Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 21-Oct-2014 - 10h37
Recherche:    Web CIN      By
1551 visiteurs en ligne
Interview de Kaïssa Doumbe Moulongo, artiste Camerounaise, basée a New York, aux USA
Click to jump to 'Cameroon-Info.Net'
30 JUILLET 2012
© Jean-Jacques ESSOMBE | Cameroon-Info.Net
 46 Réactions
Kaïssa Doumbe Moulongo, artiste Camerounaise, d’une immense discrétion, nous livre dans son dernier album, l’expérience puisée dans le patrimoine culturel Noir des mélodies et des textes simples qui sont autant de chef-d’œuvre poétiques
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Votre Réaction (Max.: 3000 caractères)
CIN_Id * (max. 20 carac.)
Register HERE !
Mot de passe *
I forgot my password
Localité * (max. 20 carac.)
E-mail *
( * ) : Champs obligatoires
Blizzard
USA
10   0
26-Sep-2012 04:03 EDT
Merci à CIN ou à JJE, pour avoir posté cette interview. Ce qui m'a permis de l'ajouter dans ma discothèque qui est déja riche de plusieurs centaines de CDs.

Jusque là je ne la connaissais que dans "Pata Pata", un succulent coeur qu'elle a fait avec Manu dans Wakafrica. J'avoue que je l'avais sous-estimée, croyant qu'elle était coe les Marilou ou Coco Mbassi, qui se sont limitées seulement à faire les cœurs. Je ne savais pas qu'elle s'était engagée dans une carrière solo.

Donc Kaissa, t'as un fan de plus en moi, et depuis qq jours j'enjoy ta musique. D'ailleurs la qualité ne me surprends pas, vu tous ces musiciens de calibre avec lesquels tu as eu à travailler.

So I'm looking forward to watching live in concert in the Big Apple sooner or later.

@puce479
C'est bel et bien elle avec "LE GRAND DAYAS", dans Éyayé.

@Bonana
Il te suffit d'aller sur "iTunes", mais en tant qu'un fervent supporter de la musique africaine, je te conseille d'acheter le CD. Tu peux les trouver sur Amazon.com
Contexte
Douala
  0
24-Sep-2012 07:27 EDT
Elle est jolie...
Manengouba5
Nyassosso
  5
13-Sep-2012 12:31 EDT
KEKO BRAVO,

J aime la voix et les arrangements de cet opus, mais j ai l 'impression que se sont pour l aplupart des reprises de s titres connus, bon mais cela ne retire rien a son talent et a sa voix, on send une certaine eveolution et un certaine maitrise de l'art musical, les fondamentaux de la musique sont respectes ( Gamme, harmonie, arrangement)
Puce479
Doul
  0
13-Sep-2012 05:56 EDT
Je dis hein, ce n'est pas la go qui apparaissait dans le clip de ESA(Stéphane DAYAS) - Eyaye , par hasard ?
Marie-Claude B
Paris
12   0
03-Aug-2012 19:39 EDT
Kaïssa, je l'ai écoutée au Palais ds Sports à Yaoundé l'année dernière. Elle n'a performé qu'une seule chanson mais laissez moi vous dire sa voix est de l'or pur! Mon amie et moi l'avons rencontrée après le concert, voici la classe l'humilité et la beauté faite femme. Pas les gnamamas qui font trop de bruit ici dehors...En tous cas moi je sui une fan à vie! Tu es notre STAR! Kaïssa ala o bosso!
Oumou
Là Bas
14   1
02-Aug-2012 18:07 EDT
Supportons nos artistes! Je pense que beaucoup d'entre eux dont Kaïssa fait partie représente valablement notre pays à l'étranger. Allez lire sa biographie, elle a travaillé avec les plus grands tels que Salif Keita, Paul Simon lui même lui a téléphoné et l'a invité à chanter a la rétrospective de sa carrière! Pas des choeurs siouplait du lead! J'ai eu l'occasion de la voir sur scène, Kaïssa non seulement possède une classe sans pareil, elle est une grande chanteuse, intelligente, une excellente danseuse et d'une beauté intérieure et extérieure qui vous laisse pantois. Au lieu de dé %%% r des conneries ici comme certains d'entre vous, allez donc découvrir sa musique ici: www.cdbaby.com/Artist/Kaïssa
Kmt_bantu
Kemet
10   1
02-Aug-2012 11:15 EDT
Mollah, How que tu lances mamour comme cela, il va avoir la cheville qui gonfle.
Il m'a régalé avec son interview, ca me rappelle la soirée de Bona mi juillet à l'Olympia qui fut également un moment de grande musique. nos artistes de talents au moins élevent nos esprits et permettraient à certains de sortir de leur névrose et souffrance se déclinant en haine de soi, maquillée en haine de l'autre. Les petits esprits se gargarissant de leur langage ordurier et de leurs combats d'arrière garde, ils gagneraient pourtant à écouter kaissa, et à entendre son message, mais leurs cerveaux reptiliens ne savent plus saisir le sens, le son, et les signes de leur vibration interne et de leur humanité tout simplement. On est humain ou on ne l'est pas. on est un esprit ou on ne l'est pas. Enfin, si on est une chiure, cela transparait dans les maux, mots et préjugés, voire stigmatisations
Sansfrontiere
Malabo, Guinée Equat
17   1
02-Aug-2012 06:04 EDT
Kaïssa est une valeur sûre de la musique Camerounaise. J'ai eu l'occasion de l'écouter en live pendant un festival de jazz ici même à Malabo où elle était invitée par l'IF de Malabo. Elle a un amant (ou mari) Polonais je crois qui est son arrangeur et manager en même temps. Elle est très jolie et de surcroît très humble et souriante; et que dire de sa voix. Elle bosse pas mal et je ne serai pas aussi surpris de la voir cotoyer des grands noms de la musique mondiale.

@ tous les "néo-ethnos-tribalistes" de mer.de qui exportez votre haine de certaines régions sur des sujets même qui n'ont rien à voir! Un conseil: Ici on parle de musique, donc c'est dans la rubrique culture. Si vous voulez parler d'ethnies, demandez au Webmaster de CIN de créer une page 'ethnologie" et comme cela vous pourrez dire tout ce que vous pensez des autres sans problèmes!

Ce que je vais vous dire une chose; je pense que vous avez tous la mémoire courte et que vous n'avez pas retenu vos leçons d'histoire de l'école primaire:Les seuls VRAIS CAMEROUNAIS c'est les PYGLMEES! Nous autres Beti, Nordistes, Bami etc sommes tous des ETRANGERS AU CAMEROUN! DONC SI KELKUN VEUT RECLAMER UNE ORIGINALITE AU CAMEROUN, LAISSEZ LES PYGMEES LE FAIRE CAR C'EST EUX LES VRAIS CAMEROUNAIS ET NE VENEZ PLUS NOUS FATIGUER AVEC VOS DISCUSSIONS STERILES QUI NE SERVENT A RIEN ET QUI D'AILLEURS NE RAPPORTENT RIEN DU TOUT A QUI QUE CE SOIT SI OUI LA HAINE!!!!!!
Keko Bravo
Yaoundé
13   0
01-Aug-2012 12:33 EDT
Kaïssa Doumbé évoque l'aîné, le père, l'un de ceux qui ont ouvert le chemin.

Charles Ewanje Epée.

Keko Bravo
Yaoundé
19   0
31-Jul-2012 19:31 EDT
Keko Bravo
Yaoundé
16   0
31-Jul-2012 19:27 EDT
@Mimi-B,

je suis là, je ne manque pas une miette. Nous sommes tous un peu formatés, comme l'a dit mon frangin Bernardint. J'ai beaucoup appris par toi et d'autres.

Nzui
Kalifout
  23
31-Jul-2012 19:10 EDT
Arretez vos aneries il y'a meilleurs que ca dans le Nde, elle est belle certes, belle personnalite et artistiquement accomplie.. mais elle est juste bonne pour du "hit and run" No futur man
Tsafack
Foreke
13   1
31-Jul-2012 17:36 EDT
@Luxo
Pardon Grand, laisses comme ca.
J ai mes deux genoux par terre.
Cette dame a l ai tres douce.Il ne faut pas gater son topic.
Luxo
Toujours Au SED.
  34
31-Jul-2012 16:55 EDT
Drolement bizarre k une aussi belle femme soit issue d 'un peuple de sous hommes coe les Sawa.

Une taille de guepe, un déhanché généreux, le port altier, un teint de reve,une finesse des traits du visage, humm! el ressemble étrangement à une Rwandaise ou une Peuhl du Fouta Djalon.
Mimi-B
Douala
15   0
31-Jul-2012 16:38 EDT
@Keko Bravo:
Mon frere ca faisait longtemps que je ne t'avais plus sentit sur CIN, malgre les debats parfois houleux.

Merci de poster ces pieces precisieuses. Je chercherai aussi O si keka.
Bonana
Lexington
  5
31-Jul-2012 16:25 EDT
Ma soeur @Heaven 93 comment fais tu pour te mettre au niveau de Luxo? Comment arrives tu a descendre si bas? Tu es tres forte! J' avoue que je n' y arrive pas. Level trop bas.
Bonana
Lexington
  2
31-Jul-2012 16:06 EDT
Luxo,

Tu vas bien??
Patoche
Nowhere
12   0
31-Jul-2012 14:55 EDT
Kaissa,
J'espere que vous lisez ces reactions a votre interview.
Vous avez une tres belle voix qui parfois meme est envoutante comme dans la reprise de "Pata pata" de Manu Dibango dans son album "Wakafrika".
Vous ecouter est un pur plaisir.
Continuez a nous livrer ces sons qui chatouillent gracieusement nos oreilles.
Continuez a nous sortir ces melodies qui egayent un quotidien encombre par les vicissitudes de la vie.
Go ahead !
Tsafack
Foreke
17   0
31-Jul-2012 14:55 EDT
Mama!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Les filles disent qu elles sont belles ici dehors!!
Le tour ci c est le tais toi.
La photo sur la page t accueil de CIN me tues seulement
Ma copine, tu es belle et agreable a regarder.
Keko Bravo
Yaoundé
17   0
31-Jul-2012 14:29 EDT
La culture : la liberté. Fille d'homme de culture : Doumb’a Moulongo.

Kablakabla
Home
10   0
31-Jul-2012 14:25 EDT
Kaissa Doumbè explique sa chanson "To Ndje"

| 01/07/2010
De quoi parle cette chanson?

Du Mboa, mon pays, la maison, home comme disent les Américains.« To Ndjé » raconte la nostalgie de la terre natale, de ce Mboa que l’on emporte dans nos exils, ce Mboa que celui qui est loin de chez lui recherche dans un son, dans une odeur, dans une image. « To Ndjé » c'est les racines, le refuge, un lieu de mémoires.

Comment naît l’idée ?
www.tribune2lartiste.com/entrevue/kaissa-doumbe-explique-_306.html
Keko Bravo
Yaoundé
15   0
31-Jul-2012 14:23 EDT
Keko Bravo
Yaoundé
19   0
31-Jul-2012 14:20 EDT
Il suffit parfois de laisser simplement la parole aux artistes.

Keko Bravo
Yaoundé
14   0
31-Jul-2012 14:18 EDT
Kablakabla
Home
10   0
31-Jul-2012 14:15 EDT
Le gas qui interviewe Kaissa sur Tribune2lartiste.com est aussi Jean-Jacques. Décidément, Kaissa aime les interviews avec les JJ.
Vous pouvez lire aussi beaucoup de choses sur Kaissa sur le site www.tribune2lartiste.com/entrevue/kaissa-%E2%80%9Cj%E2%80%99ai-une-grande-admiration-un-enorme-respect-pour%E2%80%9D_135.html
Kablakabla
Home
12   0
31-Jul-2012 14:11 EDT
Tu as raison Mimi-B,
L'interview de Kaissa sur Tribune2lartiste, je l'ai vue aussi et je trouve qu'elle est restée fidèle. Son lien est ici: www.tribune2lartiste.com/entrevue/kaissa-%E2%80%9Cj%E2%80%99ai-une-grande-admiration-un-enorme-respect-pour%E2%80%9D_135.html
C'est bien ce que font ces médias pour nous faire connaitre des artistes de chez nous qui ne sont pas connus au Pays.
Magnansawa
At Home
  1
31-Jul-2012 12:45 EDT
parlez encore!
Mimi-B
Douala
21   0
31-Jul-2012 11:58 EDT
J’ai decouvert Kaissa en suivant son morceau To Ndjee dans un album de Putumayo (Women of Africa). C’est un Makossa pur, avec sa traditionnelle guitare continue.

Quelques temps plus tard, je me suis deplacee a Binghamton, NY afin de la voir de mes yeux, pleins d’emotions... Ce fut un vrai plaisir de l’entendre rendre hommage a Salif Keita, Manu Dibango et bien evidemment Charles Ewanje Epee etc, l’autre reference peut connue du public…Cela me marqua tout de meme, car ils ne sont pas nombreux nos artistes qui remercient presque dans l’anonymat, ceux qui les ont tant inspire et guide.

Dans son 1er Album, Looking there, il y a ce fameux Reggae, O si keka, un vrai diamant, unique en son genre, qui passait pendant quelques mois ici sur Africa No.1 en 2007 je crois. Je pense qu’il doit etre sur la rubrique audio de CIN…

Puis a New Paltz, NY, avec son merveilleux bassiste de la circonstance Greg, ainsi que le guitariste Gregg Fine, qui a aussi contribue dans son 2e album (notamment le morceau Eyala), sans oublier Maciek biensur tres excellent aux drums… Ce jour, elle chanta Fanta! Cette chanson au son pur qu’on ne pourrait decrire, et qui avait alors mis toute la salle en emotion, puis la traditionnelle chanson dansante de cloture de ses concerts…

Elle emerveilla ensuite le public de Yonkers, NY, ou elle invita Patrice Blanchard a la basse et JC Maillard le fameux guitariste de Richard Bona… Un vrai regal ce jour, avec une excellente vue sur la Hudson River… Faudrait-il dire a haute voix que c’est toi-même qui compose aussi la basse de tes chansons?

Loin des yeux, pres du cœur, my dear Sister… Je ne manquerai point de te voir dans la nouvelle salle du Zinc Bar a NYC, lors de mon prochain passage dans la zone. Ton combat, tel que decrit dans ton interview, reflete aussi ta charmante personalite… J’avais tant reve de te voir sur la meme scene que Papa Noel Ekwabi, mais helas….

Ah, si tu pouvais etre plus connue…Tribune2lartiste avait déjà parle de toi au par avant….
Mollah
Etoa-meki
16   0
31-Jul-2012 11:13 EDT
Mieux vaut tard que jamais. Message adressé à ceux qui decouvrent Sylvie qui est l'une des voix les plus pures de la scène kmer. En passant, KINGFOTOLLY, elle est déjà marred à un excellent musicien de surcroit. To late gars loool. Autre precision. Comme dirait l'autre, la musique dans cette famille est tout simplemenr sanguinaire et ce sur au moins 4 générations déjà... Bonne écoute à tous.
Beau papier "mamour", looooooooooooooooooool !
EvinaZe
USA
  1
31-Jul-2012 11:01 EDT
Pivot(Saint Marin)

Je ne la connais pas du tout.
Pivot
Saint Marin
17   0
31-Jul-2012 09:19 EDT
Merci CIN et au sieur Jean-Jacques ESSOMBE de me faire découvrir cette brillante et authentique artiste camerounaise que je connaissait pas.
Kmt_bantu
Kemet
13   0
31-Jul-2012 08:44 EDT
How JJE que tu fais l’interview sans m’inviter ?
Bon on se rattrapera au mois d’août. Fais moi signe.
Kaissa, un pur bonheur, que ton message inspire plus d’un, adepte des confrontations sans pertinence, qu’ils se mettent à ton école, du partage, de la pluralité, de la tolérance, et de l’absence de d’opposition et division.
Merci pour tout, tété tu as réussi ton interview, kudo !!
Heaven93
Lom Pangar
  12
31-Jul-2012 07:56 EDT
@Luxo
pauvre fils de condamne mental , generalement "Je dis je suis mince, belle et brune." alors dans la phrase entre guillemet dis moi quelle partie t'as absolument besoin de dictionnaire pour comprendre?
Hum!!!! decidemment je dois surement te donner des cauchemars sur ce site toi!!!!
Valo
In The Triangle
17   1
31-Jul-2012 07:37 EDT
Merci à Cameroon-Info.Net d'offrir sa tribune à Kaïssa Doumbe, l'un des plus beaux fleurons de la culture camerounaise.

Merci à vous Kaïssa Doumbe.
Merci de mettre votre art au service de causes nobles.
Merci d’enchanter nos vies par voter œuvre.
Pour vous, nos oreilles et nos yeux sont ouverts.
Lokanzo
Cameroun
14   1
31-Jul-2012 06:27 EDT
wèkèè kaïssa, à domè, Ndolàm, essèlè ni n'ka.
Luxo
Toujours Au SED.
  5
31-Jul-2012 06:09 EDT
Heaven93,

Espèce de mocheté!! vieille pu.te! viens voir à koi ressemble une belle femme! " je suis brune, je suis brune..." , coe si etre brune signifie k on est belle!!
Bob Gomy
Doul
15   2
31-Jul-2012 06:08 EDT
""wèkè. wé nde muto na mbalè. Na mala o baïsè dia longo o mboa songo.""

@ Kingfotolly
Paris

Wansè dè. Ô nyola la mba na mênè ba sango ba oa. Ba bola na ba béma bèsè ba bulè. Nà bonsanè dè.
Luxo
Toujours Au SED.
  28
31-Jul-2012 06:04 EDT
Enfin!! une des rares femmes Sawa vraiment belle! Kel teint!!! coe j aimerais la "troncher"

Pas les lai.deronnes coe Bonana ki ns pollue l air ici!
Kingfotolly
Paris
18   1
31-Jul-2012 04:47 EDT
wèkè. wé nde muto na mbalè. Na mala o baïsè dia longo o mboa songo.
Malthe
All
16   1
31-Jul-2012 04:44 EDT
Elle fait rêver!

www.youtube.com/watch?v=dXdmu7vVksE&feature=related
Lokanzo
Cameroun
22   0
31-Jul-2012 04:35 EDT
Elle a un discours séducteur sur la perception de l'héritage noir et sa vision de l'universel. J'aimerais écouter le son! Pour avoir le CD on fait quoi?
Kaissa bravo, en plus vous êtes belle femme. Non, belle Camerounaise.
Bonana
Lexington
22   0
31-Jul-2012 04:23 EDT
Super cool ! Il me faut son CD..
BEAU-CAM
VIET-NAM
19   4
31-Jul-2012 03:59 EDT
WOW QUEL BEAUTE?? MOI JE L AIME
Chavanas
New York
19   0
31-Jul-2012 02:56 EDT
Thank you, Kaissa, for all the info. I am gonna add my email address to your mailing list and make sure to attend one of your upcoming gigs at Zinc Bar. Thank you too CIN for this amazing interview.
Thomassankara
Cameroun
27   0
31-Jul-2012 02:46 EDT
Kaïssa permet moi de te tutoyer, j ai été très séduite par tes réponses claires et pertinentens, je suis très heureuse de voir une jeune Camerounaise avoir de telles valeurs humaines, ton combat pour les Pygmees est très honorable et ces personnes sont aussi des Camerounais qui meritent le respect des autres Camerounais. Nous n avons pas le droit de dicter aux Pygmées comment ils doivrent vivre, nous nous devons de respecter leur traditions, c est leur droit fondamental en tant qu être humain et Camerounais à part entiere comme tout le reste des Camerounais. En utilisant l expression "Pygmée" peut être je blesse involontairement ces Camerounais, si tel est le cas je vous prie de me pardonner cher(e)s Frères/Soeurs Camerounais(e)s. Beaucoup de succes à toi Kaïssa et que Dieu te bénisse dans tout ce que tu entreprendras. Take care beautiful African Woman!
Keko Bravo
Yaoundé
24   4
31-Jul-2012 02:41 EDT
La classe à l'état pur, Madame Doumbé.
La référence à Monsieur Ewanjé Epée seule suffit à situer votre parcours.
Chapeau bas pour votre travail !

Un très fervent admirateur.
Interview de Kaïssa Doumbe Moulongo, artiste Camerounaise, basée a New York, aux USA
Click to jump to 'Cameroon-Info.Net'
30 JUILLET 2012
© Jean-Jacques ESSOMBE | Cameroon-Info.Net
 46 Réactions
Kaïssa Doumbe Moulongo, artiste Camerounaise, d’une immense discrétion, nous livre dans son dernier album, l’expérience puisée dans le patrimoine culturel Noir des mélodies et des textes simples qui sont autant de chef-d’œuvre poétiques
Kaïssa Doumbe Moulongo est une esthète du chant, une amoureuse des sonorités exquises et originales. Kaïssa livre une musique éthérée et scintillante qui vient de son cœur. Cameroon-Info.Net a rencontre l’artiste à NYC et l’entretien à surtout porte sur le thème de « I Am So Happy » son second album solo.




Kaissa
Photo: © Kaissa
C.I.N: Bonjour Kaïssa Doumbè Moulongo. Alors, Qui est Kaïssa ?

Kaïssa: Je suis née Sylvie Marie-Claude. Les années 80 ont été pour moi celles d’une profonde prise de conscience, en tant que jeune africaine vivant en France. J’avais 15 ans quand je découvrais alors les écrits de Check Anta Diop «Nations nègres et cultures 1 et 2», Angela Davis, le combat contre la ségrégation raciale en Afrique du Sud. Simultanément, J’entamais la lecture des ouvrages de feu mon Père, Tete Doumb’a Moulongo : « les Coutumes et le Droit au Cameroun », « le Ngondo ». Sylvie Marie-Claude ne cadrait plus tout à fait avec mon évolution d’alors et avec tout ce à quoi j'aspirais. Je tentais de me définir et la quête d’une nouvelle identité, la finalité. Il me fallait donc un nom plus représentatif de la jeune fille Africaine que j’étais ! Mon amie Béninoise (clin d’œil) me suggéra alors Kaissa. Je l’ai adopté depuis. Je suis une amoureuse de l’Art et je vis intensément chaque moment de la vie.


C.I.N: en parcourant ton site, www.kaissa.com tu présentes en plus de tes deux albums solo tes collaborations avec d’autres artistes, et non des moindres : Manu Dibango, Césaria Evora, Brice Wassy, Awa Maïga, Koffi Olomide, Akendengue, André Manga, Jack Djeyim… ces rencontres musicales ont-elles joué un rôle important dans le « making of » de Kaïssa l’artiste solo ?

Kaïssa: Le cosmopolitisme et le multiculturalisme du Paris des années 80 ont été pour moi sources d’inspiration. Les séances en studio avec Césaria Evora, Manu Dibango, Géo Masso, Roméo Dika, Salif Keita, Papa Wemba, Toto Guillaume, CharlElie Couture, Teta Lando, Grace Decca, Raymond Doumbe mon bassiste de frère, sans oublier Philipe Nikoue Lawson qui a fondé le groupe Alafia, la magnifique Medy Dayas, (sœur du Grand Stephan Dayas de ESA), ainsi que mon ami Alain Agbo le guitariste; ce petit monde constitue le fondement de ma carriere d’artiste, notamment ma carriere de choriste et de chanteuse. Je travaillais avec des personnes complètement différentes toutes les semaines. Tous ces musiciens ont été à des degres divers des exemples à suivre, des références de chaque instant. Ils m’ont inspirée et encouragée. Ils ont également influencé d’autres aspects de ma vie (et pas seulement ma vie musicale). L’omniprésence de mes ami(e)s et Les émissions de télévision auxquelles j’ai régulièrement conviées (Champs Élysées, Salut Manu, Cadence 3 et bien d’autres…) ont contribué à l’élaboration de la rigueur au travail qui est la mienne.


C.I.N: « I Am So Happy » est un opus qui s’écoute en Duala bien-sûr, mais également en Baka, en Mandingue (Keita), en Xhosa (Makeba). Le titre de l’album est d’ailleurs en anglais. « I Am So Happy » est-il un voyage dans le Monde Noir?

Kaïssa: Oui c’est un hommage au Monde Noir, dans ses joies et ses turpitudes. Je voulais aussi briser les barrières de la langue et explorer les rythmes afros, Afro Bear, Blues, Jazz, Ashiko. C’est un hommage à Miriam Makeba, Charles Ewanje Epée, Fela Kuti, et beaucoup d’autres. La musique a toujours été pour moi un terreau de la lutte contre les injustices et mon talent un outil indispensable à la délivrance de mon message d’amour et de solidarité entre les peuples, tout spécialement le Peuple Noir et ses diverses composantes.

Le Monde Noir et les conflits qui le traversent, ses réalités socio économiques. « A Ghetto In The Sahara » est le récit d'une femme africaine tentant d'emmigrer au Nord (Europe ou Amérique du Nord). Forcée sur les bateaux hier, aujourd’hui indésirables...rejetée. « Eyala » est un hommage aux Babambe, les ancêtres, qui nous enseignent, nous montrent la voie de par leur sagesse et leurs sacrifices. « Nengue Dipita »les challenges et vicissitudes de la vie, l'assurance qu'il y a suffisamment de magie et de force intérieure chez chaque humain. Ce sont autant d’éléments nécessaires à la création d’un monde meilleur.


Kaissa
Photo: © Kaissa



C.I.N: l’Introduction est un chant polyphonique Baka « pygmées » dans lequel tu fais toutes les voix et tous les effets vocaux. D’où t’es venue l’idée d’inviter le chant Baka dans ton album ?

Kaïssa: plusieurs personnes m'ont demandé qui sont les Baka. Avant de vous le dire, permettez-moi de vous expliquer ce qu’ils représentent pour moi: la générosité, le génie, Le respect de la nature avec laquelle ils vivent en parfaite harmonie. Ce peuple à une grande connaissance de la nature et possède les génies de la musique. Les Baka sont également d’une très grande spiritualité. Ils sont parmi les plus anciens habitants du
Cameroun et des pays voisins. Les Baka, également connus sous les noms Bebayaka, Bebayaga, Bibaya ou Babinga, sont un groupe ethnique vivant
Dans les forêts tropicales sud-est du Cameroun, la République du Congo, le nord du Gabon, et le sud-ouest de la République centrafricaine. Ils ont été historiquement appelés pygmées ; le terme semble aujourd’hui péjoratif.

Ceci étant dit, pourquoi j'enregistre une chanson en leur hommage, Ils sont
Sérieusement menacés. La pauvreté, la famine endémique, le manque
D’éducation et de soins médicaux de base, l'isolement social et leur
Exclusion du processus de prise de décision politique sont quelques
Uns des graves problèmes qu’ils subissent. La destruction de leur mode
De vie traditionnelle, la jungle pillée les ont forcés à cesser de vivre
Dans les forêts tropicales, socle de leur culture. Il y a beaucoup
D’histoires et de préjugés Bantous à leur encontre. J'en ai été témoin.
Lorsque j’étais petite, enfants et adultes les insultaient, ils ont été
Largement déconsidérés et carrément ravales au rang de sous-hommes, «Oh, ils n'ont pas de civilisation"... Disaient leurs voisins.

"Ils sont marginalisés par les Gouvernements. La communauté internationale a soutenu un certain nombre d'initiatives intéressantes, mais aucune stratégie globale visible n'existe pour l'avancement des peuples autochtones ou pour la protection de leurs droits fondamentaux, leurs droits, leurs habitats naturels, ont été violés depuis trop longtemps ... «Dans une génération, beaucoup de leurs propres méthodes traditionnelles auront définitivement disparu. »


C.I.N: « Mandjou » est chanté a capella, comme une invocation. « Afro Beat » le titre qui suit juste après est un Afro-beat bien rythmé avec des riffs de guitares dansants, des talking-drums. L’enchaînement des deux semble concilier deux contraires, deux facettes du chant africain. Ce choix a-t-il un sens particulier ?


Kaïssa: Comme je le disais plus tôt, j’ai voulu présenter le Monde Noir dans sa richesse et sa splendeur, la pluralité de ses rythmes. Je vous invite à voyager du Mali au Nigéria jusqu’en Afrique du Sud en passant par mon Mboa (Ndlr le Cameroun). Une simple présentation des musiques et genres que j’ai eu le privilège de chanter en tant que choriste en France.



C.I.N: Pourrait-on voir dans ce titre un clin d’œil à Fela Kuti et à King Sunny Ade ?

Kaïssa: Afro Beat est une dénonciation des « accapareurs assoiffes du pouvoir » Et oui un hommage au Grand Fela. Un homme qui n’a jamais eu peur de « tell it as it Is ».


C.I.N: les univers musicaux de « I Am So Happy » pour divers qu’ils soient (chant Baka, Mandingue, Duala, rythmes de l’ouest du Cameroun, du jazz, du chant Xhosa, Reggae, Folk) sont fondus en un tout cohérent : quel est le secret de cette alchimie ?


Kaissa: Merci, vos mots me vont droit au cœur et je vois là que mon message est passé. J’ai voulu présenter de manière originale et selon le feeling mon cœur la mixité et la diversité rythmique et acoustique du Monde Noir, si riche, et prometteur. Le produit de ces mélanges et de cette ballade musicale est celui que vous connaissez aujourd'hui à savoir « I Am So Happy »


C.I.N: Tu parviens tellement bien à mimer les oiseaux qu’on a envie de te demander si pour toi ils sont les chanteurs par excellence ? Est-ce que tu étudies les chants d’oiseaux?


Kaïssa : Hahahahahaha ! Votre question est très drôle… Ok les voix se sont faites aidées des machines également, sous formes de sons de claviers. Je voulais simplement recréer la nature sur « Lonon ». La chanson dédiée aux enfants. Un rappel des contes de l’enfance. Non. Je n’étudie pas les chants des oiseaux, du moins pas encore.


C.I.N: lorsqu’on écoute tes chansons la constante qui se dégage est un sens très poussé de l’esthétique du chant. Ton chant et tes harmonies vocales font l’objet d’un soin tout particulier. Que représente pour toi la voix ou le chant de manière générale ?


Kaïssa: La voix pour moi représente la sincérité, la spontanéité, la joie, les peurs, le combat, les échecs et les succès …



Kaissa
Photo: © Kaissa
C.I.N : « I Am So Happy » est ton deuxième album solo qui a succédé à « Living There ». Quelle est la différence entre les deux?


Kaïssa : Une petite correction, mon premier album s’intitule “Looking There”. Musicalement, ce qui m'inspire est un mélange d'émotions, d'expériences, et d'engagement. De ce fait, Je veux que ma musique parle aux gens, sans artifices ni altération. Je recherche l’honnêteté dans les paroles, dans la performance, et dans la présentation de mes albums. L'art est sacré pour moi, Je m’enracine toujours dans la vitalité culturelle de mon pays et de ma très artistique famille. Je crois fermement que ma mission en tant qu'artiste n'est pas seulement de divertir mais aussi d’offrir une compréhension artistique et culturelle en affranchissant les peuples de leurs différences socioculturelles et ethniques. Les thèmes abordés sont universels, « Looking There » est un album d’introspection, à travers lequel je “purge” mes émotions et me questionne. « I Am So Happy » est l'illustration de ma maturité en tant que femme et artiste, j’y exprime la certitude de ce que je veux vivre et voir dans le monde qui m’entoure.



C.I.N : Cameroon-Info.Net est « so happy » d’avoir pu réaliser cet interview. Merci d’avoir répondu de manière si ouverte aux questions portant sur ta musique. Nous souhaitons que le public réserve à « I Am So Happy » l’accueil enthousiaste qu’il mérite.


Kaïssa: Merci de m’offrir une tribune d’expression me permettant de me faire connaitre davantage par le peuple du Mboa.


Contact de Kaïssa:

http://www.kaissa.com
http://www.facebook.com/pages/Kaissa-Official-Page/185354177251

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 17207 Réactions: 46 Transferts: 1 ]
Publicite

 46 Réactions
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...



P U B L I C I T E


P U B L I C I T E
Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.