Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 30-Sep-2014 - 07h44
Recherche:    Web CIN      By
1420 visiteurs en ligne
SOPECAM: Le Controle Supérieur de l'Etat épingle Marie-Claire Nnana
Click to jump to 'Aurore Plus'
Douala, 22 Janvier 2013
© Michel Michaut Moussala | Aurore Plus
 26 Réactions
Une mission du contrôle supérieur de l’Etat épluche les comptes de cette société à capitaux publics dirigée depuis 2002 par Marie-Claire Nnana.
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Votre Réaction (Max.: 3000 caractères)
CIN_Id * (max. 20 carac.)
Register HERE !
Mot de passe *
I forgot my password
Localité * (max. 20 carac.)
E-mail *
( * ) : Champs obligatoires
Mbe Mot
Ebolowa
  0
25-Jan-2013 05:34 EST
Mlk_do
Sed

"...Mais la grande faute ne revient elle pas au consupe? Car je ne me souvient pas qu'ils aient deja fait un rapport d'
enquête. Ils nous laissent là aux spéculations des journalistes."

C'est malheureusement vrai, j'ai d'ailleurs fini par me rendre compte que les rapports du consupe ne sont exploités que par leur seul destinataire, le Chef de l'Etat qui les sort quand il le juge nécessaire surtout pour nourrir l'épervier.
Il ne nous reste donc que les spéculations de journalistes cmme vous le dites si bien.
Mlk_do
Sed
  0
24-Jan-2013 17:52 EST
@Mbe Mot: c'est vrai que dans les mots de MMM on sens bien de la rancune, d'où la prise aux pincettes de cette article. Bien que je crois bien qu'il ya quand un peu de verité dans l'article
Mais la grande faute ne revient elle pas au consupe? Car je ne me souvient pas qu'ils aient deja fait un rapport d'
enquête. Ils nous laissent là aux spéculations des journalistes.
Mybalioune
Paris
  0
23-Jan-2013 15:40 EST
@Grandwest
Beaucoup peuvent s'offusquer que tu étales ainsi les secrets de la maison sopecam (visiblement tu es de la maison); je pense que c'est un acte citoyen que tu fais; il faut au moins terroriser ces bandits/gangster à col blanc en exposant à l'opinion public leurs forfaits, afin que le petit peuple n'ait plus d'admiration pour eux
Mbe Mot
Ebolowa
  1
23-Jan-2013 11:41 EST
"SOPECAM: Le Controle Supérieur de l'Etat épingle Marie-Claire Nnana"

Comment peut on le dire, le Consupe n'ayant pas encore rendu sa copie?
Je ne prends pas faits et causes pour Mme Nnana que je ne connais ni d'Adam ni d'Eve, je voudrais tout de même relever, à la lecture de cet article que Moussala semble nourrir une rancune particulière envers cette Dame; ainsi, le titre de cet article aurait pu être:

"SOPECAM: Aurore Plus épingle Marie-Claire Nnana"

Pour celui qui m'interpelle plus bas, @Wangrin122, je n'ai jamais soutenu les prévaricateurs et spoliateurs des biens et fonds publics, d'ou qu'ils viennent.
Inutile de m'engager dans un faux proçès, étant donné pour le cas d'espèce que Dame Nnana ne soit ici l'objet que de dénonciations à forte odeur de calomnie. Attendons le rapport du Consupe, c'est plus sage comme ça.
Grandwest
Bafoussam
  2
23-Jan-2013 06:22 EST
LA SOPECAM TOMBEE EN FAILLITE DU FAIT DES AMBITIONS DEMESUREES D'UN RETRAITE

Il s'appelle KOUE Jean Baptiste, 64 ans révolus, ingenieur retraité de la Société de presse et d'édition du Cameroun SOPECAM depuis 2008.

paradoxalement, il continue à exercer dans la même société, avec une rémunération 1 fois et demi que ce qu'il touchait pendant son activité régulière.

Qui est ce camerounais, cet ex employé de sopecam entièrement à part.

Cet ingenieur mécanicien qui s'est depuis qu'il travaille à la sopecam, illustré par des malversations et magouilles de toutes sortes, a juré de finir sa carrière en beauté comme Directeur Général de la SOPECAM.
malgré les nombreuse casseroles qu'il traine :
- détournement de 13 millions en 1986 en coaction avec 2 françaises dans une affaire appelée Bluegris
- achat d'une épave de rotative gazette en 1989 avec un certain Doumba Charles
Il a décidé de ne lâché prise sur la sopecam tant que son ambition d'être DG n'est accompli.

Marie Claire Nnana qui a trouvé en lui un allié pour faire le vide encadres compétents autour d'elle, a sans cesse renouvelé son contrat de travail.

il est ainsi passé tour à tour Directeur Commercial, Directeur de la régie de publicité , Directeur technique.

ingenieur d'une autre époque, il est en déphasage de la technologie actuelle.

les projets lancés à coups de milliards ne sont menés à terme
des machines acquises en miliards sont en panne depuis près d'un an, dont la fameuse 5 couleurs,

son attitude irrespectueuse a chassé la plupart des clients de l'imprimerie sopecam, et l'entreprise se retrouve les caisses vides.

Il se raconte que malgré les instructions du Conseil d'administration de se séparer de la trentaine de retraités qui grèvent dangereusement les maigres ressources de la Sopecam, soit 15 millions par mois, le dg marie Claire nnana a décidé de maintenir ce dinausore en place.
des indiscretions autour de la Dg il resoort que le rôle de ce dinausore est plutot occulte, ce Koue la menant de marabout en marabout.
la dg l'aurait même qualifié de gardien du temple, devant un parterre du personnel.

Quel temple? la sopecam Une société d'état?
Grandwest
Bafoussam
  0
23-Jan-2013 06:20 EST
LA SOPECAM SOUS LE REGNE D'UN GOUROU

Septembre 2012, La SOPECAM se retrouve en cessation de paiemnt.

Tous les projets financés à coups de milliards par l'Etat camerounais sont à l'arrêt. Les entreprises chargées de construction des ateliers devant recevoir les nouvelles machines replient leurs personnels.

La raison de la chute vertigineuse de cette société de l'état n'est autre que le règne mystérieux d'un certain retraité.

Il s'appelle KOUE Jean Baptiste, 64 ans révolus, ingenieur retraité de la Société de presse et d'édition du Cameroun SOPECAM depuis 2008.
Paradoxalement, sa présence à la Sopecam est renouvelée chaque année par le Dg, Marie Claire Nana dont il passe pour le gourou.

Ausx dires de cette femme qui dirige la sopecam depuis 10 ans, elle ne serait rien sans Koue à la sopecam. Lors de l'installation récente de responsables nommés à lat ête des directions de la sopecam, elle l'a solennellement désigné "le gardien du temple", à la stupéfaction de tout le personnel.

La complicité de ces deux personnes est on ne peut plus évidente.

Par des campagnes répétées de délations, ce koue a réussi à convaingre le Dg nana que la plupart des cadres dont l'influence convoitent sont poste. naîvement, elle a fait le vide autour d'elle, confinant la plupart des cadres pourtant compétents à des rôles sans importances auditeurs, chargés de missions, conseillers techniques, contrôleurs, qu'il est convenu d'appeler le garage.

Une dixaine de haut cadres se trouvent donc en train de se tourner les pouces, percevant des salaires faramineux pour rien, le travail étant abandoné aux mains sans expertises.

Les autres cadres retraités, qui réussissent à bénéficié de prolongation de leurs emplois, sont régulièrement humiliés à travers leur décharge de fonction, à quelques mois de leur départ définitif, toujours du fait de ce koue.

Le climat social est devenu si malsain à la sopecam qu'il devient dangereux de dire bonjour à ce des cadres désignés par notre gourou de service comme détracteurs du DG.


Après avoir déstabilisé le tissu social, koue est en train d'abuser des ressources de la Sopecam. Non seulement il refuse des libérer le matériel roulant affecté dans les agences régionales, il en utilise à ses fins personnelles, dans ses palmeraies.

Aux dernières nouvelles, il vient de détruire un véhicule 4x4 récemment acquis, lors de tonneau sur la route de son village.

En sa qualité de gourou de madame dg, il s'agit juste de rubrique divers pertes et profits de Sopecam.

la question que l'on se pose:
Est il vrai comme le clame la dg, qu'elle a mis tout le conseil d'administration dans sa poche?

L'indifférence de Joseph LE qu'on a pourtant vu défilé chaque semaine à la sopecam il ya quelques mois est très étonnant pour ne pas dire complice.

Et on dira le président biya ce ci, celà.
Grandwest
Bafoussam
  1
23-Jan-2013 06:18 EST
SOPECAM
les travaux de construction des ateliers sont à l'arrêt total du non paiement des entreprises qui ont démantelé les chantiers.
La matière première necessaire à la production en imprimerie manque.

habitués aux livraisons fictives, le personnel des affaires génarales dont la plupart se recrute dans la famille du DG, dérobe actuellemnt le peu de papier qui est en magasin
Non contents d'avoir spolié la Sopecam de ses maigrs ressources pour leur fin propre :

Fouda Ntsama, Chef service a construit 2 duplex, 1 toyota Rav4
Bekai Ibrahim, complice des finances du DG: 1 duplex, 1 4x4 Touareg
Evina Simon, chauffeur : 1 villa, 1 toyota Rav4
Zoa abena chef de bureau, 1 toyota avensis
Nana marie claire, DG : 2 immeubles au quartier golf à yaoundé, 1 pajero arrachée à la Sopecam à travers vente fictive
Etoa françois xavier, concubin du Dg, president de la commission des marchés : 1 duplex au quartier Golf, 1 landcruiser arrachée à la Sopecam à travers vente fictive.


Nous portons à votre connaissance que M. Issa chiroma, le mincom bénéficie des largesses du dg sopecam et ne peut vous fournir la lumière sur la sopecam.
2 de ses frères ont été recrutés comme cadre à la sopecam, lui même bénéficie d'une dotation de 3 millions de carburant par mois, en violation de la reglementation.

pendant que les activités de sopecam sont sur le point de s'arreter, le Dg multiplie les voyages à l'étranger dans le seul but de prendre les frais de mission avec son complice, un certain Nkoue jean baptiste, retraité depuis 4 ans , mais qu'elle a eu exploit de nommer encore àau poste sensible de directeur technique. Ce malade chronique passe son temps à l'hopital matin et soir laissant à veau l'eau l'imprimerie que les derniers clients ont abandonné.
Grandwest
Bafoussam
  2
23-Jan-2013 06:09 EST
SOPECAM

Bombardé à la tête de la Sopecam en 2002 par des opportunistes qui ont profité du repport des élections par le presidant de la
republique, Marie Claire Nana a transformé cette entreprise qui venait de redécoller en une
véritable épicerie familiale.

comment pourrait il en être autrement quand on sait que de chef de bureau, elle a été propulsé comme directeur de redaction par le seul fait qu'elle était la concubine de Oboufegue, frère du DG de l'époque Mvondo Jerome.

Une fois donc installé comme Dg, Nana a pensé que tout le monde peut tout faire.

C'est ainsi que les activités importantes et
lucratives sont confiées à sa propre famille, comme le service des affaires générales qui gère les marchés, devenu ce qu'on appelle service mvog zabo. Ce service est dirigé par sa propre nièce et comprend uniquement les fils de la famille du Dg neuveux et nièces.

Ceux-ci sont portés beaucoup plus sur l'affairisme si bien que les commandes de pièces de rechange chez les blancs ne les interesent pas.

les 8 milliards d'impayès de plus de 10 ans que l'état a versé ont été détournés et la sopecam a déja les caisses vides.
Même les milliards des élections présidentiels de l'année passé sont déjà lapidés.


les travaux surfacturés de rideaux, achat de bureau réfection des sols ont englouti tout l'argent.

Avec la complicité d'une femme blanche du nom de natalie, le DG s'est livré à des marchés fictifs. Tout est payé rubi sur ongle et rien n'est livré dans les magasins de la Sopecam.

Pour mieux huilé ses opération, Nana marie Claire a chassé une anglophone intègre de la presidence de la comission des marchés et a fait nommé à la place
son propre concubin un enseignant du nom de etouah. Une fois le mandat de son concubin expirer, elle a nommé son propre beaufrère comme président de la comission des marchés de la Sopecam.


Avec sa nièce par ailleur chef du service des affaires générale et le fils d'un de ses complices au secrétariat de cette commission, le tour des marchés fictifs est joué.

dans ces conditions, les marchés fictifs se portent bien.

des marchés de plusieurs miliards sont engagés sans aucune procédure et payés sans contrepartie.

Il ya quelques annéesl la gloutonne du Dg; elle s'est accaparé tous les véhicules de la sopecam grace à des prête nom à travers une fictive vente de voitures
réformés. Elle même une pajero, son concubin une prado Ces lignes ne suffisent pas pour dire à quel niveau nana pille la Sopecam.

Ses enfants voyagent avec les billets d'avion payés par la sopecam. Elle -même est en mission chaque semaine pour se rendre dans ses plantations au village avec suite
dans ce climat de pillage, chaque employé essai aussi de prendre sa part. les coups de vol se répetent dans les magasins, dans les ateliers et même les machines sont démontés.

Curieuseme
Grandwest
Bafoussam
  1
23-Jan-2013 06:06 EST
SOPECAM
LES MARCHES ET LIVRAISONS FICTIFS

Chaque fois que dame nnana a besoin d'une somme d'argent 5 immions, 10 millions, 15 millions voire 20 illions, elle appelle à son burau son complice des finances le sieur Bekai Ibrahim, chef de division des finances et comptabillités et des affaires générales.

ce type de fonction taillée pour sieur bekai qui commande, paie, stocke et comptabilise n'existe nulle part ailleurs.

mais le conseil d'administration de la sopecam a validée la modification de l'organigramme à la demande du dg, lui laissant ainsi les pleins pouvoir de détourner.

Donc dès que dame nnana exprime un besoin d'argent, sieur bekai contacte un fournisseur qui débloque la somme demandée par le dg en majorant au passage ce qu'il mettra aussi à la poche.

Dès que l'argent est débloquée par le fournisseur, la nommée fouda isabelle chef service des affaires générales et nièce du dg monte un dossier d'appel d'offre appelée demande de cotation qui généralement n'est pas publié.
Le fournisseur qui a versé l'argent soumissionne seul et le tour est joué au niveau de la commission de passation des marchés présidée par ETOA françois xavier concubin du dg qui sera remplacé par ndongo pierre, mari de la grande soeur du dg.

la commission des marchés ayant au passage été remanié pour les besoins du détournement avec le remplacement du daf et du dt par des agents sans personnalités, des bénis oui oui.
Fouda ntsama elle même rappporteur.
aux membres de la commission venant de l'extérieur tel le representant du mincom, on donne quelques marchés de fournitures pour acheter son silence ou alors sa cécité.
les observateurs dits indépendants aussi deviennet prestataires de service.

la voie est alors libre pour la fiction. Les dossiers de marchés sont régulierement constitués, mais aucune livraison ou prestation n'est faite en contre partie.

Le fournisseur est payé ni vu, ni connu.
Grandwest
Bafoussam
  0
23-Jan-2013 06:04 EST
SOPECAM TECHNIQUES de détournements du Dg
LES MISSIONS ET ABUS DES BIENS DE LA SOPECAM

Pour se remplir les poches, dame nnana se met en mission dans son village à mfou tous les wwekend quand elle n'est pas en voyage à l'étranger.
Ses frais de mission du wwekend sont de 400000F aux quels il faaut ajouter 1million de carburant, soit 1400000F chaque semaine.

A ceci on doit ajouter les frais du chauffeur qui l'acciompagne.

Il faut aussi souligner qu'un chauffeur de la SOPECAM, nommé Ngoa Mveng est spécialement affecté au suivi quotidien des champs du DG dans son village de mfou, avec un véhicule 4x4 sopecam de 10 placesqui porte les detenus de la prison de mfou devant aller faire la corvée dans les plantations de madame le DG.

madame le dg sopecam a aussi instauré ce qu'on appelle carburant special. Il s'agit d'une provision des bons de carburant de 20 millions par mois qui lui sert de caisse noire pour son usage personnel et achat des consciences de certains décideurs, en fait la corruptiondes gens de diverses origines.
Grandwest
Bafoussam
  0
23-Jan-2013 06:01 EST
LA SURFACTURATION et FRACTIONNEMENT de Nana Marie Claire

La technique ici consiste à fractionner les marchés en bons de commandes.
Le chef de service des affaires générales, la nommée fouda isabelle, nièce du DG, rédige une demande d'achat au DG. Une fois visée par le DAF, la demande est transmise au DG qui y appose la mention "DAF ACCORD".

Pour donner un semblant de concurrence, à la note est jointe 3 proformas généralement émis par le même fournisseur sous des noms différents, trompant ainsi la vigilence du contrôle de gestion qui sert de contrôle financier.

Le bon de commande est alors émis au fournisseur le moins cher, qui est en fait pratique des prix 2 à 3 fois plus chers que sur la marché. c'est ainsi qu'un ordinateur qui coute 500000F sur le marché sera acheté à 1800000F à la sopecam, le surplus allant dans la povhe du DG et de ses complices.

Suivant cette technique, un même fournissuer peut bénificier des bons de commandes, pour la même prestation avoisinant 100 millions, évitant ainsi toute procédure de concurrence par appel d'offre.

Les exemples les plus parlants sont :
- l'achat des ordinateurs
- les fournitures informatiques,
-les amenagements.

S'agissant des amenagements cette technique de fractionnement et d'attribution a permis à l'entrepreneur Takou Joseph, sous les nom de KENMALI et FEGALI, de bénéficier des bons de commande pour un montant de près de 200 millions, pour aménager 'une soixante de burau et cinq ateliers de la sopecam sans appel à la concurrence.

les fourbnissurs de matériels informatiques ont été aussi traités de la sorte pour des montant de plus de 50 millions.
Kuntakinté
KAMA
  1
23-Jan-2013 05:30 EST
Plus de 50 ans après les indépendances africaines, on peut constater que le choix de la dépendance monétaire des pays africains d'abord à la France et aujourd'hui à l'Europe est un véritable fiasco économique et les difficultés financières de la France et de toute la zone Euro, avec l'inexplicable navigation à vue de ses membres (19 sommets en 22 mois pour ne rien décider) ne sont pas de nature à rassurer les pays Africains qui ont renoncé à leur souveraineté monétaire d'avoir été dans de bonnes mains. Et les conséquences économiques et sociales sont dramatiques pour ces pays africains, ce qui fait que sur les 10 pays les plus pauvres d'Afrique, 8 sont des pays soumis à ce régime monétaire du F cfa. Est-ce une simple coïncidence ? Les Africains doivent-ils encore pour longtemps accepter d'être pris en otage par des intellectuels qui ne sont intéressés en définitive qu'à leur plan de carrière sous l'ombrelle possible de la France ou de l'Europe ? La jeunesse africaine est-elle suffisamment informée pour construire et manifester son indignation ? N'est-ce pas venu le moment du mea-culpa des 70% des étudiants Africains de la diaspora dont les parents sont fonctionnaires en Afrique ? Pour qu'ils se demandent à eux-mêmes s'ils sont véritablement convaincus que l'argent du loyer du studio qu'ils payent 500 € (328.000 FCFA) par mois à Paris vient vraiment des 200.000 FCFA (305 €) de salaire mensuel de leur papa ou leur maman en Afrique ? En attendant la venue d'une monnaie unique africaine, si chaque pays crée sa propre monnaie et la rend non-convertible, que ferons-nous de cet armada d'étudiants de la diaspora qui vit grâce au sous-système tel qui est aujourd'hui ? Sommes-nous encore disposés à nettoyer devant notre porte et dire au revoir au Franc CFA ?
Jean-Paul Pougala

Voici un théorème pour détecter en Afrique un politicien nombriliste, égoïste et larbin de la France : « tout dirigeant africain qui ne remet pas en cause le franc CFA ne sert pas les intérêts de son peuple » Des homologues de Fru Ndi ne l’ont-ils pas traité d’ %%% dans ses débuts, lorsqu’il critiquait la France et ses ramifications dans le pays ? L’assurant qu’il ne sera jamais président s’il ne change pas de disque… Depuis, Pa’a John a compris la leçon et sait désormais que pour avoir un strapontin de pouvoir, il faut critiquer plutôt le président africain et ignorer royalement le maître, celui qui fait et défait ces présidents.
Tant que nous ne conceptualiserons et mettrons pas en pratique le ‘Triangle de Souveraineté’ (Monnaie – Armée – Constitution) dans notre pays, blâmer, insulter Popol ou un autre serait aussi intelligent que cacher le soleil avec sa main…
Nyambarindon
Mbangassina
  0
23-Jan-2013 05:29 EST
L' On ne saurait tout de même pas épingler une femme aussi CLAIRE,de la race des "NANG" (ou albinos),à la veille d'un 8 mars!
Tout de même!..
AfriCameroun
Afrique
  1
23-Jan-2013 04:11 EST
Elle sait ce qu'elle peut faire. Ecrire un Grand article pour fustiger les détracteurs de Franc Biya, ou alors Imprimer et diffusier l'Appel du Peuple pour 2018.
Mais attendons d'abors le rapport final avant de rentrer dans les spéculations et les analyses
JIBOFAT
PARIS
  2
23-Jan-2013 03:46 EST
Michel Michaut Moussala,
Votre plume est plus empoisonnée qu'un poignard turc.Rien qu'en lisant cet article sur le degré très avancé de cupidité morbide chez Nnanga,on hésitera pas un seul instant à la retenir dans"le programme -guillotine".
De toutes les façons,elle mérite bien ces flèches empoisonnées;c'est elle qui venait démontrer aux yeux du monde que le voleur-fils de son dictateur -président est blanc comme neige.
Et c'est à partir de certains de vos rappels que l'on comprend que ces agitateurs se recrutent tous autour d'un réseau entretenu par un certain Belinga.
EvinaZe
USA
  11
22-Jan-2013 22:11 EST
Michel Michaut Moussala ..encore toi? Tu dois deja etre riche comme on doit a chaque fois te payer pour ecrire des sottises sur les gens. Ecoute tu n'es pas le seul journaleux a avoir des informations sur les gens. Tu es un corrompu et un article va bientot apparaitre sur toi. Tu es mechant, tu es un lache..Honte a CIN de publier tes torchons qui n'ont meme aucun sense. Tu es un menteur.
Wangrin122
Bonn
10   2
22-Jan-2013 18:05 EST
je n ariive toujours pas a comprendre pourquoi des individus comme comme mbe mot betibenanga et autres se taisent chaque fois que l un des leurs est dans le viseur de l epervier.
Je m attendais a ce qu il encourage popol dans de tel initiatiaves mais rien.
En tout cas moi j encourage biya a acceler l operation epervier vite fait bien fait
Kolo Mama
Obala
10   7
22-Jan-2013 17:12 EST
la grosse remarque qui d'ailleurs n'émeut pas nos dirigeants c'est que dans toutes ces stés où les bétis ramassent autant d'argent la haine et le tribalisme sont toujours utilisés comme arme de protection contre toute dénonciation, d'où qu'elle vienne
Thieg
Mbanga
12   3
22-Jan-2013 16:08 EST
le machin qu on appelle CONSUPE là passe quand a etoudi?

rien que la taille de la garde-robe de chantou suffirait a compromettre barthelemy nnom gui, je parle de ce grand amateur de "petits" voyages en suisse.
Blanco
Mars
  1
22-Jan-2013 15:44 EST
Mort de rire !!!

3M ne fait pas dans la dentelle!

Mais que d'infos! Que d'infos! Ailleurs une seule de ces révélations (simple à vérifier au demeurant) serait suffisante pour provoquer une démission, mettre en branle le système judiciaire ou provoquer des procès en diffamation.

Au Cameroun non. Tout est lié à un individu, véritable manitou qui seul décide, oriente, met en mouvement, bref il régente tout malgré les lois et règlements qui devraient être appliquée.
Une chose cependant. La plus moderne machine d'imprimerie d'Afrique centrale en 2012 (RDC inclu) est bien au Cameroun, mais pas à la Sopecam. Elle est à Multiprint Offset à Bonabéri. C'est une merveille technologique
Vouvouzela
Douala
13   1
22-Jan-2013 15:28 EST
laissez aussi la mère manger sa part de nourriture, le consupe a deja épinglé mendo ze il est ou? aman adama n a pas encore besoin d'une quo-chambrière allors MArie claire nnama pille les caisses comme ceux qui ont concurru a ta nommination. Mais prends soin de quitter la table avant que le peuple ne reprenne sa souveraineté car c'est pour très bientot et sa va chauffer!!!!
Ngobikar
Obala
  1
22-Jan-2013 13:28 EST
Martin Belinga Eboutou encore et toujours lui, au départ de l'action de ces nominations de plaisantins prisonniers qui s'ignorent...Ironie du sort, c'est le meme Belinga qui reprennait Simon Pierre Bikele, chef du protocole prc pour incompétence...Comprenne qui pourra...

Qu'est ce qu'on peut dire? Voila Yves Michel Fotso qui rembourse et qui peut-etre sortira...Bon objectivement il y'en a quelques uns qui jouent les prolongations à kondengui mais quel signal envoie t-on?

M'enfin bref... Vous m'avez compris...We have a long way...
Jeff
Yaoundé
  0
22-Jan-2013 13:11 EST
hahaha je suis mort de ce pays
Konate
Sibérie
  1
22-Jan-2013 13:02 EST
Michel Michaut Moussala | Aurore Plus

Un pays de fous.Toi-même tu es fou!
SOPECAM: Le Controle Supérieur de l'Etat épingle Marie-Claire Nnana
Click to jump to 'Aurore Plus'
Douala, 22 Janvier 2013
© Michel Michaut Moussala | Aurore Plus
 26 Réactions
Une mission du contrôle supérieur de l’Etat épluche les comptes de cette société à capitaux publics dirigée depuis 2002 par Marie-Claire Nnana.
Gouvernance – Consupe à la Sopécam: Entre mauvaise gestion financière et népotisme à outrance


I- L’agnelle se transforme en louve

Ils sont cinq cadres du Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe) qui ont élu domicile dans la salle des conférences de rédaction de Mme le Directeur général de la Société de presse et d’Editions du Cameroun (Sopécam) pour une durée de six mois. Leur mission s’achève à la fin du mois de février. En 2002, des élections législatives doivent avoir lieu au Cameroun. La Sopécam qui est chargé d’imprimer les bulletins de vote, se dit prête à honorer son contrat par la bouche de son directeur général. Mais Jérôme Mvondo a menti et à entraîner dans son mensonge le ministre de l’Administration territoriale Ferdinand Koungou Edima qui vient de décéder. Ce manquement grave va obliger Paul Biya à reporter les élections de quelques jours. Tout furieux, il limoge Jérôme Mvondo de son poste de Directeur général de la Sopécam (il va revenir aux affaires comme Directeur général de la Sodecao quelques années plus tard grâce à l’appui de son ami Dieudonné Evou Mekou).

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, Ferdinand Koungou Edima, alors ministre de l’Administration territoriale va connaitre le même sort. Le 24 août 2002, il sera remplacé par un certain Marafa Hamidou Yaya. Quand Paul Biya demande à son entourage Beti de lui proposer quelqu’un pour remplacer Jérôme Mvondo, c’est tout naturellement le nom de Marie-Claire Nnana qui sort du chapeau ou plutôt de la bouche d’un certain… Martin Belinga Eboutou selon certaines sources. Cela est possible, parce que l’épouse de l’actuel Directeur du cabinet civil à la présidence de la République est un condisciple de Marie-Claire Nnana. D’autres y ont vu la main de René Owona alors Secrétaire général adjoint à la présidence de la République très proche du président Paul Biya.

Dès qu’elle accède au poste de Directeur générale en 2002, une certaine confusion règne dans l’opinion publique nationale. Le Grand Nord en général et la région de l’Adamaoua en particulier le revendiquent. A Ngaoundéré, tout comme à Meiganga, Banyo on se réjouit de cette nomination. A l’Ouest du pays, tout particulièrement dans les départements du Ndé et du Haut-Nkam on est content. Tous ont tapé à côté de la plaque. Marie-Claire Nnana est une Bene du département de la Mefou et Afamba, département d’origine des ministres Luc Magloire Mbarga Atangana (Commerce), Mme Ananga Messina Clémentine (ministre délégué à l’Agriculture et au développement rural) dont on disait, il n’y a pas longtemps qu’elle pourrait la remplacer un jour au gouvernement, mais maintenant tout est… compromis par la mission de contrôle du Consupe. D’autres sources auxquelles nous avons eu accès au cours de notre enquête affirment que les ascendants de Marie-Claire Nnana seraient d’origine Mvélé, arrondissements d’Awaé ou d’Essé, dans le même département de la Mefou et Afamba. Son nom Nnana ne serait qu’une mauvaise graphie du mot Nanga ou Nang qui veut dire albinos.

L’adjoint Shey Peter Mabu, anglophone du Nord-Ouest, département du Bui comme le Premier ministre Philemon Yang et le général Ivo Yenvo est un vieux journaliste, 68 ans, issu de la première cuvée (1973) de l’Esijy. Le docteur Mabu s’était déjà retiré du journalisme quand il fut rappelé pour devenir directeur général adjoint de Marie-Claire Nnana née en 1959. Cela grâce au professeur Jacques Fame Ndongo qui avait vite compris que les Anglophones étaient lésés dans le partage des postes relatifs aux métiers de l’information et de la communication publiques. Il en a fait de même pour le professeur Francis Kemgne Wete, bamiléké (département du Ndé) anglophone né à Kumba (1943 officiellement) qui est l’adjoint de Amadou Amadéouna Vamoulké, directeur général de la Crtv, né en 1950 et lauréat de la deuxième promotion de l’Esijy, en 1974, avec pour condisciple le ministre des Postes et télécommunications Jean-Pierre Biyiti Bi Essam.

Peter Mabu ne sait rien de ce qui se passe à la Sopécam sur le plan financier. En l’absence de la directeur générale il ne peut pas prendre certains actes, surtout financiers, parce qu’il n’en a pas reçu délégation ou mandat. C’est ainsi qu’on est obligé à la Sopécam d’attendre le retour de voyage de la directeur générale pour résoudre parfois des problèmes banals qu’un simple chef de service financier peut résoudre. Marie-Claire Nnana inspire la crainte et non le respect comme cela se devrait parmi ses collaborateurs. La timide jeune femme qui est arrivée à la Sopécam en 1987 est devenue autoritaire à tel point que quand on n’est pas d’accord avec elle, il vaut mieux partir de la maison. Certaines de ses décisions, mêmes mauvaises, ne se discutent pas. Ceux qui ne sont pas d’accord avec elle se voient relégués dans des postes dits de garage. Elle a bloqué certains avantages qui figurent bel et bien dans le statut du personnel.

II- Kleptomanie et mythomanie

Le vol est pour ainsi dire dans son sang. Elle a déjà tellement détourné qu’elle ne peut pas se rappeler ce qu’elle a déjà pris dans les caisses de cette société à capitaux publics. L’attribution des marchés de fourniture de matériels de toutes natures à la Sopécam. Quand la Sopécam commande trois camions ou trois tonnes de papier en rames, deux camions seulement ou deux tonnes vont franchir le seuil de la société, un camion va disparaître entre le fournisseur et la Sopécam pour dit-on alimenter un librairie-papeterie lui appartenant à Yaoundé. De même pour tout matériel commandé par la Sopécam, elle prélève un pourcentage que lui verse l’attributaire du marché et ceci en espèces sonnantes et trébuchantes. Elle est présente et très active auprès des sociétés d’assurances du fait que la Sopécam a un parc automobile intéressant et d’autres équipements à faire assurer. Elle détourne tout ce qui est à portée de sa main sans le moindre scrupule. Et ment dans ses rapports qu’elle a fait telle ou telle chose alors que c’est totalement faux. Ainsi sait-on à la présidence de la République que la Sopécam a payé les arriérés de salaire et autres droits à ceux qui sont partis de la maison depuis de nombreuses années alors que c’est faux. Elle détourne aussi de l’argent à travers les longues missions à l’étranger. Cette boulimie financière l’a amené à commettre des erreurs qui vont sûrement la perdre.

L’immobilier exerce un énorme attrait pour les nouveaux riches. Et Marie-Claire Nnana ne pouvait pas rester les bras croisés. Elle a donc entrepris la construction d’un immeuble imposant du côté du quartier appelé Golf dans la zone de la foire de Tsinga. En le faisant, elle a oublié que si on peut cacher de l’argent dans ses poches ou dans la terre, on ne peut pas occulter une maison si petite soit-elle à la vue des passants, des proches et de ses ennemis qui n’attendent que la moindre occasion pour en parler. Et c’est ce qui s’est passé. Aujourd’hui la maison n’est pas achevée pas pour manque de moyens financiers mais pour la raison que les photos se sont retrouvées sur la table de Paul Biya qui a demandé l’ouverture de l’enquête. Où a-t-elle pris de l’argent pour construire un bâtiment si imposant même si elle gagne un salaire d’environ quatre millions de francs Cfa par mois? C’est ce qu’elle devra dire aux fins limiers du Consupe. Une maison dans laquelle la buanderie ressemble à une salle de séjour avec des carreaux de luxe.


III- La nouvelle rotative Kba

L’Etat du Cameroun a mis beaucoup d’argent pour équiper la Sopécam, pour moderniser son outil de travail. C’est là l’un des plus grands postes nourriciers ou la mangeoire de Marie-Claire Nnana. Et l’un des fleurons de cet outil est la nouvelle rotative. C’est une rotative très performante dont peut-être aucun pays au Sud du Sahara n’est doté hormis des pays comme l’Afrique du Sud. L’Etat du Cameroun a donné tout ce que le Dg a demandé mais curieusement les travaux sont à l’arrêt. La structure métallique haute comme un bâtiment à trois ou quatre niveaux se dresse fièrement dans l’enceinte de la société depuis des mois attendant que la rotative soit installée, elle qui est encore dans les caisses à l’aéroport militaire de Yaoundé, pas très loin de la Sopécam. Les responsables de la base aérienne veulent se débarrasser au plus vite de ce colis encombrant qui subit des pertes par le vol de pièces importantes à tel point même transférée à la Sopécam dans les tout prochains jours, il faudra commander urgemment des pièces de rechange. Les travaux seraient aussi bloqués par Augustin Fogang, Rédacteur en chef technique, un fidèle allié du Directeur général qui aurait partie liée avec la société en charge de ces travaux de construction des ateliers.

Les élections législatives et municipales tout comme les sénatoriales approchent à grands pas et ce serait donc une très mauvaise chose pour Marie-Claire Nnana que la rotative ne soit pas encore mise en place avant ces échéances. Jérôme Mvondo et Koungou Edima ont perdu leur poste en 2002 à cause des bulletins de vote, cela pourrait-il arriver à la Dg? C’est un avertissement clair que Joseph Le, directeur adjoint du Cabinet civil de la présidence de la République a été on ne peut plus clair en déclarant à l’issue des travaux de la 48e session du conseil d’administration tenu le 28 décembre 2012 et dont il est le président: « Je souhaite d’ores et déjà, en rapport avec cette question, que le Conseil d’administration puisse doter la direction générale des pouvoirs et moyens nécessaires pour poursuivre et surtout achever les travaux – dans les meilleurs délais. Plus exactement, avant la fin du premier trimestre de cette année. Il ne s’agit pas à cette date de finir la construction des ateliers, mais il faudrait qu’à cette date, la rotative soit déjà installée…»


IV- Les recrutements fantaisistes de Marie-Claire Nnana

Dès qu’elle s’installe à la tête de la Sopécam, Marie-Claire Nnana procède à des recrutements massifs: amis personnels, personnes recommandées, villageois de la Mefou et Afamba et d’ailleurs prennent possession de la célèbre maison qu’est la Sopécam. Ils en font ce qu’ils veulent grâce à leur proximité de sang ou autres avec la patronne. Isabelle Fouda est la fille d’une des grandes sœurs de Marie-Claire Nnana. Chef du service des affaires générales (un fourre-tout qui a des ramifications tentaculaires dont les marchés…) serait titulaire d’une licence en histoire. Elle baigne dans l’opulence. Elle est propriétaire d’une Rav 4, d’une maison (du moins ce qui est connu des non initiés). Patronne des bons de carburant, elle partageait chaque semaine au moins un million de francs à certaines collaborateurs proches du Dg sur on ne sait quelle base. D’où venait cet argent?

Aujourd’hui, Marie-Claire et sa sœur aînée sont à couteaux tirés. Pourquoi ? Dès que la sœur aînée a appris que sa fille Isabelle Fouda ira en prison si on prend sa sœur cadette Marie-Claire Nnana, elle lui a parlé en des termes très durs du genre: « Je ne t’ai pas demandé d’apprendre à voler à ma fille, j’ai appris qu’elle va aller en prison comme toi quand l’enquête qui est en cours va prendre fin… ». Ce que la sœur aînée de Marie-Claire Nnana lui reproche c’est qu’elle a initié sa fille au détournement des deniers publics. C’est aujourd’hui qu’elle voit le danger, pourquoi n’avait-elle pas fait le reproche à sa sœur cadette quand sa fille lui donnait l’argent détourné à la Sopécam. Nadia Bekono est l’autre nièce de la Dg. Elle est chef du bureau vente. Elle est aussi fortement impliquée dans le réseau juteux des bons de carburant. S’agissant des autres personnes recrutées sous Marie-Claire Nnana, l’équipe du Consupe les convoque et les interroge sur un ensemble de choses: date de recrutement, profil scolaire, poste occupé, etc.


Un directeur administratif et financier aux ordres

Kamudem Kuoh travaille à la Sopécam depuis une trentaine d’années, il y a gravi tous les échelons pour devenir directeur administratif et financier. Originaire de la région de l’Ouest, ce cadre donne l’impression d’un homme incapable de tuer une mouche. Il parle peu, se confie difficilement aux gens. Le parfait camouflage. Et oui! Il a fallu que le contrôle supérieur de l’Etat passe par là pour qu’on sache qui il est véritablement. Sa véritable personnalité a été mise à nu. En effet qui pouvait savoir que Kamudem Kuoh aurait selon certaines insdrétions: - distrait des caisses de la Sopécam la somme de 300 millions de francs (un chiffre sous réserve du rapport final); - construit une villa à son deuxième bureau (maîtresse ou seconde épouse?); - acheté une Rav 4 à la même femme; - un appartement à Paris. Pour tout cela, il est en train de répondre de sa gestion devant la mission du Consupe. Voilà le peu que nous savons de la Sopécam et c’est bien peu par rapport à certaines allusions dont nous avons connaissance.

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 8181 Réactions: 26 Transferts: 12 ]
Publicite

 26 Réactions
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...



P U B L I C I T E


P U B L I C I T E
Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.