu lisse, la beauté se résume à ne pas être ce qu’on est, alors on met des crèmes blanchissantes, des défrisants ou des faux cheveux.

Que ce soit dans la beauté, la langue, la culture, la vie des Noirs est animée par le désir de fuir ce qu’on est, africain. Nous pensons qu’il faut à tout prix s’éloigner de cette identité qu’on croit primitive, de ce peuple religieusement maudit qui n’a jamais produit de civilisation, de cette couleur qui est présentée comme la plus négative qui soit. Il faut s’éloigner de cette terre et de ce peuple dont on ignore qu’il a inventé l’écriture, la littérature, les mathématiques, l’architecture, la religion, l’administration, l’astronomie, le calendrier, la chimie, l’agriculture et les sciences en général. Alors, comme dirait Frantz Fanon, la seule issue est un destin blanc, dans l’apparence, dans la langue, dans la culture. C’est l’aliénation.

auteur inconnu
Mimi-B
Douala
  0
27-Jan-2013 10:01 EST
Merci pour l'arnaque.
Protection de la nature: Le Cameroun bénéficie de 14,4 milliards de F cfa
Click to jump to 'Repères'
Yaoundé, 23 Janvier 2013
© Armelle Nguiffo | Repères
 2 Réactions
Le Cameroun à travers son Ministère de l'Environnement, de la protection de la nature et du développement durable (Minepded) est résolu à tordre le cou au changement climatique.
Le Cameroun à travers son Ministère de l'Environnement, de la protection de la nature et du développement durable (Minepded) est résolu à tordre le cou au changement climatique. Du moins sur un plan purement institutionnel. Cette volonté des pouvoirs publics a conduit le Minepded à faire valider par les instances internationales son document de préparation au mécanisme de réduction des émissions dues à la déforestation, à la dégradation forestière, à la gestion durable des forêts et l'augmentation des stocks de carbone (Redd+).

Ce draft dont le coût de préparation s'élève à 200 000 dollars, soit 90 millions de F cfa est d'autant nécessaire que le Cameroun subit les effets néfastes des changements climatiques, visibles à travers la réduction de la production agricole, la raréfaction des pâturages, le développement des maladies liées à l'eau et aux grandes chaleurs, la sécheresse et les inondations.

En attendant l'élaboration proprement dit du document de stratégie dont le montant global est de 32 millions de dollars, et qui court sur quatre ans, le Ministère de l'Environnement s'attèle à la mise sur pied des programmes de réponse aux changements climatiques, à la création de l'observatoire national sur les changements climatiques et à la création des cadres de concertation interministérielle sur les questions liées aux changements climatiques.

En outre, la communauté internationale réunie au sein de la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques a identifié l'atténuation des émissions de gaz à effet de serre comme une réponse globale efficace pour freiner la tendance à l'augmentation de ces gaz. Pour ce faire il a été convenu de la mise sur pied du mécanisme Redd+, qui permettra au gouvernement camerounais dès sa mise en application d'empocher 4 milliards tous les ans et 3 milliards pour les populations qui auront conservé leurs forêts en guise de compensation. Ces trois milliards serviront entre autres à la construction des écoles, des hôpitaux, et d'approvisionnement en eau potable des peuples autochtones et même ceux ne disposant pas de forêt.

Au cours de la conférence de presse donnée le 21 janvier par le Ministre de l'Environnement, M. Pierre Hele, l'on a noté qu'au cours des trois prochaines années de préparation à la stratégie nationale Redd+, le Cameroun compte mettre en place des institutions nationales pour l'élaboration et le suivi de la stratégie, promouvoir les projets pilotes et élaborer un cadre légal et juridique pour le fonctionnement du mécanisme Redd+. «Pour sa mise en œuvre et son suivi au Cameroun, des arrangements institutionnels sont nécessaires. A ce jour, le comité de pilotage, la plateforme Redd et les services administratifs ont des mandats officiels pour la gestion du processus Redd+.»

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 1400 Réactions: 2 Transferts: 1 ]
Publicite

 2 Réactions
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...



P U B L I C I T E


P U B L I C I T E
Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.