Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 22-Dec-2014 - 18h55
Recherche:    Web CIN      By
524 visiteurs en ligne
Inondations dans le grand Nord: Comment les sous-préfets ont détourné l'aide du chef de l'Etat
L'Oeil du Sahel
Yaoundé, 21 Janvier 2013
© RAOUL GUIVANDA | L'Oeil du Sahel
 5 Réactions
Deux commissions d'enquête établissent les détournements à Darak et à Yagoua.
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Votre Réaction (Max.: 3000 caractères)
CIN_Id * (max. 20 carac.)
Register HERE !
Mot de passe *
I forgot my password
Localité * (max. 20 carac.)
E-mail *
( * ) : Champs obligatoires
Masfao
UE
  0
28-Jan-2013 08:34 EST
@Cassalek,

Nul besoin de tuer qui que ce soit (et encore moins nos fossoyeurs) au nom de je ne sais quelle justice d'exception et/ou encore quelle thérapie de choc, les vérités sont plus cruelles que la mort.

Dire pour tous ce qu'ils ont fait, tout ce qu'ils ont fait,
Dire la mort et le cortège de cadavres qu'il ont partout dans ce pays, essaimé,
Connaitre et faire reconnaitre à chacun(e) ses responsabilités, toutes ses responsabilités,
Saisir tous les biens mal acquis où qu'ils se trouvent et quelque soit les différents modes de maquillage mis en oeuvre,

Et ranger bandits fils de bandits, incapables fils d'incapables, là où est leur place, au sous-sol de notre échelle sociale.

Tout ceci parce que Bantu, nous ne brillons pas dans l'Histoire à travers la qualité de nos geôles.
Les vérités sont plus cruelles que la mort!

Nous n’aurons ici la guerre que parce que nos fossoyeurs, incapables d'assumer leurs forfaits, en appellent à l'ethnie dans l'espoir que cela leur servent de paravent ou de parafoudre.
Paul Biya et ses bandits rdpc sont ici nus, alors ils s'habillent d'ethnie!

Et, si la pression se fait forte du côté de la communauté internationale, ils revêtent quelques oripeaux nationalistes.
Cassalek, les vérités sont plus cruelles que la mort!
Manengouba5
Douala
  0
27-Jan-2013 15:31 EST
Pauvre de nous, comment en sommes nous arrives la ???
James
Yaounde
  2
27-Jan-2013 10:49 EST
J’ai eu à parler des cheveux des femmes noires dans cet album parce que c’est l’élément le plus visible de l’aliénation des Noirs. J’adore mes sœurs mais il faut dire que pour celles qui n’ont ni la peau claire ni le cheveu lisse, la beauté se résume à ne pas être ce qu’on est, alors on met des crèmes blanchissantes, des défrisants ou des faux cheveux.

Que ce soit dans la beauté, la langue, la culture, la vie des Noirs est animée par le désir de fuir ce qu’on est, africain. Nous pensons qu’il faut à tout prix s’éloigner de cette identité qu’on croit primitive, de ce peuple religieusement maudit qui n’a jamais produit de civilisation, de cette couleur qui est présentée comme la plus négative qui soit. Il faut s’éloigner de cette terre et de ce peuple dont on ignore qu’il a inventé l’écriture, la littérature, les mathématiques, l’architecture, la religion, l’administration, l’astronomie, le calendrier, la chimie, l’agriculture et les sciences en général. Alors, comme dirait Frantz Fanon, la seule issue est un destin blanc, dans l’apparence, dans la langue, dans la culture. C’est l’aliénation.

auteur inconnu
Man Tara
Chicago
  3
27-Jan-2013 08:45 EST
@Cassalek
Bangoss

Tu sais ce qui me desespere encore plus, c'est tous ces csmerounais qui veulent nous faire croire que le Cameroun n'a pas un probleme tres serieux. Qu'il suffit de se debarasser d'un seul homme et tout sera normal. C'est d'une inconscience pathetique.
Au fait je crois que cette attitude est plus desesperante que le probleme lui-meme. Parce que ca nous dit que les camerounais le mal ailleurs que la ou il se trouve. En d'autre mots ils font un mauvais diagnostique. Le mal ne peut pas etre soigner.
Ils agissent exactement comme les guerrisseurs qui laissent mourir le malade en pretendant que c'est l'oncle qui lu a jete un sort
Cassalek
Bangoss
  0
27-Jan-2013 07:28 EST
C'est avec le coeur meurtri et les yeux larmoyants que j'ai parcouru cet article. Pauvre mon pays à la solde de charognards de pire espèces.

Je suis sans voix et ne sais par quel bout commencer pour commenter les faits mentionnés dans l'article.

Juriste de formation et de métier, ardent partisan du respect et de la défense des droits de l'Homme. Je dois repenser ma posture en ce qui concerne le Cameroun.

Aux grands maux les grands remèdes. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Il faut en plus du qui paye sort, réactiver la peine de mort dans notre pays pour le cas de l'infraction spécifique de détournement de dernier public avec exécution sur la place publique quand il s'agit de haut-fonctionnaires. Cette thérapie de choc amènera à la prise de conscience individuelle et par là, collective.

Et surtout reformer l'ENAM à défaut la dissoudre et penser à autre chose. C'est l'école qui a produit le plus gros des détourneurs de fonds dans notre beau pays.

 

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 2254 Réactions: 5 Transferts: 2 ]
 
Publicite

 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...



P U B L I C I T E
Copyright  ©  2000 - 2014  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.