Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 23-Apr-2014 - 14h38
Recherche:    Web CIN      By
495 visiteurs en ligne
Cote d'Ivoire: le Conseil constitutionnel proclame Alassane Ouattara président. Prestation de serment ce vendredi
Click to jump to 'AFP'
ABIDJAN - 05 MAI 2011
© AFP
 183 Réactions
Alassane Ouattara a été officiellement proclamé président de la République de Côte d`Ivoire par le Conseil constitutionnel jeudi, après cinq mois de crise née de la contestation de la présidentielle du 28 novembre par le chef d`Etat sortant Laurent Gbagbo, arrêté le 11 avril.
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Votre Réaction (Max.: 3000 caractères)
CIN_Id * (max. 20 carac.)
Register HERE !
Mot de passe *
I forgot my password
Localité * (max. 20 carac.)
E-mail *
( * ) : Champs obligatoires
Keko Bravo
Yaoundé
  0
14-May-2011 11:08 EDT
@Bernardint,

"J'ai pour ma part, dès le début, écrit ici que les accords internationaux ratifiés par la CI en vue de la tenue des élections de 2010 plaçaient en quelque sorte la CI sous la coupe onusienne. Cette position a été abondamment querellée. Yao Ndré arrive aujourd'hui aux mêmes conclusions sans nous dire le raisonnement adopté, lui le professeur en droit. Mon argumentaire portait sur la souveraineté indéfectible du peuple qui s'exerce par voie de vote ou par l'intermédiaire de ses élus, ici LG"

Il est arrivé que d'autres cours suprêmes cèdent à la tentation du pata-droit. Cela ressemble au droit par quelque forme. Et aux patates dans le fond, c'est-à-dire demeure rebelle à toute démarche de droit ménée avec scrupule et précaution.

Ailleurs, un arrêt cousu de fil blanc et de magie blanche provoqua l'ire d'un éminent enseignant. Entre les principes, intangibles dans leur contenu, la démarche algébrique de la matière traitée, enseignés à des milliers d'étudiants depuis des siècles, et l'application qu'en faisaient les juges du droit, connus pour être les meilleurs de leur corporation, ceci dit, il choisit de ne pas transiger avec son honnêteté. Ne s'embarrassa pas de complaisance.

" Zéro pointé à la cour de cassation en droit civil" , intitula-t-il son commentaire.

Les étudiants de première année de droit ivoiriens n'y couperont plus jamais, en droit constitutionnel : comme on parle aujourd'hui du "petit juge de Château-Thierry", ailleurs, comme on parlera désormais du "petit juge Yao N'dré", dans les amphithéâtres ivoiriens de droit, pour les siècles à venir. Pour leur enseigner ce qui ne s'énonce, ni ne s'énoncera jamais plus dans le pays en matière de droit électoral.

D'ici à ce que ses descendants sollicitent un changement de nom...On n'est pas toujours célèbre come on le souhaite.
Keko Bravo
Yaoundé
  0
14-May-2011 10:47 EDT
Est-ce donc ta faute, Bernardint, si ton regard est plus perçant que celui d'un autre ? Voici la suite qui pourrait donner un poids certain à tes propos, plutôt qu'à d'autres :

"Le Président de la République a procédé, le vendredi 13 mai 2011, à la signature d’actes réglementaires et individuels.

Ainsi,

I) MESURES REGLEMENTAIRES

Au titre de la commémoration de l’hommage aux victimes de la crise pos-électorale, le Président de la République a procédé à la signature du décret n° 2011-86 du 13 mars 2011, instituant la date du 12 mai de chaque année, comme journée des martyrs de la crise post-électorale du 28 novembre 2011.

Au titre de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation, le Président de la République a signé l’Ordonnance n°2011-85 du 13 mai 2011 portant création d’une Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation.

II) MESURES INDIVIDUELLES

Au titre du Conseil Constitutionnel

Le Président de la République a mis fin aux fonctions de Messieurs DALIGOU Monoko Jacques André et TANO Kouakou Félix en qualité de Conseillers au Conseil Constitutionnel.

Messieurs François GUEI, Magistrat hors hiérarchie et Hyacinthe Cabogo SARASSORO, Avocat ont été nommés Conseillers au Conseil Conseil Constitutionnel pour une durée de six ans.

Au titre de la Cour suprême

Le Président de la République a mis fin aux fonctions de Monsieur TIA Koné, en qualité de Président de la Cour suprême.
Monsieur Mamadou KONE, Magistrat hors hiérarchie, est nommé Président de la Cour suprême.


Au titre du Conseil économique et social

Le Président de la République a mis fin aux fonctions de Monsieur Laurent DONA-FOLOGO, en qualité de Président du Conseil économique et social.

Monsieur Marcel ZADI KESSY a été nommé Président du Conseil économique et social.

Au titre de l’Ordre National de la République de Côte d’Ivoire

Le Président de la République a mis fin aux fonctions de Monsieur Issouf KONE, en qualité de Grand Chancelier de l’Ordre national.

Madame Henriette DAGRI-DIABATE, Professeur titulaire d’Histoire, a été nommée Grande Chancelière de l’Ordre national.

Au titre de la Commission Dialogue Vérité et Réconciliation

Monsieur Charles Konan BANNY, a été nommé Président de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation.

Fait à Abidjan le 13 mai 2011
Le Secrétaire Général de la Présidence de la République
Amadou Gon COULIBALY"
Bernardint
Au Jardin
  0
11-May-2011 20:14 EDT
@Bedimo
Ici

Je ne suis pas d'accord avec l'affirmation que Yao Ndré serait un pion.

J'ai pour ma part, dès le début, écrit ici que les accords internationaux ratifiés par la CI en vue de la tenue des élections de 2010 plaçaient en quelque sorte la CI sous la coupe onusienne. Cette position a été abondamment querellée. Yao Ndré arrive aujourd'huiu aux mêmes conclusions sans nous dire le raisonnement adoptè, lui le professeur en droit. Mon argumentaire portait sur la souveraineté indéfectible du peuple qui s'exerce par voie de vote ou par l'intermédiaire de ses élus, ici LG.

Ainsi, si le peuple (par l'intermédiaire de LG) décide que les élections seront tenues sous la houlette entière de l'ONU, le conseil constitutionnel n'étant chargé que de la proclamation des résultats, ce dernier ne peut s'y opposer. Il l'a pourtant fait au motif que la constitution était la norme suprême. C'était un point de vue défendable. Beaucoup, dont Segaloyami, l'ont fait avec beaucoup de vigueur.

Or aujourd'hui Yao Ndré déclare : L'UA, m'oblige, alors je m'exécute, tout en laissant entendre que ça n'était pas la bonne solution. Avant c'était : constitution, constitution, const.. Pourquoi doit-il donc toujours adopter les mauvaises solutions? Nous voici devant devant une monstruosité juridique.

Il prétend qu'on lui force la main alors qu'il avait réussi à fuir. Si ses convictions sont contraires, il n'avait qu'à démissionner. C'était même la meilleure solution. Mais comme un esclave qu'on traîne sur le bûcher, ADO a fait revenir Yao Ndré afin qu'il boive sa honte en public.

Les prébendes sont trop importantes. Alors il a bu, et bien bu ; plus qu'il ne fallait. Le reste n'est que rots.
Mano
Village
  0
11-May-2011 02:05 EDT
@Samagwana

c'est une phrase déja prononcée par S.E.M. Laurent Gbagbo suite aux élections de 2010 au cours de sa prestation de serment en decembre dernier. ouarara ne fait que repéter Gbagbo apres etre passé par le coup d'Etat franssai et l'avoir incalcéré.

"Que le peuple me retire sa confiance et que je subisse la rigueur des lois si je trahis mon serment .
Chaque africain devait mediter cette importante phrase."

donc selon toi á quel Africain demanderais- tu de méditer sur la tricherie. enfin á quoi ta " importante phrase" servirait puisqu'un 3eme candidat pourrait également s'en servir et Yao N'dre toujours comme temoin.

je pense qu'il y'en a comme toi ici qui sont éblouis pas ce genre de repétition. mais á quelque chose malheur est bon.
grace á ouarara tu as pu découvrir une "phrase".
Bedimo
Ici
  0
10-May-2011 21:50 EDT
@Bernardint:

Yao N'Dre veut rester dans la mangeoire.

Certes, je suis d'accord, sinon, ce qu'il fait n'est pas autrement explicable. Mais le noeud est la definition de cequ'il fait.
Yao n'a fait que lire un papier a lui propose pour rester dans la mangeoire. Le monstre juridique c'est ceux qui l'ont ecrit qui l'ont cree, a mon avis, dans une tentative bien malheureuse de legitimer un usage de la force qui a encore du mal a etre avale. Quand aux coupables de ces ecrits, a vous votre opinion, une chose est certaine cependant, ce festin ne sort pas du four du Boulanger (pour une fois).

La ou j'aimerais que vous fassiez un peu plus dans l'honnetete c'est d'eviter de prendre des boucs emissaires pour blanchir les responsables. On ne peut pas plus blamer Yao N'dre pour cette prestation de serment que pour celle de Decembre (pas au dela de son penchant pour toutes les mangeoires). Dans les deux cas, les protagonistes (Gbagbo en Decembre, et Ouattara en Mai) doivent assumer leurs actes. Mais le droit, l'histoire et toutes les theories n'ont jamais gagne une guerre et les vainqueurs de la guerre ont droit d'ecriture sur tout le reste. Admirons donc les chefs d'oeuvre des vainqueurs...
Bernardint
Au Jardin
  0
10-May-2011 18:10 EDT
@Massaknowall
NANTES

Quand le droit ne peut plus rien, la force devient l'issue et cette force est bien aveugle souvent.

Vous me dites que la droit est fait par les hommes, certes ! Qui fait donc la guerre ?

Ah ! je sais, vous me direz que c'est la France. Dont acte.

@Bedimo

Wow... Donc ce qui se passe la aujourd'hui est la faute de Yao N'dre quoi!!!! Mince...

C'est donc ce que vous avez retenu ? Relisez-moi. Pro Gbabo, Yao Ndré déclarait la constitution au-dessus des lois internationales en matière d'élections et il avait raison. Aujourd'hui pro ADO, il nous raconte que le droit international contraint la constitution de la CI dans la même matière.

Où est la vérité juridique de cet homme ? Telle était l'interrogation sous tendue qui vous a échappé. J'ai à juste titre parlé de monstre juridique créé simplement pour les besoins de la cause : permettre à Yao Ndré de rester autour de la mangeoire.

Pourquoi ADO a t-il accepté cela alors qu'il pouvait faire autrement ? Je m'interroge. Sauf s'il a quelque idée bien précise derrière la tête. Attendons et nous verrons, je pense, dans les deux ans qui viennent, les actes des uns et des autres.
Bedimo
Ici
  0
10-May-2011 10:33 EDT
Je pense qu'en laissant Yao Ndré s'enfoncer dans tel délire juridique ouvre une boîte de Pandore qui se refermera d'ailleurs très vite faute de perspectives. Je suis sûr qu'ADO n'y croit que goutte. Vêtu de tout son attirail institutionnel, nous risquons très vite de le voir bientôt mettre Yao devant ses responsabilités.

Wow... Donc ce qui se passe la aujourd'hui est la faute de Yao N'dre quoi!!!! Mince... On apprend vraiment sur CIN...
En tout cas, c'est Yao lui meme qui cherche, les traitres sont toujours accules des deux camps car personne ne peut plus leur faire confiance. Esperons seulement que les responsabilites devant lesquelle ADO le mettra ne seront pas d'une fermete egales au responsabilites devant lesquelles a ete place IB.

Bon... Je retourne creuser mon trou pres de Korrogho pour y enfouir mon ocean... En attendant la reconciliation, juridique ou autre.
Massaknowall
NANTES
  0
10-May-2011 08:13 EDT
@Africain2
Vous osez parler de malhonnêteté intellectuelle?
Le procédé qui consiste à prendre qu'une partie de mon intervention,entre autre celle qui vous arrange évidemment, n'effacera pas la votre ô combien instructive sur un conflit intérieur irrésolu que je vois poindre dans votre dernière intervention.
Je vous cite à nouveau :" heureusement qu'il y a des africains comme nous pour prouver aux occidentaux que nous sommes des êtres sensés"
Comme l'a dit judicieusement un intervenant dans un autre topic, il n'y a pas plus aveugle que quelqu'un qui refuse de voir la vérité en face.

Quant vous concluez en en appelant aux pharaons? Cela me fait rire quand je sais que vous vous déterminez par rapport aux occidentaux.
Résolvez ce petit conflit qui vous mine et regardez la réalité en face.
Africain2
Yaoundé
  0
10-May-2011 06:51 EDT
@ Massaknowall et Rasta man,

"Votre mail prouve bien ce que vous êtes"

Et vous lorsque vous accusez le blanc de tous vos maux, ça vous fait pas honte? On dirait des valets de chambres du blanc qui ne voient jamais la lumière du jour parce que toujours enfermés dans le château.

Écoutez, un peu de dignité, assumons nos responsabilités devant l'histoire, reconnaissons nos erreurs avec humilité et corrigeons nous. Je veux pas croire que les blancs sont aussi intelligents que nous au point de nous imposer 50 ans de retards?

Tout ce qui nous arrive de négatif : c'est le blanc! N'avez-vous pas honte?

La malhonnêteté intellectuelle ne sert à rien. Ce temps que nous perdons est très précieux, mettons le à profit pour reconstruire l'Afrique. La balle reste et demeure dans le camp des dirigeants africains, que les complexés de ce site le comprennent ou non!

Pour une fois faisons honneur à nos ancêtres les pharaons. Je crois pas que le déclin de la race noire soit définitif, et la fin du monde n'est pas encore à la porte.
Keko Bravo
Yaoundé
  0
10-May-2011 06:00 EDT
Lire :

ce faisant
Keko Bravo
Yaoundé
  0
10-May-2011 05:57 EDT
@Bernardint,

j'admire ta générosité. Et ta foi en l'homme. Me contente de regarder ahuri "cet enfant qui creuse un trou dans le sable pour mettre la mer dedans.", certain que le monde avant lui devait être bien misérable de ne pas avoir eu l'inspiration qui le brûle.

A l'enfant véritable, je parle comme à un adulte en devenir. A l'adulte qui parle en enfant attardé, je ne parle pas. Je recommande par deux ou trois voies d'aller retrouver les vrais enfants, qui se chargeront, eux, de l'éduquer, si possible, aux appétits qui forment l'adulte équilibré. Au-delà, je dis M.ouf dé à l'importun !

C'est une chose de penser qu'on est un cador de la réflexion à partir de CIN. Une autre de l'être en réalité,Nesta. L'époque est ainsi faite, avec ses technologies, qui permet, au contraire du poète martiniquais, à beaucoup de " (se) donner (leurs) boursouflures pour d'authentiques gloires". Vous avez le cran et l'opportunité de vanter sur CIN le spectacle de vos déficits, avec la fatuité épanouie de ceux qui n'apprennent qu'en fermant très fort les yeux, serrant un chapelet ou une amulette dans la main, pour remuer des mots, accusant d'autres d'en faire autant ou des plus gros, avec peut-être plus de pertinence de faisant, de cohérence qu'eux, au-delà de leurs fantasmes d'épaisseur des vues.

Je m'étonne que vous sembliez autant attaché à rechercher des échanges avec ceux là que vous vouliez, dans le principe de leurs positions, discréditer par des imprécations de rebouteux, depuis la chute de Gbagbo. Une incohérence minimale parmi tant d'autres que votre propos dissémine çà et là. Si je trouve vos idées intrinsèquement faibles, pourquoi irais-je davantage vous interpeller, vous sachant surtout fermé à toute proposition contraire ? Partager des avis opposés est bien différent de trouver un contradicteur mal outillé pour le moindre échange. Si vous le pensez de quelqu'un, montrez-le, mais alors montrez-le, ne le proclamez pas seulement ! Une prétention à peine masquée, de convertir qui n'est pas croyant comme vous, ni d'ailleurs prosélyte de quelque religion.

Lisez donc Bernardint, qui vous respecte malgré vos affaissements répétés (c'est la classe de l'Ayatoh sur vous posée, vous n'y pourrez rien), au contraire de moi, qui vous indique(rais) volontiers le caniveau, en réponse à la puérilité vénimeuse de vos approches. Vous pourriez vraiment apprendre à raisonner, à échanger en toute fraternité surtout, en l'écoutant, plutôt que de résonner de votre ventre, de célébrer des angoisses mises à nu par les événements tragiques en Côte d'Ivoire.
Massaknowall
NANTES
  0
10-May-2011 05:40 EDT
@Bernardint
Au jardin

Ce sont les hommes qui font le droit( droit positif).
En CI la force l'a emporté sur le droit me semble être la seule conclusion à en tirer juridiquement pour que L'HISTOIRE le retienne.
Bernardint
Au Jardin
  0
10-May-2011 02:21 EDT
Nesta
DE

C'est votre droit de faire de l'histoire et d'en faire des projections. Je me situe sur le plan juridique. il y a aujourd'hui un président en CI et celui-ci s'appelle Ouattara. L'installation de tel au Cameroun est en dehors du champ exploré.

Je parle de bras armé de la justice. L'ai-je évoqué dans l'analyse passée de la crise ivoirienne ? Non !J'ai parlé de la commission vérité et réconciliation qui commande qu'on confesse en public ces fautes pour ne pas avoir à affronter les affres de la Justice (le bras armé)

Vous me faites l’effet de cet enfant qui creuse un trou dans le sable pour mettre la mer dedans.

Nous pouvons débattre de tel sujet si le coeur nous en dit. Nous devons surtout prendre en compte la situation crée. Le débat pour le débat est l'apanage des africains. Nous en serions encore à compter les morts si on les avait laissé faire.

D'ailleurs vous me donner l'occasion de pointer ce travers de notre peuple qui passe tant de temps à discutailler qu'il en perd toute énergie quand l'action est venue.

Les historiens font leur travail, les juristes aussi. Les politiciens feront le leur. Si l'UA croit qu'une force d'intervention empêchera des crises comme celle de la CI, elle se met le doigt dans l’œil. On ne peut être uni que sur la base des mêmes intérêts et les intérêts du plus fort sont ceux qui priment bien souvent.

Que faut-il faire alors ? Apprendre et apprendre encore. Durcir son cœur et ses muscles, se hisser petit à petit sur l'estrade où les grands s'attèlent. Voilà ce que n'a pas su faire T Mbeki, alors que Mandela lui avait laissé un ascenseur pour ce faire
Akama
Très Loin
  0
09-May-2011 14:36 EDT
Sennouj

tu as parfaitement raison. J'ai omis cette précision. Merci !
Akama
Très Loin
  0
09-May-2011 14:34 EDT
DLAY

Le kongossa vous emmène toujours à interpréter mal ou déformer les propos des gens. Personne n'a jamais dit que Dieu descendra du ciel pour combattre à la place des Ivoiriens. Personne n'a jamais dit que prier notre Dieu évitait les souffrances ou des accidents de la vie. Dans le monde, il existe des personnes que Dieu aime et qui prient chaque jour, mais souffrent et vivent dans la misère en attendant le jour de leur libération.

Ces personnes qui commencent à travailler chez nous à l'âge de 40 ans sont des personnes qui ont été bloquées par des méchants qui jurent toujours que ces dernières ne trouveront jamais du travail dans l'administration.
Dieu laissent faire comme d'habitude et à 35 40 ans, il libère ces personnes après s'être battu de toutes leurs forces pendant des décennies sans pouvoir y arriver.

Tout ceci pour te dire que notre Dieu agi sans le faire savoir. Il n'a pas besoin de se déplacer ni d'envoyer quelqu'un agir à sa place.

Vous qui doutez de son existence et sa puissance, pourquoi vous ne pouvez pas vaincre la mort? pourquoi aimez-vous étant donné que c'est lui qui vous a pompé l'air dans les poumons? pourquoi vous ne créer pas hors de sa terre que vous occupez gratuitement, votre univers à vous, où vous n'entendrez personne prononcer son nom? ...

Autour de vous personne ne doit prononcer le nom de Dieu, car c'est votre ennemi. On ne doit pas non plus citer le nom de satan car c'est toujours au négatif et cela fait une insulte à votre dieu que vous louez toujours dans les ténèbres.

Laissez donc en paix nous qui aimons ce Dieu qui est le créateur du ciel et de la terre par sa bonté. Ce Dieu qui est capable du meilleur comme le pire et qui nous fait peur quand il est en colère. Laissez nous aimer et croire en notre Dieu comme vous aimez et croyez en le votre.
Nesta
DE
  0
09-May-2011 14:28 EDT
@ Bernardint

Je disserte sur le droit et non sur les tactiques d'accession au pouvoir. Quid donc de Licorne !

Ainsi donc vous voulez dissocier le droit de son imposition ? Quid de Licorne ! Et le fameux bras armé que vous reconnaissiez, qui était-ce, sinon Licorne ? Vous avez refusé ici même de débattre sur un quelconque "droit d'ingérence" ou sur l'interprétation généreuse de la résolution 1975 (introduite par la France et le Nigéria) du CS/ONU ou encore de la fameuse lettre de Ban Ki Moon. Voilà qui aujourd'hui encore relève d'un grand intérêt, quand nous parlons de la souveraineté de la CI. Et vous me parlez d'hors-sujet...

j'ai préconisé, pour ma part, la procédure qu'il fallait suivre après tel chaos.

Et je crains que vous ne soyez pas encore au bout de vos déceptions, quand aux compétences du régime Ouattara.

Vous vous cantonnez toujours dans le passé.

Ah bon ? C'est bien le loisir qui reste à l'observateur non-impliqué, non ? De se poser des questions sur le pourquoi et le comment la CI en est arrivée là.

Aujourd'hui, une base de la nouvellement créée Force Africaine en Attente (FAA) doit s'installer à Douala et son commandant pressenti, le général Sékouba Konaté (Guinée), était de passage récemment au Cameroun. Nous ferions bien de nous poser quelques questions de cet ordre, non ? Que doit nous inspirer une force d'intervention "africaine" sur notre territoire alors que nous, vous et moi, constatons par le biais de la CI ce que vaut une armée qui échappe au contrôle de l'Etat souverain sur le territoire duquel elle est basée ? Vous avez dit bras armé ?

Vous vous fourvoyez dans des considérations secondaires sans tirer de conséquences pour votre vision des choses qui se passent sous vos yeux.
Truth
Somewhere
  0
09-May-2011 12:32 EDT
@Yes_We_Can,, ElParino, Keko, et autres,

Je vous pries de lire cette autre decision du Conseil Constitutionel en profondeur. La Cote d' Ivoire est de retour dans la bananeraie de la Francafrique ou de la soit disant mondialisation.
Bernardint
Au Jardin
  0
09-May-2011 08:29 EDT
@Nesta

Vous êtes hors sujet.

Je disserte sur le droit et non sur les tactiques d'accession au pouvoir. Quid donc de Licorne !
j'ai préconisé, pour ma part, la procédure qu'il fallait suivre après tel chaos. Celle de Pétain à son accession au pouvoir par exemple avec ses lois d'exception. Segaloyami en a développé une autre (légitimité issue d'un coup d'état - investiture inutile) tout aussi valable, mais difficilement adoptable par ADO qui est passé par les urnes.

Vous vous cantonnez toujours dans le passé. Partons d'aujourd'hui vers demain. Le président actuel est ADO. Qu'importe la manière de son accession au pouvoir. Nous pouvons cependant, et il le faut, discuter des actes qu'il pose ou qu'il laisse poser en son nom.

Je pense qu'en laissant Yao Ndré s'enfoncer dans tel délire juridique ouvre une boîte de Pandore qui se refermera d'ailleurs très vite faute de perspectives. Je suis sûr qu'ADO n'y croit que goutte. Vêtu de tout son attirail institutionnel, nous risquons très vite de le voir bientôt mettre Yao devant ses responsabilités.

Tel est pris qui croyait prendre. L'habileté de Yao se retournera bientôt contre lui. Ses actes récents ne plaident pas en sa faveur. Peut-être croit-il qu'en investissant ADO avec l'affirmation voilée d'un manque de base légale crée vraiment ce manque et qu'ainsi ADO n'existe pas juridiquement.

Comme il se trompe ! Nous verrons bientôt comment. Fort à sa glose, il en a oublié l'échafaud.

Voici revenu le bras de la justice qui n'était jamais parti.
Sennouj
Pont De Madago
  0
09-May-2011 06:30 EDT
Akama
Très Loin

Juste une précision par rapport à ton dernier post. Ouattara n´a jamais été reconnu vainqueur de l´élection présidentielle en Cote d´Ivoire. Il a juste été proclamé président par un pirouette juridique mal ficelée, et qui dévoile aujourd´hui toute la forfaiture de Septembre 2002.
DLAY
Abidjan
  0
09-May-2011 05:19 EDT
@Akama
Reviens sur terre s'il te plait, le malheur des africains c'est de croire que a force de prier sans travaillé Dieu descendra du ciel, arretons de faire comme les enfants en croyant au père noël avec beaucoup de kdo. Dieu est et restera vérité, il recompense le juste et le travailleur est payé du fruit de son travail, ton prophète dis l'ex couple Gbagbo est ex-communié par les eglises evangeliques, c'est de la même manière bgagbo a été ex-communié par l'église catholique il ne lui reste plus que l'islam pour ce rachetter avant le jugement final. Croyons au miracle de Dieu dans la vérité
Nesta
DE
  0
08-May-2011 20:56 EDT
@ Bernardint

En effet, il n'avait pas attendu, comme la loi l'y obligeait, la transmission des résultats par la CEI avant sa proclamation définitive.

D'où tenez-vous cela ?

ADO et YAO NDRE viennent de mettre sur pied un monstre juridique qui ne repose sur aucune règle connue ni même envisageable : la norme constitutionnelle d’un Etat serait contrainte par une norme supranationale !

Fin esprit que vous êtes... C'est Licorne et ONUCI, la puissance normative du factuel... Et non "norme supranationale". Sinon de quelle main voudriez-vous "contraindre" la norme constitutionnelle, la souveraineté d'un Etat ?

Voici donc que l’UA peut choisir un président et l’imposer à un pays membre. L’UA étant inféodée à l’ONU, cette dernière pourrait donc choisir tel dirigeant pour tel pays membre et l’imposer au conseil constitutionnel de ce pays sans aucun recours pour ce dernier.

Welcome to reality !

Quand je posais la question de l'ingérence française/internationale, vous étiez plongé dans la compassion pour les pauvres civils ivoiriens menacés et/ou tués à l'arme lourde par les "milices pro-Gbagbo", accessoirement armée, police et gendarmerie ivoirienne. Et maintenant vous venez pleurer sur le cadavre de la souveraineté des ivoiriens ?

Alors parlez moi encore d’africanisme, de Djénné ou de Gao !

Auriez-vous déjà oublié le "bras armé de iusticia" ? Passons.
Nesta
DE
  0
08-May-2011 19:52 EDT
@ Keko

Puissent-ils nous aider, au besoin, s'il fallait nous convaincre que les nouveaux qui règnent " n'ont rien oublié ni rien appris" un jour prochain. Alors, sans complaisance aucune, crier, et dénoncer, si nos uniques armes étaient celles-là.

"Sans complaisance aucune" ah ?!

Vigilance donc. Et pression éventuelle.

Avec quoi ? Les gros mots ?
Samagwana
Afrique
  0
08-May-2011 11:45 EDT
Que le peuple me retire sa confiance et que je subisse la rigueur des lois si je trahis mon serment .
Chaque africain devait mediter cette importante phrase.
Keko Bravo
Yaoundé
  0
08-May-2011 08:19 EDT
@Vavava,

je vous lis maintenant. Merci à vous aussi. Vos sorties au plus violent du tourbillon m'ont marqué. Cher compatriote, qu'il est agréable, chacun à la lumière de ses valeurs, de se voir un peu rassuré au plus fort d'une tempête, par un repère solide, protégé du naufrage par une vigie brave et costaude.

Vous dites :
"Au delà de la CI espérons que l'heure la plus noire de la nuit(exclusion,tribalisme,impéritie,incurie,exactions...) comme toujours précède certainement l'aurore(de la tolérance,de la démocratie,la justice sociale,du développement,du pardon,de la réconciliation...)en Afrique,surtout noire francophone avec évidemment le Camer en tête de pont.
Pour ma part mon voeu pour ce pays que j'ai brièvement visité il y'a 20 ans est de ne pas devoir utiliser les mots de Napoléon à propos des Bourbons au retour de l'île d'Elbe:"Depuis le peu de mois qu'ils règnent,ils vous ont convaincu qu'ils n'ont rien oublié ni rien appris".
A Dieu ne plaise. "

J'y souscris en totalité, pour la CI déjà. Si nous nous sommes bien compris, seuls les principes nous ont guidés vers nos positions quant au vainqueur, selon nous. Puissent-ils nous aider, au besoin, s'il fallait nous convaincre que les nouveaux qui règnent " n'ont rien oublié ni rien appris" un jour prochain. Alors, sans complaisance aucune, crier, et dénoncer, si nos uniques armes étaient celles-là.

Vigilance donc. Et pression éventuelle.

Mais notre terre natale est déjà en vue. Le Char des Dieux, comme monté par des fous, des assassins, des courtisans, tout genre de criminalités en bref. Longue la nuit, noire, si noire, et optimistes pour cela même, comme vous (avons-nous donc le choix, cher compatriote? C'est notre équilibre personnel même qui souvent là se joue), nous convoyons aussi le réveil inéluctable de notre chère et tendre, car le printemps est sa servitude. Patience, travail.
Bernardint
Au Jardin
  0
08-May-2011 07:00 EDT
suite

Voici donc que l’UA peut choisir un président et l’imposer à un pays membre. L’UA étant inféodée à l’ONU, cette dernière pourrait donc choisir tel dirigeant pour tel pays membre et l’imposer au conseil constitutionnel de ce pays sans aucun recours pour ce dernier. Ah ! C’est donc ce qu’on essaie de faire en Lybie ? Mais non, mais non !

La Lybie n’a pas de constitution… Ah bon !

La chose à faire était de déclarer un Etat d’Exception et de faire voter des lois idoines qui remettaient en perspective l’échafaudage constitutionnel. Au lieu de cela, on a ouvert la boîte de Pandore. ADO en plus devient 2 fois président.

C’est vrai, si la CI le chasse un jour, il pourra toujours se replier sur la république du Golf.

Vaste programme !

Voici ce mal pernicieux qui ronge l’Afrique et donc beaucoup se font les tenants sur ce forum : une appropriation des concepts généraux par nos élites qui les triturent à la convenance de leurs prébendes.

Alors parlez moi encore d’africanisme, de Djénné ou de Gao !

The beast goes on.
Bernardint
Au Jardin
  0
08-May-2011 06:57 EDT
@Masanga

Le problème initial, c'est que le conseil constitutionnel s'était déjà auto saisi dans sa première décision faisant de LG le président de CI. En effet, il n'avait pas attendu, comme la loi l'y obligeait, la transmission des résultats par la CEI avant sa proclamation définitive. On ne comprend pas cette précipitation, puisque la proclamation du CEI ne le contraignait en rien…

Pour aller plus loin dans la discussion, Segaloyami s'interrogeait ici sur ce désir incroyable de Ouattara de se faire introniser par le conseil constitutionnel de son pays. Loin des arguments qu'il évoquait pour ce faire, je suis obligé de me rendre aux mêmes conclusions. Pourquoi ?

ADO et YAO NDRE viennent de mettre sur pied un monstre juridique qui ne repose sur aucune règle connue ni même envisageable : la norme constitutionnelle d’un Etat serait contrainte par une norme supranationale !

Je ne lasse pas de m’interroger sur pareille assertion. On sait qu’un vote de l'assemblée viendra remettre cette prestation de serment au niveau où elle doit être, c'est à dire sous le contrôle de la constitution.

En attendant ce vote, il faut considérer la vacance du pouvoir en CI. Or en cas de vacance, l’intérim doit être exercé par le Président de l’assemblée. A quel titre ADO prend t-il donc des décisions régaliennes, ses pouvoirs ne devenant plénipotentiaires qu'à partir du vote de l'assemblée ? (en supposant que ADO assure l’intérim) ses décisions ne peuvent se cantonner que dans l’administration quotidienne, l’expédition des affaires courantes. Nous savons que cela n’est pas vrai. Les décisions prises dans ces conditions, ne pourraient-elles pas être frappées de nullité absolue ? Mais la CI a déjà tellement innové dans le droit…

Voici donc un de ces pataquès dont nos prétendus professeurs sont coutumiers du fait de leur proximité avec le pouvoir. Leurs connaissances (génie) ne deviennent plus un héritage à partager ou à transmettre, mais la boîte à outils et le carnet de route pour rester coûte que coûte à la table du festin.

Un professeur éminent, agrégé en droit, président du conseil constitutionnel ! Qui irait mettre en cause ses connaissances et a fortiori ses décisions ! Il le sait et peut croire nous entuber à son aise. Mais les ivoiriens ont le derrière grand !... (qu’on m’excuse cette trivialité)
Mano
Village
  0
07-May-2011 18:31 EDT
Mr Yao N'dre est terrassé par la colere il explique son geste qui prend source d' un agissement par contrainte; et signale clairement une prestation de serment historiquement contradictoire aux lois Ivoiriennes et sans sens pour les generations presentes et futures du continent Africain.

avec Yao N'dre c'est GBAGBO QUI RESTE SON EXCELLENCE MR LE PRESIDENT tandis que les lois externes empechent les Ivoiriens á manifester leur volonté introduisant alors ouattara comme president en qualité de président exceptionnel s'appuyant sur des lois exceptionnelles externes.

ouarara n'est toujours pas president de la Cote d'Ivoire. ce despote sanguinaire joue á l'imposture grace aux armes. combien a-t-il deja éliminé de la vie.


Yao N'dre ton discours sonne clair, que ceux qui ont les oreilles entendent. ouatara est president imposé par les lois externes, il n'est pas un choix des Ivoiriens. nous sommes au début d'1 chapitre de la presidence excetionnelle basée sur des lois exceptionnelles en CI le pitié dirigeant est ourara.
Masanga
Paris
  0
07-May-2011 18:02 EDT
"Selon l'article 98 de la Constitution ivoirienne, les décisions du Conseil constitutionnel sont insusceptibles de recours. Pis, le Conseil constitutionnel ne peut pas s'auto-saisir en annulant la décision prise en décembre 2011. Sur ce point, il y a lieu de préciser qu’une fois la décision rendue, le Conseil
constitutionnel se trouvait définitivement dessaisi de ce dossier, et ne pouvait le reprendre sous une forme quelconque pour modifier sa décision antérieure"

Vous devriez méditer sur cet extrait du communiqué de presse de Alain Toussain, envoyé par Berry, sur un post avant l'un des vôtres, et que j'ai aussi reçu de la part de Nerrati-press. Nous les pro-Gbagbo nous restons droits dans nos bottes, le malaise est du côté de Ouattara et ses partisans dont vous faites partie. Il a été dit que selon la loi ivoirienne, le Conseil constitutionnel ne pouvait pas uniquement annuler les élections des 8 régions litigieuses au nord, mais pouvait annuler tout le scrutin du second tour. Si Yao Ndré l'avait fait, qu'est ce que Outtara et le RHDP auraient dit ? Et puis nous tournons autour du pot, Ouattara fort de son alliance avec les Houphouettistes pouvaient gagner les élections haut la main et n'avait pas besoin de bourrages d'urnes. Il fallait pour cela qu'il ait toutes les voix des Baoulés, ce qui était loin d'être évident, vu que Bédié avait passé son temps, "ivoirité" oblige, à leur expliquer que Ouattara n'était pas ivoirien par le droit du sang (pas né de père et de mère ivoiriens). C'est sûr que si l'ONUCI et la France ne s'étaient pas mis aussi en avant, une solution aurait été trouvée et on aurait pas eu un début de guerre civile...
Keko Bravo
Yaoundé
  0
07-May-2011 16:06 EDT
Sorry, sorry :

Théophile Kouamouo
Keko Bravo
Yaoundé
  0
07-May-2011 16:02 EDT
Dans un tel contexte, une plume comme celle de Venance Konan, qui n'a eu de cesse de décrier les manquements des régimes régnants (Pdci, la transition, le Fpi) devient forcément un repère, un espoir pour des millions d'Ivoiriens. Le succès de ces articles est un signe qui ne trompe pas : il est symptomatique des attentes de ce peuple à la recherche du salut.

Les médias d'Etat ont été capturés par le pouvoir régnant : la télé, la radio, le journal d'Etat (Fraternité Matin) sont mis au service de la politique populiste, propagandiste à souhait de la refondation ; et le Pr Koulibaly le sait. Seule la presse privée, malgré toutes les ronces que dresse sur son chemin l'énigmatique CNCA, offre aux Ivoiriens quelques possibilités de se libérer des discours faux, mystificateurs et dangereux que répandent les animateurs des cellules politiques de la refondation. Par ses articles pourfendant le régime actuel, la voix de Venance Konan, telle celle de Jean-Baptiste dénonçant les impudicités d'Hérode-roi, résonne alors aux oreilles des Ivoiriens désabusés comme la voix des sans voix, " qui s'affaissent au cachot du désespoir " selon l'heureuse formule versifiée de Césaire. Voilà ce qui explique le succès de ses articles. Et le Pr Koulibaly le sait. En intellectuel avisé, il sait le pouvoir des mots ; alors, il a décidé, en figure emblématique de ce pouvoir décevant et assassin, d'altérer l'élan de sympathie que les Ivoiriens manifestent à l'endroit de cet écrivain et ce journaliste audacieux. Comment procéder ? Il a trouvé la méthode : discréditer les écrits de l'homme en allant à la recherche de son passé discursif."

Article daté du 20 mars 2010.

On apprend vraiment beaucoup de Tiburce Koffi, et Venance Konan, et des nuances de ce magnifique pays. Malachie Koné est l'enfer de ce pays là, comme de tous les autres pays africains.

La signature du texte m'aura beaucoup plu, faisant penser à un qui s'est porté à mon secours ici un jour, face à des hyènes affamées. Le salue bien bas.

"
Tiburce Koffi,
(...) et ami de Venance Konan "
Keko Bravo
Yaoundé
  0
07-May-2011 15:49 EDT
@Elparino,

Gracias, hermano, akiba. Moment fort, émouvant. Cette crise m'en a tant appris aussi des Ivoiriens. Tiburce Koffi, depuis, est un aîné que j'admire, sans détour. Je suis en revanche fort peiné depuis de la trajectoire de notre frère, Théophile Kouamo, sur qui j'ai fondé tant d'espoirs depuis des années.

J'ai été lire avec avidité. Avons-nous eu des échanges de cette qualité là chez nous depuis ? Quelqu'un peut-il me le dire ?

Il ressort que Mamadou Koulibaly a tenté de discréditer le propos d'une des voix les plus lucides de son pays, en tacticien politicien doublé d'universitaire renommé. Il a publié des écrits anciens, que ne "nie" pas leur auteur, Venance konan, mais qu'il renie en revanche, aidé de l'expérience du temps.

J'ai retenu ceci :

"II/ Amalgames
et confusions
D'où vient que le Pr Koulibaly affirme avec tant de légèretés que Venance Konan est un militant du Pdci ? C'est à partir d'un syllogisme simpliste : le Pdci (parti d'opposition aujourd'hui) critique le Fpi ; or Venance Konan critique le Fpi ; donc Venance est un militant du Pdci ! Raccourci effarant ! Je suis cependant à l'aise pour comprendre et expliquer cet amalgame navrant dont j'ai été moi-même victime : j'ai eu à adhérer ouvertement à la politique de M. Laurent Gbagbo, de 2002 à 2004. Dans l'entendement des Ivoiriens, j'étais un militant du Fpi (ce que je n'ai jamais été et que je me suis efforcé, en vain, de faire comprendre à l'opinion) ; puis, j'ai rompu (tout aussi ouvertement avec la politique de M. Gbagbo) pour adopter désormais une attitude critique (celle qui sied à un intellectuel) par rapport à ce régime. La presse du pouvoir a alors dit de moi que j'étais un militant du Pdci en me traitant de tous les vilains mots que seules la haine et l'inculture politique peuvent offrir aux plumes douteuses ! A la moindre critique que j'émets sur M. Bédié, des militants hystériques du Pdci me traitent d'homme vendu au Fpi et à ''Gbagbo qui m'entretient'' (ce sont eux qui écrivent ces fadaises). C'est pourquoi je comprends ce qui arrive à mon ami : nous avons connu la même trajectoire, nous sommes victimes des mêmes incompréhensions. Le plus grave dans cette affaire, c'est quand cela vient d'un respectable universitaire comme Mamadou Koulibaly.
La vérité, à mon avis, est que le pouvoir actuel a ouvert notre pays à des désespérances inouïes. Grogne et ressentiments, désamour, désillusions et déceptions rongent le cœur des Ivoiriens stupéfiés par les absurdités d'un régime qui nous a suffisamment convaincus de son inaptitude à conduire les destinées de notre pays. Dans un tel contexte, une plume comme celle de Venance Konan, qui n'a eu de cesse de décrier les manquements des régimes régnants (Pdci, la transition, le Fpi) devient forcément un repère, un espoir pour des millions d'Ivoiriens. Le succès de ces articles est un signe qui ne trompe pas : il est symptomatique des attentes de ce peuple à la recherche d
MEZIKMEMBAMBA
UNIVERS
  0
07-May-2011 15:18 EDT
Le naboléon va faire sa tounée en colonie. Prière d'abandonner vos activitées respectives... pour son EGO plus que surdimentionné.NORMAL, il va légitimer son tchinda. Comme dab.
KatikaGame
Angola
  0
07-May-2011 12:39 EDT
@Yes_We_Can (suite)

10- Si le CC c'est fourvoyer en n'annulant pas les élections sur tout l'étendu du territoire, pourquoi la communauté internationale n'a-t-elle pas à son tour en montrant sa grandeur accepté que l'on recompta les voix ou mieux continuer à chercher une solution pacifique à cette crise.
11- on nous a dit que le président de la CC a donné les résultats au QG de l'adversaire parce que sa vie était en danger, soit, on a vu comment l'onuci était lourdement armé, ça se passe de tous commentaires

12 - rappeler vous du précédent bush - gore, gore voulait qu'on recompte les voix, et même qu'on reprenne les élection, mais la cours suprême avait tranché en faveur de son adversaire mettant fin aux débats. en CI, on crie au scandale.

13- la communauté internationale nous a dit qu'elle avait financé les élections et qu'il fallait en terminer, tout le monde a cru cela comme parole d'évangile, et surprise le même représentant de la communauté internationale choi nous annonce que les élections ont été financées à 86% par l'état ivoirien

On nous dit que SEM LG est un sanguinaire, dictateur, cela me fait rigoler un peu,
-- où a-t-on déjà vu un dictateur laisser ses opposants vivre en pays, avoir des gardes du corps et des salaires, et aller jusqu'à accepter un sanguinaire être premier ministre?

-- Où a-t-on dans une dictature des militaires tolérés et intégrés au sein de l'armée des rebelles qui massacrés, égorgés leurs frères d'arme?

-- Nous avons vu comment sans le concours de la franSSe les rebelles ne pouvaient rien faire, tellement ils sont faible, le mot n'est pas approprié, est-ce que l'armée de pouvait pas zigouiller tous ces rebelles lorsqu'ils se pavanaient tous dans Abidjan

-- Quel dictateur qui pendant la partition du pays pendant plus de 10 ans continuait à payer les fonctionnaire de la région qui n'était pas sous son contrôle, à fournir l'eau et l'électricité alors qu'en même temps il ne percevait aucune taxes venant de cette région

non aller chercher les dictateurs ailleurs ces gens ne regardent pas dans la bonne direction.
KatikaGame
Angola
  0
07-May-2011 12:21 EDT
@Yes_We_Can
Australia

Merci pour ta réaction et je pense que nous sommes tous d'accord que la position partisane de l'onuci, de l'ua et de la franSSe est clair dans ce dossier.
Sur la base de ce document, venir nous affirmer haut et fort que the DRAMA a gagné les élections haut la main relève tout simplement de la malhonnêteté intellectuelle.
Je ne dis pas non plus que SEM LG l'a gagné haut la main, d'ailleurs vu les scores publiés par la CEI et le CC, on ne peut pas dire le contraire, mais d'un côté il y a eu des recours et de l'autre il n'y a rien eu
Les gens nous ont toujours dit que les élections se sont déroulé de façon claire et juste ben voyons. Quelques remarques qui me viennent à l'esprit.

1 - c'est l'ue qui fait la remarque et lance des avertissement sur la situation dans le nord.
2 - L'ua a fait la même remarque et tout le monde dit qu'ils ne sont pas crédibles (comme quoi le nègre est tellement esclave dans sa tête qu'il n'arrive pas à ce faire confiance lui même)
3- On dit que SEM LG avait accepté les résultats du premier tour car cela lui était favorable, soit alors comment se fait que dans certains bureau de vote ses voix du premier tour aient totalement disparu au second tour?
4 - D'après le communiqué, la délégation de l'ue était composé de 120 membres, comment peuvent-ils déployer 120 personnes dans plus de 2000 bureaux de vote et ce sur l'ensemble du territoire nationale et jugé les élections?
5- Supposons qu'ils déploient 1 observateurs dans chaque bureau de vote, dans ces bureau de vote ils ont tellement eu du mal à y accéder, imaginer ce qui c'est passé dans les plus de 880 bureaux restants si je suppose de façon grossière qu'il y avait plus de 1000 bureaux de vote au nord et plus de 1000 au sud
6- J'entends dire qu'il y a eu des exactions aussi au sud, admettons, mais aucun recours n'a été introduit auprès du CC alors comment voulez vous qu'il tranchât sur la base de rien?
7- Bien le CC aurait annulé les élections sur tout l'étendu du territoire, mais comment pouvait-ils dans la mesure où après la lecture des résultats provisoires, qui en passant c'est fait au QG de l'adversaire, les félicitations fusaient de partout de la part de la communauté internationale.
8- cette même communauté international avait attendu que le CC donne les résultats du premier après que la CEI ait donné les résultats provisoires, pourquoi cette communauté internationale n'a pas observer la même réserve au second tour?
9- Tout le monde a vu au grand jour la manoeuvre de la communauté internationale, il était claire qu'elle voulait installer leur pantin au pouvoir et achever le coup d'état qu'ils avaient commencer quelques années avant.
10- Si le CC c'est fourvoyer en n'annulant pas les élections sur tout l'étendu du territoire, pourquoi la communauté internationale n'a-t-elle pas à son tour en montrant sa grandeur accepté que l'on recompta les voix ou mieux continuer à cherch
Elparino
Londres
  0
07-May-2011 11:28 EDT
I/ De l'appartenance
politique de Venance Konan : des contrevérités
Beau texte en réalité ! Mais que d'amalgames et de contrevérités véhiculés ici par le Pr Koulibaly. De lui, nous apprenons par exemple (moi particulièrement), que Venance Konan est un militant du Pdci ! Il n'y a rien d'aussi faux que ces propos. Venance Konan n'a jamais milité ni au Pdci ni dans aucune structure politique de ce pays.

Aurait-il été un militant du Pdci qu'il y a longtemps qu'il en aurait été exclu (et de manière spectaculaire), pour indiscipline, quand on sait la rigueur avec laquelle l'aile ''bédiéiste'' de ce parti traite les militants qui ne se retiennent pas de critiquer le Pdci, surtout son chef, de manière publique et sans retenue. Or, et à la vérité, nombreux sont les articles de Venance Konan qui pourfendent les actes politiques du président Bédié.

Venance, s'il a eu à manifester quelque élan de sympathie pour l'Usd de Bernard Zadi (par admiration et respect pour le maître, mais aussi par amitié pour moi), s'est toujours gardé de militer dans quelque parti que ce soit, afin de garder toute son indépendance de penser et d'agir. C'est un peu sur l'éclairage de cette option que j'ai rendu démission de l'Usd, en 1997, afin de conserver, comme lui, mon indépendance, et d'user librement de mon droit de critiquer notre société dans ce qu'elle a de plus ''déconstructif'' et d'improductif.

Pour Venance tout comme pour moi, c'est de cette posture-là que nous pouvons (et pourrons) être utiles à la Côte d'Ivoire. Ce que le Pr Koulibaly dit donc de l'appartenance politique de Venance Konan sur ce point est archi faux. Il n'y a pas mieux placé que moi dans ce pays pour le dire. Et il me fallait le dire.

la suite ici

http://news.abidjan.net/h/359874.html?n=359874
Elparino
Londres
  0
07-May-2011 11:25 EDT
@keko et Valo

Les échanges, médiatisés, entre Venance Konan et M. Mamadou Koulibaly ne pouvaient pas, évidemment, me laisser dans l'indifférence. On en sait les raisons, des moins objectives (l'amitié qui nous lie) aux plus objectives (les idéaux que nous partageons). Mais il ne s'agit pas ici, pour moi, de voler au secours d'un ami qui, au demeurant, se défend parfaitement bien sans l'aide d'aucun Zorro, mais de contribuer à ces échanges dans l'intention d'y apporter quelque éclairage utile à ceux qui l'ont suivi. Le corpus de référence est composé des textes de Venance et de Koulibaly ; ceux du député Fpi William Atteby et de Gilbert Kouamé (un des frères de Venance Konan) offrant peu d'intérêt par rapport à la teneur et aux enjeux de ce débat manifestement au-dessus des aptitudes intellectuelles de leurs signataires.

Les intertitres traduisent les points d'intérêt qui ont mobilisé mon attention. Mais avant, rappelons l'origine de ces échanges.
C'est le Pr Koulibaly lui-même qui nous la rappelle : " Suite à l'interpellation que j'ai adressée à vos lecteurs, vous (Venance Konan) avez pris l'initiative de me répondre personnellement. Ma démarche initiale était d'offrir à vos lecteurs une meilleure objectivité et de toucher du doigt le gouffre de subjectivité dont vous faites preuve après vous être égaré sur les terrains mouvants et dangereux de l'ivoirité. " On le voit : partis de courriers sinon clandestins, du moins d'ordre intimiste (entre internautes), les échanges ont échappé à l'ordinateur pour être livrés à la connaissance d'une opinion publique relativement plus large, par le biais de la presse écrite. S'il y a faute, elle incombe certainement à Venance Konan qui aurait pris sur lui l'initiative de faire sortir ces échanges de leur cadre confidentiel. L'ironie sarcastique contenue dans une expression ''disqualifiante'' comme ''pauvre Mamadou'' (employée par Venance Konan) peut suffire effectivement à légitimer une réaction ferme du Pr Kouliblay par ailleurs président de l'Assemblée nationale et 3è vice-président de son parti, le Front populaire ivoirien.

Dans sa forme et dans son intention première, la ''réplique'' (magistrale) du professeur se justifie donc. Je ne peux cependant en dire autant pour ce qui concerne le fond de son discours. Et c'est sur ce point que Venance Konan a eu, finalement, raison d'avoir donné à ces échanges l'amplitude que nous avons tous observée, en amenant astucieusement le Pr Koulibaly à se découvrir à travers le texte que le dernier a fait publier dans les colonnes du journal " Notre voie " C'est ce dernier texte qui m'interpelle.
Akama
Très Loin
  0
07-May-2011 10:24 EDT
Carambolage

Tu relates exactement ce qui m'est venu à l'esprit quand le CC est rentré à Abidjan. L'arrivée de Koffi annan et les autres diables m'a aussi fait penser à beaucoup de choses.
Je reste convaincue que le CC a été trahie par les autorités Ghanéennes. Le texte même qu'il a lu en proclamant wattara vainqueur n'est pas écrit par lui. Moi je n'en veux pas à ce monsieur. Il a été trahi là où il croyait être en sécurité.
Toutes ses agitations ne valent rien. La fin de la crise Ivoirienne s'approchent. wattara ne gouvernera jamais la CI et rien ni personne ne changera cette décision.
Elparino
Londres
  0
07-May-2011 10:20 EDT
@ Valo et Keko

“Le plus intéressant est encore de savoir exactement quand et comment s'opère l'évolution de Konan. Pour l'heure cela me prend quelque temps, car je ne voudrais le trouver que dans ses écrits”

Voice un debut de reponse....

Les écrivains ivoiriens Venance Konan et Tiburce Koffi sont en "mission" à Paris pour porter la parole du président élu Alassane Dramane Ouattara. Un engagement politique qui aurait été impensable il y a quelques années.

Explications:
« Jusqu’à la fin de 1998, j’agissais sans réfléchir, comme un simple partisan, reconnaît aujourd’hui Konan. Quand j’ai entrevu les dangers des rivalités ethniques, que je dénonce dans Les Prisonniers de la haine [roman paru en 2003, NDLR], j’ai combattu ce concept d’exclusion. »

La suite ici:
http://www.monsaphir.com/chroniques-venance-konan/venance-konan-et-tiburce-koffi-deux-ado-boys-a-paris.html
Carambolage
Partout
  0
07-May-2011 10:01 EDT
Voici un possible scénario de ce que Mr. Yao aurait vécu de son exil au Ghana:

Un agent secret français le joigne au téléphone et va droit au but :
« Mr. Yao, écoutez très attentivement et faites ce que je vous dis.
a) Je vous exhorte de rentrer à Abidjan et rencontrer Mr. Ouattara dans les meilleurs délais;
b) Arrangez-vous à reconnaître Mr. Ouattara comme Président de la CI;
c) Grouillez-vous enfin de lui faire prêter serment "

(Un numéro de téléphone est mis à sa disposition. Un téléphone qui répondrait au Service direct du Premier Ministre Soro)

Et l’agent secret français de conclure :
« Mr Yao, si vous ne collaborez pas diligemment - où que vous soyez; je répète - où que vous soyez- les Agents Secrets Français et de la CIA ne pourront pas assurer votre sécurité et celle de votre famille »

Traduction: Votre élimination physique suivra par tous les moyens.

Sans aucun doute :
Mr. Yao n’a pas agi librement; il n’est pas parti de son exil délibérément; il n’est pas revenu rectifier une décision initiale de la CC qui se veut finale;
il ne cherche pas à sauver son emploi, en fait, il ne peut même pas démissionner.
Cet homme s’est retrouvé dans une situation de vie et de mort qui ne lui a pas laissé beaucoup de choix. C’est Sûr.

Un signe de croix, si c’est vérifié, par lui à faire, avant d’entrer dans cette salle de prise de serment en dit long.
Vavava
Dakar
  0
07-May-2011 09:46 EDT
Brillantissime Keko!Que dire de plus à un éveilleur de conscience d'une telle classe.
Merci infiniment.
Au delà de la CI espérons que l'heure la plus noire de la nuit(exclusion,tribalisme,impéritie,incurie,exactions...) comme toujours précède certainement l'aurore(de la tolérance,de la démocratie,la justice sociale,du développement,du pardon,de la réconciliation...)en Afrique,surtout noire francophone avec évidemment le Camer en tête de pont.
Pour ma part mon voeu pour ce pays que j'ai brièvement visité il y'a 20 ans est de ne pas devoir utiliser les mots de Napoléon à propos des Bourbons au retour de l'île d'Elbe:"Depuis le peu de mois qu'ils règnent,ils vous ont convaincu qu'ils n'ont rien oublié ni rien appris".
A Dieu ne plaise.
Mollah45
Bonn
  0
07-May-2011 08:52 EDT
Lire: Il ne faut pas l’en vouloir car les prises d’otages, des membres de familles, de ceux qui refusent à se plier aux injonctions impérialistes, sont nombreuses.
Mollah45
Bonn
  0
07-May-2011 08:43 EDT
« La Côte d`Ivoire étant membre de l`UA, "les normes et dispositions internationales acceptées par les organes nationaux compétents ont une autorité supérieure à celles des lois et décisions juridictionnelles internes. »

Yes papa ! Depuis quand les normes internationales, particulièrement d’une organisation continentale, peuvent être supérieure à la constitution d’un pays ? C’est une grande première dans l’histoire moderne. En clair, vous avez le titre foncier de votre maison. Mais vos voisins, réunis en associations (ONU, UA), sont en mesure de contester vos droits officiels. ONU, UA, CEE, etc., sont des associations qui ne peuvent en aucun cas remettre en question la constitution d’un pays. Même la fameuse certification de l’ONU n’est pas au dessus de la constitution ivoirienne.

Cette démarche absurde, contraire aux valeurs éthiques, ouvre la voie à une recolonisation de certains pays africains car aucun autre continent au monde ne peut accepter cela. Et beaucoup ici ne voient ce grand danger.

Comme d’habitude, les services secrets occidentaux vont armer (comme les Museveni, Kagame, Idriss Deby, Ouattara, etc.) des collabos. Et puis, l’UA, machin des impérialistes, entrera dans la danse macabre contre les constitutions nationales. On attend le tour de la Libye avec le gouvernement de Bengazi reconnut par la communauté’ internationale.

Le texte lu par le Président du Conseil Constitutionnel ne peut en aucun cas, au vu des circonstances actuelles du pays, venir de lui. Il ne faut pas l’en vouloir car les prises d’otages de membres de familles de ceux qui refusent de se plier aux injonctions des impérialistes et de leur collabo Ouattara, sont nombreuses. Paul Yao N`Dré ne fait que réciter un texte préparé dans les officines élyséennes de la Francafrique.

Les nouvelles générations, qui lisaient dans les livres d’Histoires les actes de colonisateurs contre nos pays, ont devant eux l’actualité de ceux-ci. Que Ouattara soit officiellement ou non, le président de la Cote d’Ivoire, ne change rien sur l’essentiel: coup d’Etat de collabos soutenus par les impérialistes, la profonde prise de conscience des peuples africains. Le vernissage ne peut pas cacher le type, de matériau, d’un objet.

L’histoire africaine, depuis plus de 500 ans, est faite par les collabos. La solution pour y remédier : le démantèlement du système présidentiel.
Akama
Très Loin
  0
07-May-2011 08:35 EDT
peut-être qu’un rappel à la loi suffirait pour ces propos malheureux”, soupire l’avocate montpelliéraine. Réponse aujourd’hui."


Ils bombardent d'autres états et ils ont peur d'être bombardé? en tout cas moi je ne souhaite pas cela. C'est un pourrissement sempiternel de ce pays tel que c'est prévu qui vaut la peine que les bombardements. C'est déjà une république bananière, c'est les maisons qui font la différence, même si leurs médias au long bec quand ils s'agit de l'Afrique ne disent rien. Mais d'ici peu, c'est un pourrissement jamais vu sur cette terre qui va s'étaler dans cette p.ute france. Tout ce qu'ils essaient d'effectuer en CI là,c'est ZERO.

Pour cet étudiant, qu'ils ne touchent pas à un seul de ses cheveux et qu'ils n'oublient pas qu'il y a des français au Cameroun.
Kitson
ALLEMAGNE
  0
07-May-2011 08:31 EDT
@Yes_We_Can

L'annulation partielle (donc dans certaines localités) ou totale des elections est laissé à l'appréciation du CC en fonction des informations dont il dispose.

Il n'est stipulé nulle part dans la constitution qques chose du genre:
LE CC DOIT ANNULER les élections.

Mais pu.t.ain, les gens parlent de loi, de democratie sans pour autant comprendre ce que ca veut dire. Ou bien ces derniers n'acceptent la force de la loi ou de la democratie, que quand la decision les arrange.

Vous parlez d'institutions fortes, mais jubilez quand la france fait son putsch en CIV. N'est ce pas une contradition en soi?

Le CC (tout comme la cour supreme aux USA) est occupé par des hommes, à qui la constitution laisse un champs d'interpretation de la situation. Ce qui n'exclut pas des erreurs (ATTENTION je n'insinue point que le CC ivoirien ait fait une erreur en proclamant LG président). c'est aux differentes parties de s'assurer qu'elles sont bien representées à different niveau dans la chaine hierarchique. Celui qui dort à ce niveau, ne devrait pas crier au scandale après.

Vous vous fixez sur CC et fermez les yeux sur les bavures de la CEI (parceque son président ET NON la CEI a proclamé le resultats qui vous arrangent) qui refuse d'appliquer les memes conséquences aux regions pro-"Wat A Rat" qu'elle fait subir aux regions pro-LG (notemment les votes en france).

Ce qui est amusant, est que vous parlez dans le meme post de FORCE DE LA LOI.

En tout cas octobre n'est plus loin, les masques sont tombés et on vous attend. N'importe quoi.
LMA
Oba'a
  0
07-May-2011 08:28 EDT
Monsieur le Premier Ministre,
Madame et Messieurs les Présidents d`Institutions,
Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel,
Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil Constitutionnel,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les membres du Corps diplomatique,
Officiers Généraux, Officiers supérieurs et Commandants de Groupement tactiques
Honorables Chefs Traditionnels et Chefs Religieux
Honorables invités, Mesdames et Messieurs,
Je salue tout d`abord les membres du Conseil Constitutionnel pour la décision courageuse qu`ils viennent de prendre en disant le droit, dans un esprit de vérité et de justice. Cette décision les réconcilie avec leur serment et leur conscience.
Elle rétablit la vérité des urnes et rend justice au peuple de Côte d`Ivoire, qui a massivement participé à l`élection présidentielle du 28 novembre 2010 et s`est clairement prononcé en faveur du changement.
La décision du Conseil Constitutionnel est maintenant en conformité avec celles de la CEDEAO, de l`Union Africaine et de l`ONU, qui de façon unanime ont reconnu les résultats proclamés par la Commission Electorale Indépendante le 1er décembre 2010.
Cette décision vient donc ôter tout doute quant aux résultats du scrutin.
Je profite de l`occasion qui m`est donnée pour insister sur la nécessité, pour les hommes et les femmes chargés d`animer nos Institutions, de travailler en toute indépendance et dans l`esprit de notre Constitution, qui consacre la séparation des pouvoirs.
Je réaffirme pour ma part, mon engagement à œuvrer pour la mise en place d`Institutions fortes et indépendantes.

Chers frères, chères sœurs,
La cérémonie de ce jour est importante aussi dans le processus de réconciliation nationale, parce qu`elle symbolise notre volonté de placer le triptyque Vérité, Réconciliation et Justice au cœur de notre action.
Ensemble, tournons définitivement la page de la crise que vient de traverser notre pays. Allons résolument vers la démocratie, le développement et la paix.

Chers frères, chères sœurs,
Avant de terminer mon propos, je tiens à remercier sincèrement tous ceux et toutes celles qui ont fait le déplacement aujourd`hui.
A tous ceux qui auraient voulu être présents, je leur donne rendez-vous le samedi 21 mai à Yamoussoukro pour la cérémonie d`investiture.
Je puis vous assurer que ce sera le début d`une nouvelle ère de réconciliation et d`union entre toutes les filles et tous les fils de notre chère Côte d`Ivoire.
Vive la République, vive la Côte d`Ivoire
Framango
Sous Kwat
  0
07-May-2011 08:18 EDT
[Dans sa décision, le Conseil précise également que la Côte d`Ivoire étant membre de l`UA, "les normes et dispositions internationales acceptées par les organes nationaux compétents ont une autorité supérieure à celles des lois et décisions juridictionnelles internes".]

QUELLE GABEGIE, QUEL GACHIS, QUELS... MESSIEURS, L'UA N'EST PAS UN ORGANE LEGISLATIF POUVANT SE SUBSITUER AUX LOIS INTERNES D'UN PAYS. VENDU DE N'DRE, TU SERAS LE PREMIER QUE LE SOUS-PREFET DE PARIS EN DETACHEMENT A ABIDJAN VA BALANCER. SHAME UPON YOU!
Akama
Très Loin
  0
07-May-2011 08:11 EDT
Crise Ivoirienne: Alain Juppé traîne un Camerounais en cour

Le Journal du Cameroun-7/5/2011

Un étudiant de 26 ans d’origine camerounaise répondra de ses actes devant la justice française. Motif : Il a laissé un message sur le compte facebook d’Alain Juppé, ministre des affaires étrangères. Cette ingérence à Abidjan est intolérable ! Après ça, faudrait pas s’étonner qu’il y ait des attentats en France ! C’est en substance ce commentaire, qui a déclenché, début avril, à Paris, une enquête judiciaire au plus haut niveau et concrétisée cette semaine à Montpellier.

Saisie par le parquet de Paris pour “association de malfaiteurs en vue d’une entreprise terroriste”, la brigade criminelle a aussitôt mobilisé ses experts informatiques, afin d’identifier l’auteur de ces menaces virtuelles à peine voilées. Car la période était sensible : les propos visaient l’intervention des troupes françaises, agissant sous mandat de l’Onu en Côte d’Ivoire, afin de capturer Laurent Gbagbo et d’établir au pouvoir le président élu Alassane Ouattara. Dans les semaines suivantes, le contexte international n’a fait que continuer à exposer le ministre des Affaires étrangères avec l’intervention militaire française en Libye et l’attentat tuant des Français à Marrakech.

Mercredi, au lendemain de l’annonce de la mort de ben Laden, des policiers de la section anti-terroriste (SAT) de la brigade criminelle, arrivés depuis peu à Montpellier, passent donc à l’action, assistés de la PJ de Montpellier. À l’aube, ils investissent le domicile d’un couple, qui est placé en garde à vue. Car c’est depuis leur ordinateur qu’a été posté le commentaire litigieux.Très vite, la jeune femme est mise hors de cause, tandis que son compagnon passe aux aveux. Âgé de 26 ans et originaire du Cameroun, cet étudiant reconnaît être l’auteur des propos controversés. “Il dit avoir agi sur un coup de colère”, précise une source proche du dossier.

Pendant deux jours, il est longuement interrogé sur son parcours, ses convictions politiques, ses relations. Jusqu’à ce que les enquêteurs conviennent qu’”il n’a pas le profil d’un “terro” : pas de réseau, de passé et de connections”. Hier après-midi, le parquet anti-terroriste de Paris s’est donc dessaisi de cette enquête retombée dans le droit commun, pour la confier au parquet de Montpellier. “Cela s’est emballé pour des raisons de sécurité que l’on peut comprendre dans le contexte actuel, mais cela s’est dégonflé très vite, nuance Me Sabine Ngo, qui a assisté l’étudiant pendant sa garde à vue. C’est un garçon avec un bon niveau d’étude, une réflexion politique, mais qui n’a pas mesuré les conséquences d’un tel acte.”

L’étudiant devrait être présenté ce 6 mai au parquet de Montpellier, qui devrait décider des suites à donner à cette enquête désormais reclassée en “fausse alerte”. Une comparution immédiate ? “On est dans le domaine de la liberté d’expression, peut-être qu’un rappel à la loi suffirait pour ces pr
Yes_We_Can
Australia
  0
07-May-2011 07:58 EDT
@ KatikaGame

J'ai lu ton document pdf. Je ne refuse pas.

ma question :

POURQUOI LE PRESIDENT DU CC N'A DONC PAS ANNULE TOTALEMENT LES ELECTIONS CONFORMEMENT A L'ARTICLE 64 DE LA CONSTITUTION IVOIRIENNE ?

Soyons raisonable.
MENDOMO
MILAN
  0
07-May-2011 07:52 EDT
Prestation de serment de Ouattara devant le Conseil constitutionnel : "Le professeur "YAO N'dré" s'humilie, humilie la Côte d'ivoire et l'Afrique entière!

Ouattara lors de sa proclamation comme Président par le Conseil constitutionnel, le 06 mai 2011.

Le 07 mai 2011 par IvoireBusiness - Le bal poussière du "boucher de Sindou" et ses guignols aseptisés continue de faire couler beaucoup

d'encre sur les bords de la lagune ébrié: Si le ridicule tuait, l'éminent professeur de droit constitutionnel, président du conseil constitutionnel de CÖTE D'ivoire, "Paul Yao N'dré" aurait dû trouver sa place dans un cirque réputé! Pourquoi le pays des "éburnéens" est-il tombé si bas? La postion versatile de "Paul Yao N'dré", empreinte de duplicité novatrice pose implicitement le problème central de l'intégrité réelle de l'intelligentsia africaine en ce nouveau millénaire: C'est à n'en point douter le cancer de l'élite africaine qui n'a pas encore réussi à faire corps et âme avec les valeurs d'intégrité! Qu'enseignera-t-on désormais en matière de droit constitutionnel dans les exégèses universitaires africaines? Sans doute la soumission au pouvoir public politique et à la communauté dite internationale...Ce qui semble perspicace, le droit constitutionnel ivoirien actuel est à l'image de la nouvelle république bananière, "le dioulabougouland" guidé par son boucher attitré! Au finish, la duplicité ostentatoire de l'éminent professeur de droit constitutionnel aura désormais droit de cité en AFRIQUE, car elle glorifie implicitement les tares sociales africaines postcoloniales, ce qui est de nature à desservir une Afrique déjà précédée de clichés stéréotypés en Occident! A bon entendeur, Salut!

Yves T Bouazo
Yes_We_Can
Australia
  0
07-May-2011 07:48 EDT
@Kitson

Ecoute mon gars, je n'ai rien contre la politique francaise en Afrique. Si j'etais francais, je ferais pareil, c'est a dire defendre mes interets.

La misere de l'Afrique est un probleme de planning et d'education. Et pour un bon planning, il faut appliquer le droit rigoureusement.

Si nos leaders ne veulent pas pas mettre sur pied une politique transparente, ON NE PEUT PAS ACCUSE LA FRANCE. Ahidjo a dirige le pays pendant 25 sans, si en 25 ans on avait 5 presidents, on aurait fait mieux. Paul Biya est a sa 30 e annee, si en 30 ans, on pouvait avoir 6 presidents, on ferait beaucoup mieux. Le leader africain noir reussit dans son objectif, a savoir, divise son peuple dans le but de s'eterniser au pouvoir.

Les pro-gbagbo sont toujours entrain de melanger les patates et les macabos. Une election presidentielle a ete organise sous supervision de l'ONU. Le president sortant a perdu, mais grace au pouvoir qu'il detenait, il a fait annuler pres de 700 000 votes dans le fief de son rival pour enfin gagner. C'EST MALHONNETTE. CA N'A RIEN A VOIR AVEC LA FRANCE.

@Masanga , Paris

Tu dis: " L'ONU a accepté de recompter les voix en Haiti, ce qui a permis l'élection de Michel Marthély "
Pour le cas de la Cote d'Ivoire, ce n'etait pas un probleme de recomptage des voix, mais plutot un problem d'annulation de pres 700 000 votes dans le Nord.

Par raport a Yao Ndre, je pense qu'il est simplement aussi malin qu'un serpent. Il a contourner la constitution sous la demande et la pression de Gbagbo. Si la CI etait un etat ou le droit est respecte, il repondrait Non Monsieur le President.
Maintenant, il revient sur sa betise, et il se defend encore tres tres bien.
CONCLUSION, C'EST POUR DIRE QUE EN AFRIQUE, ON S'INCLINE DEVANT SON CHEF, UNE FOIS QUE LE CHEF N'EST PLUS CHEF, ON NE LE SALUT MEME PAS.

VOTRE GBAGBO VA MOURRIR SEUL EN PRISON, TOUS SES PROCHES COLLABORATEURS VONT DIRE QU'ILS NE SUIVAINT QUE LES ORDRES. LES GENERAUX ET CERTAINS MINISTRES ONT FAIT ALLEAGEANCES.

SI J'ETAIS UN PRO-GBAGBO LA HONTE M'AURAIT FAIT FAIT CHANGER DE PSEUDO A CIN, ET SI J'ETAIS GBAGBO, ET INFORMER QUE MON GENERAL ET AUTRES ONT FAIT ALLEGEANCE A OUATARA, JE CHERCHERAIS A ME SUCCIDER POUR UNE DEUXIEME FOIS EN FAISANT LA GREVE DE LA FAIM.
BERRY
LONDON
  0
07-May-2011 07:44 EDT
Alain Toussaint, conseiller de Gbagbo : « La proclamation de Ouattara par le Conseil constitutionnel est une vraie aberration juridique, politique et historique »

Il n'existe aucune base légale sérieuse à la décision du Conseil constitutionnel qui vient de proclamer Monsieur Alassane

Ouattara “président de la République de Côte d`Ivoire" en faisant siennes les décisions contraignantes prises par l’Union Africaine (UA). Cette proclamation est une vraie aberration juridique, politique et historique. Certes, les décisions du panel étaient contraignantes pour les parties, en particulier La Majorité Présidentielle (LMP) et le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), mais certainement pas pour l'Etat ivoirien et/ou ses Institutions. Chacun sait qu'il y a une hiérarchie des normes au sein de l'UA comme dans toutes les organisations communautaires. Pour que la décision de l'UA puisse s'imposer dans l'ordre interne ivoirien, il aurait fallu que ce soit un règlement. Or, en l'occurrence, la décision de l'UA n'est ni un règlement ni une directive. Selon l'article 98 de la Constitution ivoirienne, les décisions du Conseil constitutionnel sont insusceptibles de recours. Pis, le Conseil constitutionnel ne peut pas s'auto-saisir en annulant la décision prise en décembre 2011. Sur ce point, il y a lieu de préciser qu’une fois la décision rendue, le Conseil
constitutionnel se trouvait définitivement dessaisi de ce dossier, et ne pouvait le reprendre sous une forme quelconque pour modifier sa décision antérieure. La Côte d'Ivoire est donc désormais dans une situation constitutionnelle qui prêterait à sourire s’il n’y avait eu des milliers de compatriotes morts, précisément pour défendre cette Constitution.
Comble du ridicule, la Côte d’Ivoire se retrouve avec deux “présidents de la République” proclamés par la juridiction suprême en l’espace de cinq mois. L'un, Monsieur Laurent Gbagbo, vainqueur de l’élection présidentielle de novembre 2010. L'autre, Monsieur Alassane Ouattara, vainqueur de la campagne militaire postélectorale, porté au pouvoir par l’armée française et les arrangements
constitutionnels. Sur le plan légal, Monsieur Laurent Gbagbo demeure le président légitime de notre pays. Cette forfaiture est un précédent fâcheux. Elle crée de facto une jurisprudence Ouattara, lourde de conséquences pour l’avenir de la démocratie et des processus électoraux en Côte d’Ivoire et en Afrique.
Fait à Paris, le 06 mai 2011
Toussaint ALAIN
Conseiller du Président Laurent GBAGBO
KatikaGame
Angola
  0
07-May-2011 07:06 EDT
@Yes_We_Can
Australia

@toukari, ozazip et companie

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/communique-de-presse-24112010_fr.pdf

J'attend toujours vos réactions par rapport à ce communiqué de presse vous qui êtes toujours prompte à tout expliquer même le ridicule.

J'attend vos réaction
Masanga
Paris
  0
07-May-2011 06:54 EDT
@Yes_We_Can

"J'ESPERE QUE LES PRO-GBAGBO SONT ENFIN BIEN SERVIS.
YAO N'DRE LE CO-AUTEUR DE LA CRISE IVOIRIENNE REVIENS SUR LE DROIT, IL DIT:
"les normes et dispositions internationales acceptées par les organes nationaux compétents ont une autorité supérieure à celles des lois et décisions juridictionnelles internes".

L'ONU a accepté de recompter les voix en Haiti, ce qui a permis l'élection de Michel Marthély
Moi j'ai surtout vu un Yao Ndré sous pression à l'image. Comme quelqu'un qui a déjà posé le problème ici, comment se fait-il que l'ONUCI qui s'était tant impliquée avec Choi au début de la crise, se met maintenant en retrait ? Etes-vous sûr que Yao Ndré ne craignait pas pour sa vie ? Qu'est-ce qui le pousse à se dédire alors qu'il pouvait tranquillement rester en exil ? Comment peut-on valider à postériori toutes les décisions prises par Ouattara avant que son élection ne soit "validée" par le Conseil Constitutionnel ? Il eut été plus logique pour Ouattara de faire élire par l'assemblée qu'il n'a pas dissoute, quelqu'un d'autre que Yao Ndré au conseil Constitutionnel. Le fait qu'on ait pas accepté le re-comptage des voix laissera toujours un doute.
Kitson
ALLEMAGNE
  0
07-May-2011 05:40 EDT
@Yes_We_Can

Quand on ne comprend rien, bien vouloir fermer son bec. Quelques extraits de vos ignominies:

"EN AFRIQUE (EXCEPTE LA REPUBLIQUE D'AFRIQUE DU SUD), L'EXECUTIF MARCHE SUR LA CONSTITUTION"

Donc maintenant le respect des institutions vous tient à coeur hein...

Et que fait Ouattara en ce moment. Je vous le repete, si c'est comme ca que vous (les soit disant opposant) comptez prendre le pouvoir au pays, et qui passez tout le temps à vous plaindre du tribalisme. Eh bien Préparez vous à pire qu'en Cote d'ivoire.

Je constate que les opposants ressortissants du grand Ouest camerounais commettent l'erreur de s'identifier avec le combat de Ouattara. Ce sont ces memes gens qui passent le temps à se plaindre à qui veut l'entendre des massacres perpétrés par la france lors de la guerre d'independance menée par l'UPC.
Sachez qu'en supportant la France sur ce coup, vous prouvez qu'à la place d'Ahidjo ou de Biya vous auriez fait pareil, et par conséquent vous remettez en question le bien fondé de cette lutte de reconnaissance de ces massacres.

Je vous le repete encore, si vous pensez que la france viendra vous donner le pouvoir au cameroun, comme en CIV, préparez vous au pire. Personnellement je vous conseille de commencer à reflechir sur la création d'un pays à coté de l'actuel.
Arantes
Ongola
  0
07-May-2011 05:32 EDT
Quel1 espere que les pro gbagbo sont servis moi je dis pas seulemnt les pro gbagbo meme les Pro ouattara sont servis IB est entrain en ce moment entrain de danser avec pleins de jeunes de Youpogon et surement au moins un millier de Deukoueens genocides;ils dansent le mapouka democratique que le president elu par la communaute internationale leur sert!!

Interrogé sur les images de l’arrestation du président sortant Laurent Gbagbo, M. Kagamé juge que si elles « ont quelque chose de tragique », elles « sont aussi largement artificielles » : « Elles tendent à démontrer que ce sont les forces d’Alassane Ouattara qui ont procédé à cette arrestation, mais plus je les regarde et plus je vois derrière l’ombre du metteur en scène étranger », a-t-il dit.

Pour lui, « le fait que, cinquante ans après les indépendances, le destin du peuple ivoirien, mais aussi son économie, sa monnaie, sa vie politique, soient encore contrôlés par l’ancienne puissance coloniale pose problème. C’est cela que ces images montrent avant tout. »
Yes_We_Can
Australia
  0
07-May-2011 04:09 EDT
J'ESPERE QUE LES PRO-GBAGBO SONT ENFIN BIEN SERVIS.
YAO N'DRE LE CO-AUTEUR DE LA CRISE IVOIRIENNE REVIENS SUR LE DROIT, IL DIT:
"les normes et dispositions internationales acceptées par les organes nationaux compétents ont une autorité supérieure à celles des lois et décisions juridictionnelles internes"

QUEL CONCLUSION PEUT ON TIRER ?

EN AFRIQUE (EXCEPTE LA REPUBLIQUE D'AFRIQUE DU SUD), L'EXECUTIF MARCHE SUR LA CONSTITUTION ET IMPOSE UNE LIGNE DE CONDUITE AU PARLEMENT ET AU JUDICIAIRE. DONC, IL Y'A PAS CET EQUILIBRE ENTRE L'EXECUTIF, LE PARLEMENT, ET LE JUDICIARE.

GBAGBO A UTILISE SON POUVOIR ENFIN DE MENACER LE PRESIDENT DU CC POUR QU'IL TOURNE LE DROIT EN SA FAVEUR, MAIS MALCHANCE POUR LUI , LES CHOSES SONT ENTRAINS DE CHANGER. LA MONDIALISATION EST ENTRAIN DE DEVENIR UNE REALITE.
Destopinpin
Ukraine
  0
07-May-2011 02:12 EDT
voila que le role de l'Union africaine devient tres preponderant et tres essentiel pour les pays africains. cette union notre africaine regorgee de democrates et dont laurent gbagbo s'appretait a souiller de sa "dictature". comment gbagbo esperait-il s'assoeir aux cote des gars comme Blaise compaore arrive au pouvoir par la vonlonte du peuple, idrisse debi du tchad 1ere democratie du monde, le president Mauritanien et a cote d'un Soro touffue de l'ensence democratique. Naif laurent qui ne savait pas que les resultats des elections dans ces pays ont eu le certificat de l'Union africaine et tout sent democratie en afrique,cameroun , congos, Guinnee equatoriale et j'en passe plus de 30ans passent leur epreuves de certificat des elections de l'union africaine! cirque derisoire pour le malheureux Ouattara! on aurait aumoins pris un autre president du cci! que ce pauvre bonhomme qui a la vue,pense au pistolet de Sorro derriere son crane et de la menace des services secrets francais que du texte dont il sait lui meme ne reflete pas la realite! apres cette proclamation tout abidjan est sortie en liesse! et jubile!i Vive laurent gbagbo! nous lui pardonnons tout! aumoins il sait dire non! qu'il soit execute ou emprisonne, nous pensons il n'appartient plus a la cote d'ivoire mais a tous le s africains valeureux!
Konate
Sibérie
  0
06-May-2011 17:58 EDT
Côte d'Ivoire: Ouattara prête serment - audition de Gbagbo reportée.
Alassane Ouattara a prêté serment vendredi comme président de la Côte d'Ivoire, après cinq mois de crise liée à la contestation de la présidentielle par le chef d'Etat sortant Laurent Gbagbo, arrêté le 11 avril. La première audition de l'ancien président a elle été reportée.
M. Ouattara, 69 ans, a prêté serment, debout, la main droite levée, devant le président du Conseil constitutionnel, Paul Yao N'Dré, au palais de la présidence, dans le quartier administratif du Plateau, à Abidjan.

"Devant le peuple souverain de Côte d'Ivoire, je jure solennellement et sur l'honneur de respecter et de défendre fidèlement la Constitution, de protéger les droits et libertés des citoyens, de remplir consciencieusement les devoirs de ma charge dans l'intérêt supérieur de la Nation", a-t-il déclaré.

"Que le peuple me retire sa confiance et que je subisse la rigueur des lois si je trahis mon serment", a-t-il ajouté en présence des membres du gouvernement, de diplomates, de représentants des forces armées, des partis politiques et de la société civile.

Cette cérémonie est intervenue au lendemain de la proclamation d'Alassane Ouattara comme président de la République par le Conseil constitutionnel, mettant fin à la controverse sur l'élection présidentielle.

Interrogatoire reporté
Dans le même temps, le premier interrogatoire de M. Gbagbo à Korhogo a été reporté en raison d'un "contretemps", a dit à l'AFP le procureur de la République d'Abidjan Simplice Kouadio Koffi.

"Nous attendons les avocats de M. Gbagbo. Il y a eu un contretemps aujourd'hui (vendredi). J'attends demain (samedi) et j'aviserai", a-t-il déclaré.

Les avocats français de M. Gbagbo, Jacques Vergès et Marcel Ceccaldi, ainsi que Me Lucie Bourthoumieux qui les accompagnait, ont été refoulés à leur arrivée à Abidjan faute de visa en règle. Ils ont dénoncé un "piège" et une "violation des droits de la défense" à leur retour à Paris. Ils avaient également indiqué avoir demandé un report de l'audition.
Source:bluewin.ch
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 17:53 EDT
Bernardint

Pourquoi? tu n'es pas obligé de croire en Malachie et son Dieu non? Pourquoi ça dérange certains quand les gens parlent de Dieu?
Bernardint
Au Jardin
  0
06-May-2011 17:33 EDT
@Akama

Pardon, laisse ça !


@Keko Bravo

Pardon, si tu sais comment faire, remets nous cette histoire sur CIN en correspondance. C'est tout simplement super !
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 17:00 EDT
Pasteur,

Moi je te suis bien. Mais j'avoue que la fin m'a beaucoup fait rire. "j'entends des personnes murmurer... d'ailleurs moi l'éternel si je ne délivre votre président..."

Je vois que notre Dieu sait gueuler hein. nous croyons toujours qu'il est sourd. Donc, il entend et comprend quand les Ivoiriens et Africains crient qu'ils n'en peuvent plus. Evidemment il y a lieu de murmurer surtout quand on entend des choses genre, où est leur Dieu?...
Wééé ! Dieu comme il peut être un grand- père ou grand-mère à embêter tous les jours. Je jure qu'il souffrirait avec moi.

On n'a pas d'autre choix que d'attendre.Tu as mon soutien dans les prières et le baratin pour la date.
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 16:33 EDT
s’en abstiennent maintenant et qu’ils sachent que Dieu n’a de compte a rendre a personne, en ce qui concerne sa manière d’agir. Et de succroit, que tout homme, quelque soit son grade ou sa personalite dans la societe, sache que Dieu n’est pas vraiment serre de lui, mais plutôt lui, qui est serre de Dieu. C’est nous qui avons besoin d’aller au ciel. C’est nous qui avons besoin d’une protection divine et c’est encore nous, qui avons besoin de bénédictions célestes. Lui, il est déjà le Dieu TOUT SUFFISANT et rien qu’a ce titre, il n’a vraiment besoin de personne. D’ailleurs, voici ce qu’il m’a personnellement dit au sjet des chrétiens qui murmurent et qui perdent si facilement la foi. ‘’ J’entends des personnes murmurer a longueur de journée, soi disant qu’ils m’abandonneraient si je n’agissais pas promptement. Dis leur que moi l’Eternel, je suis Dieu et non homme. Je n’agirai jamais sous contrainte. D’ailleurs, si moi l’Eternel, je ne delivre pas votre président et votre nation, que pourraient-ils faire eux, a l’heure actuelle? Arrêtez donc et sachez que je suis Dieu, dit le Seigneur.’’ Mes bien frères, je ne vous enverrai plus de message et je ne répondrais plus a un seul mail, jusqu’à ce que je sois quitte de la présence de Dieu, avec une réponse concrète, au sujet de la fin de cette étape 5.

Soyez donc benis, Prophete K. M. Malachie, l’esclave de Jesus et défenseur des droits de Dieu
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 16:30 EDT
(Suite et fin) de la nouvelle intervention du pasteur Malachie. Mon ordi m'a un peu embêté.

Chers frères et soeurs en Christ et chers parents ivoiriens, voici telles que rapportees les paroles du Seigneur pour la Cote d’ivoire. Je voudrais donc, que plus personne ne se soucie au sujet de la Cote d’ivoire, ni du président Laurent Gbagbo. Sa delivrance n’est qu’une affaire de temps dans le calendrier de Dieu. Une chose est sure, le Seigneur m’a déjà montre tres clairement qu’il va delivrer la Cote d’ivoire par une pluie de feu. Il m’avait montre qu’il aurait deux pluies du genre torrentiel et qu’apres cela ce serait l’etape de feu, raison pour laquelle je vous avais demande de regarder le ciel le Samedi 23 Avril et de m’informer de ce que vous verrez. Effectivement, sur toute l’étendue du territoire il y a eu des pluies torrentielles et des tonnerres divers. J’ai donc aussi comprit, que l’étape du feu etait reservee a une autre periode. Je suis presentement entrain de ‘’baratiner’’ le Seigneur pour qu’il me revelle de facon precise, une date definitive pour la fin de la crise. Soutenez moi donc en prière, car je vais entrer a nouveau en presence du Seigneur, avec le dossier le plus important de notre histoire. La libération de notre pays des mains de ces personnes aux pensees pourries et aux regards empoisonnes et aussi la restauration entière de notre Presi, du Presi, de tous les vrais ivoiriens. Je sais et je demeure convaincu, que cela ne saurait plus tarder. Le Seigneur m’a même montre que le président Gbagbo deviendra momentanement irrécupérable par rapport a la sante, mais que cela viendrait de lui même le Seigneur, afin de se glorifier aux yeux du monde. En effet, a un temps fixe par sa propre autorite et par la puissance de son Esprit, lui même le Seigneur, ramenera instantanement le president Gbagbo a une guérison de fer et a une sante d’airain. Dieu m’a dit qu’il ferra subir tout cela au president Gbagbo, afin que lorsqu’il le ramenera au pouvoir, que tout homme sache, que c’est lui Dieu, lui et rien que lui seul, qui a retabli de force, son serviteur et non des élections ni un pasteur populaire. C’est donc, lorsque le Seigneur lui même aura juge bon, que le président Gbagbo ait suffisemment comprit cette lecon, qu’il mettra donc fin a l’étape 5 de notre crise. Il serait donc inutile de se lamenter ou de maudire notre foi chretienne, car Dieu n’est pas le genre d’autorité qu’on peut forcer a agir pour signer un decret, ni le type de personalite qui aime devancer son programme d’activité. Tant que son heure n’a pas encore sonnee, il ne ferra rien pour nous ni pour le pays. N’a t-il pas dit lui même, qu’il y avait un temps pour chaque chose? Que donc, tous les ivoiriens se patientent et demeurent dans la prière, en tout cas, pour ceux qui esperent encore dans le secour de l’Eternel. Que les chrétiens qui ne tardent pas a perdre la foi et a ajouter a cela des comportements non inspires du ciel, s’en abstiennent maintenant et qu’ils
Elparino
Londres
  0
06-May-2011 16:08 EDT
@Keko
Nice one Hermano....
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 15:36 EDT
C'est un miroir que nous tendent nos frères et soeurs ivoiriens. Puisse chacun apprendre de l'image qu'il y surprendrait, Valo.

Le plus intéressant est encore de savoir exactement quand et comment s'opère l'évolution de Konan. Pour l'heure cela me prend quelque temps, car je ne voudrais le trouver que dans ses écrits.

Sur un plan plus épanouissant pour moi (pour toi aussi je présume), Bernardint a frappé déjà très fort, sur azik. Tu avais raison de dire qu'il serait un architecte très valeureux de l'oeuvre commune azik.

Eboa Lottin est enfin disponible pour tous ceux qui ne parlent pas douala. Invitons ceux qui parlent douala à apporter les suggestions d'améliorations possibles des traductions proposées.

http://azik.over-blog.com/
Valo
Somewhere
  0
06-May-2011 15:13 EDT
Merci à toi Keko Bravo, pour cet éclairage et pour cet excellent article sur l’histoire de l’Ivoirité.

À mon sens, Venance Konan (le nouveau) a une démarche équilibrée. Même si je ne partage pas toutes ses positions, je me suis beaucoup enrichi de ses textes. J’ai donc été choqué de découvrir cette autre dimension de lui.

Selon moi, lorsque dans une société, les plus outillés (journalistes, écrivains, artistes, …), ceux qui sont censés éclairer le peuple, deviennent des caisses de résonances de politiques, alors il y a péril en la demeure.

Sans adopter une attitude de juge moral, je salue ici le courage d’un homme qui reconnaît ses turpitudes et fait son mea culpa. Tout en espérant qu’il ne s’agisse pas là d’opportunisme politique, je souhaite qu’il (le journaliste, l’écrivain) fréquente davantage la vérité et l’objectivité … pour l’épanouissement des ivoiriens et des lecteurs que nous sommes.
MEZIKMEMBAMBA
UNIVERS
  0
06-May-2011 15:09 EDT
Aux dernières nouvelles, le sous préfet va installer son esclave. Ce dernier va prêter serment devant....
Cancunmania
Chez Popol
  0
06-May-2011 14:44 EDT
Dans sa décision, le Conseil précise également que la Côte d`Ivoire étant membre de l`UA, "les normes et dispositions internationales acceptées par les organes nationaux compétents ont une autorité supérieure à celles des lois et décisions juridictionnelles internes"

Traduction: Toute branche locale de l'UA ou l'ONU a une autorite superieure a celle d'un pays souverain. C'est du feodalisme.
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 14:28 EDT
"Mamadou, prends ton courage à deux mains. Quitte le FPI. Ta place n’y est pas. Prends ta liberté pour être en conformité avec ta conscience. Ce n’est pas difficile. Je l’ai fait et j’en suis heureux. Je suis libre. Le PDCI qui pourchassait M. Ouattara s’est réconcilié avec lui. Bédié et Ouattara sont les meilleurs amis aujourd’hui. Et la Côte d’Ivoire s’en porte mieux. Réconcilie-toi avec toi-même et tu te sentiras mieux. Rejoins-nous. Rejoins ceux qui se battent pour que les hommes comme toi aient leur place entière dans ce pays qui est aussi le leur. Tant que tu resteras dans cette situation schizophrénique, tu te feras du mal inutilement. Tu es rejeté par ton milieu naturel, celui de ceux qui rêvent d’une Côte d’Ivoire fraternelle, et tu es rejeté par ton milieu d’emprunt, le FPI tribaliste et xénophobe. Libère-toi, Mamadou ! Libère-toi. Tu es un garçon intelligent qui peut apporter beaucoup de chose à ce pays. Mais tant que tu resteras au FPI, tu ne te retrouveras jamais, et demain, tu seras tenu comptable de la destruction de ton pays. Très amicalement.

Venance Konan email : venancekonan@yahoo.fr

Source : http://www.venancekonan.com/aspx/mes-ecrit/3180-Pauvre-Mamadou.html+venance+konan+pour+l'ivoirit%C3%A9&cd=13&hl=fr&ct=clnk&gl=fr&source=www.google.fr
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 14:26 EDT
"Cela va résoudre des problèmes immédiats, tout de suite, mais à la longue, ça va nous conduire à la guerre. Comme on a choisi rapidement la solution en 2000, cela nous a envoyé la guerre. » Mais, quel est donc le parti qui cherche, par des tactiques politiciennes, à exclure des milliers de personnes des listes électorales et de la nationalité ivoirienne ? Quel est le parti qui parle de désinfecter les listes électorales ? C’est le parti dont Mamadou Koulibaly est le vice-président. Et, à votre avis, qui, d’entre les Kipré, Konan ou Koulibaly risque le plus de se voir contester la nationalité ivoirienne par le parti de Mamadou Koulibaly ? C’est bien sûr Koulibaly, et surtout les Koulibaly qui, comme Mamadou, sont soupçonnés de venir d’un nord encore plus lointain que le nord de la Côte d’Ivoire. Alors, pourquoi Mamadou Koulibaly continue-t-il de militer dans un tel parti qui l’exclut, lui ? Masochisme ? Manque de courage ? Schizophrénie ? Entre celui qui dit « j’ai pris une mauvaise voie, je rebrousse chemin », et celui qui dit « je sais que je suis sur une mauvaise voie, mais j’y reste », lequel est à blâmer ? « L’erreur est humaine, mais le propre de l’homme est de savoir la reconnaître. Et persévérer dans l’erreur est diabolique », dit-on. Koulibaly sait que son parti est en train de nous conduire vers la guerre. Et c’est celui qui dénonce ce parti qu’il blâme. Pauvre Mamadou ! Moi, j’ai tiré les leçons de l’histoire récente de mon pays. Celui qui ne tire pas de leçon de son histoire se condamne à la revivre. Et le FPI de Mamadou Koulibaly est en train de nous condamner à revivre la guerre.

Mamadou, je comprends ta tragédie. Tu avais probablement espéré que le FPI changerait positivement la Côte d’Ivoire. Et tu vois qu’il fait pire que ceux qui étaient là auparavant. Tu avais sans doute espéré que ton parti réparerait les erreurs passées. Et il ne fait que les empirer. Ton parti est xénophobe, tribaliste, corrompu, violent, incompétent à résoudre les problèmes des Ivoiriens. Tu le sais, Mamadou. Tu le dis partout. Tu sais aussi que dans ton parti, tu es traité d’étranger. Et tu sais très bien que les propos que tu as tenus à Koumassi ont aggravé ton cas au sein de ton parti où tu es considéré comme un pestiféré. Tu n’es pas aimé dans ton parti. Ton parti qui distille aujourd’hui les idées les plus vénéneuses et les plus dangereuses pour la cohésion sociale. Tu n’as pas froid dans le dos lorsque tu entends ton parti parler de désinfecter les listes électorales ? Ça ne te fait pas penser au Rwanda ?
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 14:25 EDT
"Mamadou Koulibaly dit que j’ai soutenu l’ivoirité, que j’ai traité M. Ouattara d’étranger ? Oui, je l’ai fait. Donc quoi ? Il est quand même drôle, ce Mamadou Koulibaly. C’est lui écrivait le 4 août 2007, ces lignes dans Fraternité Matin : « A l’époque de l’opposition, les Refondateurs n’acceptaient pas les atteintes à l’éthique de la démocratie et de la société ouverte. Aujourd’hui, avec la Rebfondation, nous gardons un silence coupable sur les violences faites à l’éthique, quand nous n’applaudissons les hauts faits de ces nouveaux « grilleurs d’arachides ». A l’époque, nous envisagions de conduire les faussaires et autres criminels devant les tribunaux ; aujourd’hui, nous leur dressons la table et nous leur passons le menu pour qu’ils viennent faire ce à quoi nous nous sommes laissés aller : manger. » Mamadou, lorsque l’on dresse un tel bilan de l’action d’un parti, qu’est-ce qu’on y fait encore, si l’on n’est pas lâche ? Il n’y a pas très longtemps, le même Mamadou Koulibaly avait dit à un meeting à Koumassi : « A l’indépendance, Houphouët a identifié le problème. Il a proposé la double nationalité. Les députés d’ici ont refusé et Houphouët n’a rien dit. Il a laissé la situation comme cela. Ce problème nous a rattrapés aujourd’hui. Va-t-on laisser cette situation perdurer et la léguer à nos enfants ? Et dans dix ans, ils vont continuer les palabres. Est-ce que pour construire ce pays, il n’est pas bon qu’on s’asseye et qu’on dise que si Mamadou est à Béoumi, sa maison, sa femme et ses enfants sont à Béoumi, peut-être même qu’il a épousé une femme de là-bas, on ne peut pas le chasser, on ne peut pas le tuer, est-ce que ce n’est pas mieux qu’on dise que comme son nom est sur la liste et qu’il veut voter, il n’a qu’à prendre ? ... C’est important d’aller aux élections, mais la coexistence pacifique entre les populations est également importante. Dans ce débat, celui-là est ivoirien et l’autre ne l’est pas, on ne s’en sortira pas…Si j’ai un conseil à donner, c’est de vous demander d’amener nos hommes politiques à résoudre ce problème au mieux des intérêts du peuple de Côte d’Ivoire. Si on veut résoudre ce problème par des tactiques politiciennes, par des jeux d’intérêt, on risque de proposer des solutions qui ne seront pas des solutions optimales.
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 14:24 EDT
Enfin, le moment auquel un homme se rend, dirions-nous, à sa conscience, et propose de son genre l'idée haute que lui réclame le poète français :

"Pauvre Mamadou
11/11/2010 23:12:00 VENANCE KONAN

Il plait à certaines personnes de faire circuler certains articles que j'avais écrits il y a de cela des années, sur M. Ouattara et son parti. Je les assume totalement. je m'étais déjà expliqué sur ces positions que j'avais à cette époque dans des articles et dans deux de mes livres. je vous propose à nouveau ce que j'avais écrit.

Mamadou Koulibaly, vice-président du FPI et président de notre Assemblée nationale fait circuler en ce moment, sur internet et dans certains journaux, des articles que j’avais écrits il y a une quinzaine d’années. Il me reproche d’avoir soutenu une idéologie qui a amené la guerre en Côte d’Ivoire, et de me renier aujourd’hui. Tout en le remerciant de contribuer à la diffusion de mes pensées, je trouve cependant dommage qu’il n’ait pas inclus dans ces textes deux de mes écrits que je trouve assez intéressants. Le premier, intitulé « la passion et la raison », avait été publié dans Fraternité Matin du 12 août 2004, et se trouve à la page 219 de mon livre « Nègreries », qu’il cite abondamment d’ailleurs. J’écrivais ceci dans ce texte : « Pendant des années, ceux qui soutenaient M. Bédié avaient tenté de démontrer que M. Ouattara n’était pas Ivoirien, mais Burkinabé. Nous étions de ceux-là. Les personnes lucides nous expliquaient que M. Bédié n’avait pas besoin de passer par cet artifice pour battre M. Ouattara, mais c’était parler à des murs. Nous étions emportés par notre passion. » Il y en a un autre que j’ai intitulé « adresse aux militants du FPI » que j’ai publié dans Le Nouveau Réveil du 1er octobre 2007, et que j’ai repris dans mon dernier livre, « Ngo n’di ou palabres », publié par les Editions du Nouveau Réveil, à la page 49. J’y écrivais ceci : « Je sais camarade, qu’il n’est pas facile de reconnaître qu’on s’est trompé. Mais le reconnaître n’est pas se renier. Moi-même, au temps où Bédié était au pouvoir, où je croyais qu’il était la seconde chance du pays, j’écrivais pire que pendre sur le RDR, son président, et tous ceux qui se réclamaient d’eux. Je me suis senti mieux le jour où j’ai reconnu que je me trompais et que je défendais une cause indéfendable qui conduisait mon pays dans le mur. »
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 14:15 EDT
A rebours, toujours, où se devine le mouvement plus clairement le mouvement :

"Ivoirité / Venance Konan à Mamadou Koulibaly : “Que dis-tu quand ton parti parle de désintoxiquer la liste électorale ?” par devoiredememoire @ 2010-03-11 – 14:46:33

Cela va résoudre des problèmes immédiats, tout de suite, mais à la longue, ça va nous conduire à la guerre. Comme on a choisi rapidement la solution en 2000, cela nous a envoyé la guerre. " Mais, quel est donc le parti qui cherche, par des tactiques politiciennes, à exclure des milliers de personnes des listes électorales et de la nationalité ivoirienne ? Quel est le parti qui parle de désinfecter les listes électorales ?

C`est le parti dont Mamadou Koulibaly est le vice-président. Et, à votre avis, qui, d`entre les Kipré, Konan ou Koulibaly, risque le plus de se voir contester la nationalité ivoirienne par le parti de Mamadou Koulibaly ?
C`est bien sûr Koulibaly, et surtout les Koulibaly qui, comme Mamadou, sont soupçonnés de venir d`un nord encore plus lointain que le Nord de la Côte d`Ivoire. Alors, pourquoi Mamadou Koulibaly continue-t-il de militer dans un tel parti qui l`exclut, lui ? Masochisme ? Manque de courage ? Schizophrénie ? Entre celui qui dit, " j`ai pris une mauvaise voie, je rebrousse chemin ", et celui qui dit " je sais que je suis sur une mauvaise voie, mais j`y reste ", lequel est à blâmer ? " L`erreur est humaine, mais le propre de l`homme est de savoir la reconnaître.

Et persévérer dans l`erreur est diabolique ", dit-on. Koulibaly sait que son parti est en train de nous conduire vers la guerre. Et c`est celui qui dénonce ce parti qu`il blâme. Pauvre Mamadou ! Moi, j`ai tiré les leçons de l`histoire récente de mon pays. Celui qui ne tire pas de leçon de son histoire se condamne à la revivre. Et le FPI de Mamadou Koulibaly est en train de nous condamner à revivre la guerre."

Source : http://laurentgbagbodoitpartir.blog.fr/2010/03/11/ivoirite-venance-konan-a-mamadou-koulibaly-que-dis-tu-quand-ton-parti-parle-de-desintoxiquer-la-liste-electorale-8157603/
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 14:10 EDT
"De la haine ethnique à la guerre civile?
En 2005, Henri Konan Bédié s’est réconcilié avec Alassane Ouattara et ils ont créé le RHDP. De nombreux observateurs pensaient que leur alliance n’était guidée que par leur détestation commune de Laurent Gbagbo. Ce dernier, de son côté, n’imaginait pas une seule seconde que Bédié appellerait le peuple Baoulé à votre pour Ouattara, et surtout que celui-ci lui obéirait.

Mais ce 15 novembre 2010, en appelant son électorat à voter pour Ouattara, Bédié mettait fin à son ivoirité à lui, celle qui fut accusée d’avoir ouvert la boîte de Pandore. Et les Baoulé ont effectivement voté massivement pour Ouattara, lui assurant ainsi sa victoire. Cependant la bête ne retourne pas si aisément dans sa boîte.

Pendant la campagne électorale du second tour de la présidentielle, Gbagbo se présentait sur ses affiches comme «le candidat 100% pour la Côte d’Ivoire» contre Ouattara, «le candidat de l’étranger». Cela pouvait très facilement se décrypter comme «le candidat 100% ivoirien» contre «le candidat étranger».

Aujourd’hui, les Jeunes patriotes de Laurent Gbagbo occupent les rues d’Abidjan et font la chasse aux ressortissants du Nord et aux étrangers. Certains sont lynchés par le supplice du collier de feu qui consiste à passer un pneu autour du cou de la victime et à y mettre le feu. La Côte d’Ivoire fonce tout droit dans une guerre civile qui pourrait prendre les couleurs de celle du Rwanda. Visiblement, l’ivoirité est comme le chat. Elle a sept vies.

Source : http://www.slateafrique.com/791/ivoirite-morts-resurrections
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 14:08 EDT
"De la conciliation au rejet violent
En 2003, après l’éclatement de la rébellion dont une majorité de combattants est issue de l’immigration, tous les partis politiques ivoiriens se retrouvent à Linas-Marcoussis, en France, pour essayer de régler les problèmes qui avaient divisé les Ivoiriens. Il est question de donner la nationalité ivoirienne aux personnes qui vivaient en Côte d’Ivoire avant 1972, l’année où le code de nationalité fut modifié.

Auparavant, tout Africain qui naissait en Côte d’Ivoire était Ivoirien, à condition que ses parents l’aient déclaré comme tel. A partir de 1972, il fallait désormais naître d’un parent ivoirien pour bénéficier de cette nationalité. Mais lorsque les députés furent appelés à entériner ce qui avait été décidé à Linas-Marcoussis, plusieurs d’entre eux, parmi lesquels Simone Gbagbo, l’épouse du chef de l’Etat, s’y opposèrent violemment, et ce texte ne fut jamais adopté. Leur motif était qu’une telle loi permettrait de donner la nationalité ivoirienne à des millions de Burkinabè.

Lorsqu’en 2006 il fut question de faire des audiences foraines afin de donner des pièces d’identité et des certificats de nationalité aux personnes qui en étaient dépourvues, les partisans de Laurent Gbagbo que l’on appelle les Jeunes patriotes se dressèrent, parce que, disaient-ils, on allait donner la nationalité ivoirienne à des étrangers. Il y eut des affrontements, avec des morts, entre ces Jeunes patriotes et des jeunes militants du RDR, le parti d’Alassane Ouattara, dans les villes de Divo et de Grand-Bassam. On dut se contenter de ne délivrer que des actes de naissance, afin que le processus puisse évoluer.

Lors de ce que l’on a appelé l’enrôlement sur les listes électorales, il ne se passa pas un seul jour sans que les journaux proches du chef de l’Etat ne dénoncent des tentatives de fraudes de la part des partisans de M. Ouattara ou de ressortissants de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), principalement des Maliens ou des Burkinabè.

Une première liste électorale dite blanche, comportant les noms des personnes dont la nationalité ivoirienne ne souffre d’aucun doute, a été dressée, à côté d’une liste dite noire, comportant les noms de ceux qui ont voulu frauder, et d’une autre, dite grise, comportant des noms de personnes dont on ne savait pas de façon certaine si elles sont Ivoiriennes ou non.

Mais des partisans de Laurent Gbagbo ont demandé la radiation de milliers de personnes aux noms à consonance nordiste, comme on dit, de la liste blanche. Des hommes politiques ont même parlé de «désinfecter» la liste blanche, et Laurent Gbagbo a obtenu que cette liste soit à nouveau révisée.
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 14:07 EDT
"Six mois plus tard, lorsque Robert Guéï décide de conserver le pouvoir, il déclare:

«Un peu partout on m’a demandé ce que je pensais de ce problème. J’ai répondu qu’il faut être sincère et objectif en n’oubliant pas ce que nous sommes. La France ne peut être construite que par les Français, et l’Afrique que par les Africains. Mais l’Afrique est un ensemble. Aimer la Côte d’Ivoire est réellement l’affaire des Ivoiriens. Le Sénégal, c’est l’affaire des Sénégalais. Donc, le concept d’ivoirité, je vous le dis, est un bon concept.»

Et dans la foulée, il fait adopter une Constitution reprenant les dispositions qui réservent le poste de président aux Ivoiriens nés de père et de mère eux-mêmes Ivoiriens de naissance.

De son côté, le FPI, le parti de Laurent Gbagbo, qui jusque là était l’allié d’Alassane Ouattara et qualifiait l’ivoirité de concept xénophobe, voire fasciste, effectue un virage à 180 degrés et embouche la même trompette que Guéï. Le professeur Séry Bailly, qui était ministre de la Recherche scientifique dans le gouvernement militaire pour le compte du FPI, déclare le 8 juillet 2000:

«Les statistiques (30-40% d’étrangers), comme le sentiment d’être envahi et l’évocation des monopoles économiques sont des appels lancés par un peuple qui ne demande qu’à être rassuré. Ceux qui crient à la xénophobie et à l’exclusion entendent-ils cet appel des Ivoiriens qui veulent que l’intégration ne soit pas leur dissolution ou leur exclusion à eux?»

Laurent Gbabo dira lui-même plus tard:

«ça ne sert à rien de le cacher. Nos voisins africains ont beau jeu de nous critiquer, alors que nous avons des problèmes parce que leurs ressortissants sont chez nous. Alassane Dramane Ouattara est devenu le symbole des étrangers. Il y a d’ailleurs beaucoup d’immigrés parmi ses partisans.»

Alassane Ouattara est donc écarté de la course à la présidence. Gbagbo devenu président de la République va dans la foulée lui interdire aussi d’être député. Et il publie un livre, Sur les traces des Bété, dans lequel il explique que ces derniers, son ethnie, sont les seuls réellement autochtones de Côte d’Ivoire, tous les autres étant venus d’ailleurs. Et pour obtenir la carte d’identité ivoirienne, il faut désormais prouver, par deux témoins, que l’on est originaire d’un village ivoirien.
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 14:06 EDT
"Mais, très vite, un groupe d’intellectuels proches de Bédié se charge de conceptualiser l’ivoirité. Ils organisent des colloques, des séminaires, et créent une revue appelée ETHICS (Etudes et théories de l’humanisme ivoirien pour la synthèse culturelle) On peut y lire cette définition donnée par Benoît Sacanoud, le président d’une cellule d’étude de la pensée d’Henri Konan Bédié:

«L’ivoirité est, selon nous, une exigence de souveraineté, d’identité, de créativité. Le peuple ivoirien doit d’abord affirmer sa souveraineté, son autorité face aux menaces de dépossession et d’assujettissement: qu’il s’agisse du pouvoir économique et politique.»

Plus loin on lit, sous la plume du professeur Niangoran Bouah:

«L’ivoirité, c’est l’ensemble des données socio-historiques, géographiques et linguistiques qui permettent de dire qu’un individu est citoyen de Côte d’Ivoire ou Ivoirien. Ce terme peut aussi désigner les habitudes de vie, c’est-à-dire la manière d’être et de se comporter des habitants de Côte d’Ivoire, et enfin, il peut aussi s’agir d’un étranger qui possède les manières ivoiriennes, par cohabitation ou imitation. L’individu qui revendique son ivoirité est supposé avoir pour pays la Côte d’Ivoire, être né de parents ivoiriens appartenant à l’une des ethnies autochtones de la Côte d’Ivoire.»

Et le professeur Niamké Koffi précise que «pour construire un NOUS, il faut le distinguer d’un EUX. Il faut parvenir à établir la discrimination NOUS/EUX d’une manière qui soit compatible avec le pluralisme des nationalités.» Très vite, la Côte d’Ivoire va se retrouver divisée entre «les Ivoiriens de souche» et «les Ivoiriens de circonstance», qui seront tous ceux issus de l’immigration, principalement du Burkina Faso et du Mali et, par extension, les populations du Nord qui partagent les mêmes cultures que ces derniers. Et surtout la même culture qu’Alassane Ouattara.

Des policiers se mettront à déchirer les cartes d’identité des «Ivoiriens de circonstance», certains d’entre eux, agriculteurs, seront chassés des forêts du Sud-Ouest, tandis que d’autres, pêcheurs, seront eux chassés des lacs d’Ayamé au Sud-Est et de Kossou au Centre. Un large fossé se creuse entre le Nord et le Sud de la Côte d’Ivoire.

Le concept se fait girouette
Le 25 décembre 1999, Henri Konan Bédié est renversé par un coup d’Etat. Son tombeur Robert Guéï fustige les députés qui ont «voté des lois qui ont divisé la Côte d’Ivoire» et affirme que «des Burkinabè sont plus ivoiriens que les Ivoiriens». Les intellectuels qui défendaient l’ivoirité et qui ne savent pas trop à quelle sauce ils seront mangés par les militaires au pouvoir se font tout petits. Assiste-t-on à la mort du concept? Pas si vite. La bête est coriace.
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 14:04 EDT
"Ouattara sacré héritier d’Houphouët-Boigny
Après les cérémonies traditionnelles de libation qui consistent à offrir à boire aux mannes des ancêtres afin de s’attirer leur protection, l’on entre dans le vif du sujet. Quelques orateurs rappellent l’alliance historique entre Houphouët-Boigny et les populations du nord de la Côte d’Ivoire, les liens qui se sont tissés au cours des siècles entre les Baoulé et les Dioula, nom générique donné aux populations du Nord ivoirien dont est issu Alassane Ouattara, et, pour clôturer, Henri Konan Bédié demande solennellement aux Baoulé de voter massivement pour celui-ci.

Les chefs présents s’y engagent tous et demandent à l’esprit d’Houphouët-Boigny de châtier celui d’entre eux qui, au sortir de cette demeure, changerait d’avis. Et, sur le champ, le nom d’Alassane Ouattara est «baoulisé» en Alla I’nsan. Alla signifiant iroko (un arbre) en baoulé, et I’nsan désignant le troisième enfant d’une famille. Alassane Ouattara serait le troisième de la famille des Houphouétistes à devoir s’asseoir sur le trône présidentiel, après Houphouët-Boigny et Henri Konan Bédié.

Quiconque aurait raté les péripéties de l’histoire politique de la Côte d’Ivoire depuis 1994 croirait rêver. L’ivoirité serait-elle morte et enterrée pour que Bédié appelle son peuple à voter pour Ouattara?

En 1994, quelques mois après son accession à la présidence de la République, suite au décès de celui que l’on appelait «le Vieux», Bédié lance le concept de l’ivoirité, qu’il définira ainsi, le 26 août 1995, à l’occasion du 10e congrès de son parti, le PDCI-RDA, au moment où il soulevait la polémique:

«Concept fédérateur, socle sur lequel doit reposer la nation ivoirienne, l’ivoirité constitue d’abord un cadre d’identification mettant l’accent sur les valeurs spécifiques de la société ivoirienne, mais est également un cadre d’intégration des premières composantes ethniques qui ont donné naissance à la Côte d’Ivoire et intègre tous les apports extérieurs qui sont venus se fondre dans le moule du destin partagé.»

Droit du sang
Dans le même temps, il fait adopter des textes législatifs qui réservent le poste de président de la République aux Ivoiriens nés de père et de mère eux-mêmes Ivoiriens de naissance. Tout le monde comprend qu’il vise Alassane Ouattara, qui lui a contesté le trône présidentiel à la mort d’Houphouët-Boigny, et dont au moins un des deux parents serait originaire du Burkina Faso voisin. A priori il n’y a pas de lien entre ce concept et la volonté de Bédié de barrer la route de la présidence à celui qui se présente comme son adversaire le plus farouche, et qui a réussi à fédérer autour de lui tout le Nord du pays.
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 14:03 EDT
Le temps transporte des alluvions, fait dire un auteur gabonais à un de ses personnages.

Venance Konan, ou une Afrique en mouvement. Intéressant, Valo, ce que tu trouves, à propos de Venance konan. Cela donne envie de s'y pencher, avec exigence.

Voici, à rebours, un début de piste :

L'ivoirité, de morts en résurrections
Gbagbo se présente comme un «pur» Ivoirien alors que Ouattara serait un «étranger». Les affrontements violents en Côte d’Ivoire se nourrissent de ce concept d’ivoirité, qui a pourtant beaucoup varié ces dernières décennies.

Venance Konan

Quelque 2.000 chefs traditionnels Baoulé, drapés dans leurs pagnes de cérémonie, et les têtes ceintes de leur couronne, assis sous des bâches. Face à eux, Henri Konan Bédié, l’ancien président de la République ivoirienne, Alassane Ouattara, ancien Premier ministre d’Houphouët-Boigny, premier président de la Côte d’Ivoire, Guillaume Houphouët-Boigny, le fils de ce dernier et qui ressemble comme une goutte d’eau à feu son père, entourés de tous les cadres du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), regroupement des quatre principaux partis opposés à Laurent Gbagbo.

Nous sommes le 15 novembre 2010, «journée de la paix» toujours fériée et chômée en Côte d’Ivoire, dans la cour du palais de Félix Houphouët-Boigny à Yamoussoukro, son village natal, en plein cœur du pays Baoulé.

Les Baoulé, la plus grande ethnie de Côte d’Ivoire, ont toujours été l’électorat sociologique du PDCI-RDA, le parti fondé par celui que l’on appelle «le père de la nation ivoirienne», et dont a hérité Henri Konan Bédié, son successeur. Ce sont les Baoulé, peuple dont sont issus les deux premiers présidents de la Côte d’Ivoire, qui ont majoritairement voté pour Bédié au premier tour de l’élection présidentielle qui s’était tenu quelques jours plus tôt. Malgré cela, celui que l’on a surnommé «le Sphinx» a été éliminé de la course à la présidence. Le second tour doit opposer Alassane Ouattara à Laurent Gbagbo.
Samuel18
Berceaudenosancêtres
  0
06-May-2011 13:51 EDT
on parle de la CI et je remarque qu'il y'a une 100aine d'interventions...
on parle de grands projets au pays et même pas une 10aine...
conclusion???????
Valo
Somewhere
  0
06-May-2011 13:46 EDT
C’EST QUEL IVOIRIEN CA ? (par Venance Konan dans Fraternité Matin du Vendredi 27 août 1999)

A-t-il jamais porté la nationalité voltaïque ou Burkinabé ? Il a déclaré qu’il a servi la Haute Volta. A quel titre ? En tant que Voltaïque ou en tant que coopérant ivoirien. Après l’indépendance de la Haute Volta en 1960, est-il resté dans ce pays en tant que Voltaïque ou en tant qu’émigré ivoirien ?
Est-il vrai que sa vraie mère, Nabintou Ouattara, venue de sa Haute Volta natale rejoindre son mari est morte et qu’il a été élevé par la seconde épouse de son père, Nabintou Cissé ? Etait-il ou non le Président des cadres Burkinabé travaillant à Dakar, pourquoi est-ce seulement en 1982 qu’il a établi sa première carte d’identité ivoirienne ? Et pourquoi toutes ces confusions sur le nom de sa mère, sur les lieux de naissance de ses parents ?
Si Monsieur Alassane Ouattara veut vraiment être le Président des ivoiriens, il leur doit des réponses claires à toutes ces questions, et surtout à celle-ci : pourquoi, alors qu’il avait refusé de se présenter en 1995 à cause du code électoral, il décide de le faire maintenant sans que ce code n’ait changé ?
Aujourd’hui nous entendons ici et là des menaces à peine voilées du genre « si ADO n’est pas candidat on va voir ». « Nettoyez vos fusils, aiguisez vos machettes ». Certains se disent prêts à mettre ce pays à feu et à sang si la candidature d’ADO n’est pas retenue. C’est entendu. Ceux qui mourront, mourront. Et ceux qui doivent perdre leurs biens les perdront. Mais ce qui est sûr, ils se font peur à eux mêmes.
Il ne faut jamais forcer le destin. Et nous pensons que Monsieur Alassane Ouattara a eu un destin formidable. Il a été gouverneur de la BCEAO, Premier Ministre de la Côte d’Ivoire sous Houphouët-Boigny dont il assurait parfois l’intérim (comme il se plait à le répéter) et Directeur Général adjoint du FMI. Pourquoi veut-il à tout prix la seule chose qu’il sait qu’il ne peut obtenir ?



Chers CINautes, il s’agit là d’extraits de textes truffés de fautes et attribués à Venance Konan que l’on peut lire en entier ici et .

Sans vouloir polémiquer, mon souhait est que quelqu’un qui a une bonne connaissance de ce pays me dise si ces textes, qui m’ont troublé profondément, sont bien de Venance Konan.
Kitson
ALLEMAGNE
  0
06-May-2011 13:45 EDT
@Valo

Je confirme...
Valo
Somewhere
  0
06-May-2011 13:43 EDT
C’EST QUEL IVOIRIEN CA ? (par Venance Konan dans Fraternité Matin du Vendredi 27 août 1999)

A-t-il jamais porté la nationalité voltaïque ou Burkinabé ? Il a déclaré qu’il a servi la Haute Volta. A quel titre ? En tant que Voltaïque ou en tant que coopérant ivoirien. Après l’indépendance de la Haute Volta en 1960, est-il resté dans ce pays en tant que Voltaïque ou en tant qu’émigré ivoirien ?
Est-il vrai que sa vraie mère, Nabintou Ouattara, venue de sa Haute Volta natale rejoindre son mari est morte et qu’il a été élevé par la seconde épouse de son père, Nabintou Cissé ? Etait-il ou non le Président des cadres Burkinabé travaillant à Dakar, pourquoi est-ce seulement en 1982 qu’il a établi sa première carte d’identité ivoirienne ? Et pourquoi toutes ces confusions sur le nom de sa mère, sur les lieux de naissance de ses parents ?
Si Monsieur Alassane Ouattara veut vraiment être le Président des ivoiriens, il leur doit des réponses claires à toutes ces questions, et surtout à celle-ci : pourquoi, alors qu’il avait refusé de se présenter en 1995 à cause du code électoral, il décide de le faire maintenant sans que ce code n’ait changé ?
Aujourd’hui nous entendons ici et là des menaces à peine voilées du genre « si ADO n’est pas candidat on va voir ». « Nettoyez vos fusils, aiguisez vos machettes ». Certains se disent prêts à mettre ce pays à feu et à sang si la candidature d’ADO n’est pas retenue. C’est entendu. Ceux qui mourront, mourront. Et ceux qui doivent perdre leurs biens les perdront. Mais ce qui est sûr, ils se font peur à eux mêmes.
Il ne faut jamais forcer le destin. Et nous pensons que Monsieur Alassane Ouattara a eu un destin formidable. Il a été gouverneur de la BCEAO, Premier Ministre de la Côte d’Ivoire sous Houphouët-Boigny dont il assurait parfois l’intérim (comme il se plait à le répéter) et Directeur Général adjoint du FMI. Pourquoi veut-il à tout prix la seule chose qu’il sait qu’il ne peut obtenir ?



Chers CINautes, il s’agit là d’extraits de textes truffés de fautes et attribués à Venance Konan que l’on peut lire en entier ici et .

Sans vouloir polémiquer, mon souhait est que quelqu’un qui a une bonne connaissance de ce pays me dise si ces textes, qui m’ont troublés profondément, sont bien de Venance Konan.
Valo
Somewhere
  0
06-May-2011 13:38 EDT
C’EST QUEL IVOIRIEN CA ? (par Venance Konan dans Fraternité Matin du Vendredi 27 août 1999)


(...)A-t-il jamais porté la nationalité voltaïque ou Burkinabé ? Il a déclaré qu’il a servi la Haute Volta. A quel titre ? En tant que Voltaïque ou en tant que coopérant ivoirien. Après l’indépendance de la Haute Volta en 1960, est-il resté dans ce pays en tant que Voltaïque ou en tant qu’émigré ivoirien ?
Est-il vrai que sa vraie mère, Nabintou Ouattara, venue de sa Haute Volta natale rejoindre son mari est morte et qu’il a été élevé par la seconde épouse de son père, Nabintou Cissé ? Etait-il ou non le Président des cadres Burkinabé travaillant à Dakar, pourquoi est-ce seulement en 1982 qu’il a établi sa première carte d’identité ivoirienne ? Et pourquoi toutes ces confusions sur le nom de sa mère, sur les lieux de naissance de ses parents ?
Si Monsieur Alassane Ouattara veut vraiment être le Président des ivoiriens, il leur doit des réponses claires à toutes ces questions, et surtout à celle-ci : pourquoi, alors qu’il avait refusé de se présenter en 1995 à cause du code électoral, il décide de le faire maintenant sans que ce code n’ait changé ?
Aujourd’hui nous entendons ici et là des menaces à peine voilées du genre « si ADO n’est pas candidat on va voir ». « Nettoyez vos fusils, aiguisez vos machettes ». Certains se disent prêts à mettre ce pays à feu et à sang si la candidature d’ADO n’est pas retenue. C’est entendu. Ceux qui mourront, mourront. Et ceux qui doivent perdre leurs biens les perdront. Mais ce qui est sûr, ils se font peur à eux mêmes.
Il ne faut jamais forcer le destin. Et nous pensons que Monsieur Alassane Ouattara a eu un destin formidable. Il a été gouverneur de la BCEAO, Premier Ministre de la Côte d’Ivoire sous Houphouët-Boigny dont il assurait parfois l’intérim (comme il se plait à le répéter) et Directeur Général adjoint du FMI. Pourquoi veut-il à tout prix la seule chose qu’il sait qu’il ne peut obtenir ?



Chers CINautes, il s’agit là d’extraits de textes truffés de fautes et attribués à Venance Konan que l’on peut lire en entier ici et http://www.infodabidjan.net/culturesocietemusique/venance-konan-cet-theoricien-de-livoirite-devenu-chantre-de-alassane-ouattara-voici-ce-quil-ecrivait-contre-son-nouveau-maitre-deuxieme-partie/">là.

Sans vouloir polémiquer, mon souhait est que quelqu’un qui a une bonne connaissance de ce pays me dise si ces textes, qui m’ont troublés profondément, sont bien de Venance Konan.
Masanga
Paris
  0
06-May-2011 13:34 EDT
Voilà, la boucle est enfin bouclée. Yao Ndré s'est enfin dédit, et sous grande pression (il fait le signe de croix avant d'enter en salle). C'est bien la preuve que Ouattara n'était pas président avant le 4 mai 20011. La CI a perdu sa souveraineté nationale, et avec elle toute l'Afrique. Nous vivons une époque formidable...
Valo
Somewhere
  0
06-May-2011 13:33 EDT
« OU EST TON VILLAGE ? » (par Venance Konan dans Fraternité Matin du Vendredi 20 Mars 1998)

(…) Et ADO, en homme providentiel qu’il est, ne parle pas. Pourquoi se fatiguerait-il ? Djeni parle pour lui. ADO est le père spirituel du RDR, disent les militants de ce parti. Le dieu de ce parti. Et en bon dieu qu’il est, il ne saurait s’adresser directement aux hommes. At-il réunion Tenu Jamais l'ONU ? A-t-il jamais montré un quelconque intérêt à l’égard de ceux qui sont prêts à mourir pour lui ? A-t-il jamais montré un quelconque intérêt pour ce pays qu’i dit être le sien avent d’être parachuté Premier Ministre, et depuis qu’il ne l’est plus ? Quant il arrive dans ce pays qu’i prétend vouloir diriger serait probablement trop salissant pour le grand fonctionnaire international qu’il est.
(…)
Djeni Kobina est en train de découvrir cette réalité aujourd’hui, la réalité que pour faire de la politique, il faut avoir un fief. «Djeni, où est ton village ? » lui demandent aujourd’hui ceux qui hier étaient ses plus proches compagnons. Posons aussi la question à son mentor : « ADO, où est ton village ? Si tu en as, pourquoi tu n’y vas pas ? Pourquoi restes-tu toujours à Abidjan quand tu viens en Côte d’Ivoire ? ».

La suite ici.
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 13:33 EDT
LMA

Es-tu sûr que c'est Yao N. qui a rédigé ce qu'il a lu? la force ne vous emmènera nulle part. Fêtez, Profitez en buvant les tonnes de sang des pauvres innocents. Il vous reste très peu de temps.
Bedimo
Ici
  0
06-May-2011 13:29 EDT
@Valo

Il est plus qu’urgent que le régime d’exception, la barbarie, les exécutions sommaires, les règlements de compte, les destructions et les pillages cessent.

L’heure du bilan sonnera aussi pour Ouattara. Les mauvaises intentions, que ses actions passées ou présentes suggèrent à certains, seront alors confirmées ou infirmées.


Si seulement tous les Ouattaristes pouvaient continuer sur ta lancee...

ADO a effectivement les rennes du pouvoir... L'histoire le jugera et l'histoire jugera cette opposition ADO-Gbagbo tout comme les autres avant cela...

Que Gbagbo soit cet heritier du combat pour la souverainette ou pas, election ou pas, peu importe desormais... Nous esperons que sa victoire ne sera pas celle d'Ahmadou Ahidjo, de Mobutu Sesse Seko, d'Omar Bongo, de Sassou Nguesso, d'Abdou Diouf, et de tout ceux qui avant lui ont recu cette effectivite du pouvoir et qui a cout de milliards d'endettements, ont fait miroiter une paix fictive a leurs populations dont les enfants payent aujourd'hui leurs statut de PPTE de part le continent.

Lis tu comme moi tous les milliards qui sont verses en CI depuis le 11 Avril pour acheter la conscience ivoirienne? Sont-ils des prets, des dons, ou des investissements. L'inflation fera bientot bon train, les salaires seront revus a la hausse, peut etre meme les hopitaux seront gratuits pendant que les prochains accords bilateraux seront signes sous silence et dans un secret total.

Ouattara sera aura son bilan mais j'espere qu'a cet ere de l'information continue, le sien viendra bien plus vite que celui de la cuvee precedente.

J'espere de tout coeur me tromper. Je n'aurai jamais de ma vie autant souhaite avoir tort mais l'avenir nous dira...
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 13:13 EDT
Toukari+[

Je n'ai pas dit que j'ai beaucoup de visions. Je ne suis pas la seule à voir ces choses. Beaucoup d'Africains, assoiffée de la vraie indépendance de leur continent,qu'ils soient Ivoiriens ou non voient toutes ces choses. C'est aussi pour confirmer que moi aussi j'ai vu ce que dit le pasteur.

Blé Goudé lui, la veille du jour où on annonçait son arrestation, je l'avais vu sortant du tunnel. Il était juste juste au bout du tunnel, micro à la main. Je ne sais pas, peut-être que cela signifie qu'il avait échappé de peu à la mort.
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 12:59 EDT
Quelques jours après ce songe, je me suis retrouvée je ne sais pas où, en disant, il y a déjà eu trop d'atrocités en CI, quand est-ce que la crise prendra fin? je veux connaitre le jour. J'ai reçu comme réponse: c'est Dieu lui-même qui délivrera la CI.

après cette réponse, on m'a montré un champs entièrement débroussé, mais avec beaucoup d'arbres mais pas les gros. tel que j'ai vu le champs, aucun arbre n'était encore abattu. Ces mêmes gens que je ne voyais même pas m'ont dit: derrière ( le champs) là-bas, on a déjà brûlé un peu. Mais je n'ai pas vu ce peu brûlé. Il y avait un truc comme une barrière qui m'empêchait de voir.
Je me suis dis qu'ils voient que je suis très traumatisée par des images atroces que j'ai vu sur le net et qu'il fallait pas en rajouter. Je suis convaincue que ce peu brûlé là, c'est des rebelles et ennemis de la CI qui brûlait dans le feu et moi même je sais que je ne pouvais pas regarder ça.

Quelques jours avant ce songe, j'avais comparé la situation en CI à la préparation d'un champs. J'ai été surprise (quand même) que ces dieux me montrent des images vraies de ce que j'avais écrits sur cin. LOL!
Donc, ils nous lisent ooooh!

A tous les pros- Gbagbo, c'est pour dire que tout ce qui peut arriver en CI ou au président Gbagbo, restons sereins. Ne nous lamentons pas.
Valo
Somewhere
  0
06-May-2011 12:55 EDT
Je me permets ici une petite digression. Je suis tombé sur une série d’articles datant des années 1994, 1998, 1999 et 2000 attribués à Venance Konan. Ces écrits sont en totale contradiction avec ce que j’ai jusqu’ici lu du bonhomme. Je viens donc ici sollicité l’éclairage de ceux qui ont une connaissance plus approfondie du sujet. S’agit-il là vraiment de textes écrits par Venance Konan ? Si oui, comment expliquer un tel virement à 180 degrés ?

Morceaux choisis :


LES IVOIRIENS ET LEUR IVOIRITE (par Venance Konan dans Fraternité Matin du Mardi 29 Novembre 1994)

De nombreuses personnes, souvent très proches du PDCI disent que ce qui les gènes dans ce code électoral en discussion en ce moment est qu’il semble dirigé contre Monsieur Alassane Ouattara. Les gens du PDCI s’en défendent. Pour ma part, je pense que si ce code électoral était dirigé contre Monsieur Alassane Ouattara ce serait une très bonne chose.
Pourquoi ne dit-on pas que ce code électoral est dirigé contre Monsieur Gbagbo Laurent (qui lui a déjà déclaré qu’il sera candidat à a Présidence et affirme avoir le plus grand parti de Côte d’Ivoire) ou Monsieur WODIE, ou Monsieur Gueu Dro, ou moi ? Pourquoi seulement Alassane Ouattara alors qu’il n’a jamais dit qu’il briguera la présidence de la république de la Côte d’Ivoire, c’est parce que ceux qui le soutiennent et ceux qui le soutienne et ceux qui ne le soutiennent pas savent qu’il est celui qui a un problème de nationalité. Alassane Ouattara affirme être un ivoirien. C’est sans doute vrai. Mais il est un fait qu’à une certaine période de sa vie, il porta la nationalité du Burkina Faso actuel. Fut-il d’abord ivoirien, puis burkinabé avant de redevenir ivoiriens ? Est-ce parce que l’un de ses parents était burkinabè, si c’est le cas, nous constatons simplement qu’il eut des liens et des sentiments très forts avec ce pays pour s’en réclamer ressortissant. Pourquoi les ivoiriens doivent-ils prendre le risque de confier leur destin à un homme dont le patriotisme n’est pas exclusivement ivoirien ? Au nom de quel principe ?
A-t-il pris la nationalité burkinabé simplement parce que ça lui permettait d’entrer au FMI et à la BCEAO ?, si c’est le cas c’est un aventurier dont le patriotisme fluctue au gré de ses intérêts. Pourquoi les ivoiriens devraient-ils prendre le risque de confier leur destin à un homme dont le nationalisme varie selon l’air du temps ? Au nom de quel principe ?
Gbagbo Laurent et Djeny Kobina disent que cette loi est raciste, xénophobe etc que tous ceux qui ont la nationalité ivoirienne même s’ils ont été naturalisés hier doivent être candidats à la Présidence.
La suite ici.
Toukari+[
California
  0
06-May-2011 12:52 EDT
Akama,
Que se passe-t-il ma soeur? J'ai remarque que vous semblez avoir beaucoup de visions depuis le 11 Avril 2011, date de la chute de Koudou Gbagbo Laurent, l'ancien sanglant dictateur de Cote d'Ivoire, votre idole.
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 12:35 EDT
Dans cette nouvelle intervention, le pasteur Malachie révèle des choses que j'ai vu en songe 1 semaine après le kidnapping de son excellence Laurent Gbagbo.

- j'ai vu le soleil et un brouillard dans lequel je voyais quelqu'un marcher, habillé en blanc. Cette personne n'était pas de dos mais dans le brouillard, je ne voyait pas bien son visage. Et juste à côté de ce brouillard, j'ai vu un ours assis, mais pas un vrai. Mais un nounours. après quelques minutes, ce nounours s'est doucement retourné vers sa gauche et a disparu. Le brouillard et la personne qui marchait étaient à sa droite. J'ai trouvé ce songe bizarre. Et le lendemain, je lisais sur le net que le soleil manifestait bizarrement en CI.

- la santé du président. J'ai vu le président malade. Il n'était pas maigre, ni mourant. Mais l'état dans lequel je l'ai vu, on dirait que tout son corps lui fait très mal. C'était dans un village (je veux donné les détails), il était assis dans une chaise, les gens faisaient des choses très drôles à l'extérieur. Je mourais de rire en lui disant regarde. Il a essayé de se levé, en s'appuyant sur l'accoudoir de la chaise pour arriver à la porte voir ce que je lui montrais. Mais il n'a pas pu se tenir droit pour arriver à la porte.

Au réveil j'ai dit: mon Dieu! c'est les mauvais traitements qu'il subit qui vont certainement le rendre malade. Il faudrait qu'on s'occupe de lui médicalement pendant quelques jours pour qu'il retrouve la santé avant de reprendre ses activités.
Valo
Somewhere
  0
06-May-2011 12:22 EDT
J’invite tous les CINautes à lire l’article « Pourquoi il ne faut pas brûler Paul Yao N'Dré » à l’adresse suivante :

http://kouamouo.ivoire-blog.com/

Il y a là, je crois, du grain à moudre. Mon souhait est que les hommes de droit, que nous avons la chance d’avoir ici, nous entretiennent sur les aspects juridiques de cet article.

Au-delà de ces réflexions politico juridiques, la raison et le bon sens recommandent de reconnaître qu’aujourd’hui, Alassane Dramane Ouattara détient de fait le pourvoir en Côte d’Ivoire. Même si, à mon sens, l’usage de la violence était une erreur, il convient que tous ceux qui ont voix au chapitre oeuvrent pour que la présidence de Ouattara s’exerce dans la sérénité, dans la paix et la réconciliation … pour l’épanouissement de tous les ivoiriens.

Il est plus qu’urgent que le régime d’exception, la barbarie, les exécutions sommaires, les règlements de compte, les destructions et les pillages cessent.

L’heure du bilan sonnera aussi pour Ouattara. Les mauvaises intentions, que ses actions passées ou présentes suggèrent à certains, seront alors confirmées ou infirmées.
LMA
Oba'a Va
  0
06-May-2011 12:17 EDT
@Akama, Rasta man & Cie

Vous, n'avez pas le monopole de la douleur et la tuerie et le sang ne sont pas l'apanage du régime ADO.

Ne l'oubliez pas : verser du sang nègre est la chose la mieux partagée entre ADO et LG. C'est leur plus petit dénominateur commun.

Je comprends la sensibilité du front Gbagbo mais je ne comprends pas son raisonnement. Obnubilé par un fanatisme et un dogmatisme stériles, Le front Gbagbo condamne chez ADO ce qu'il tolère chez LG !

Ne soyez pas plus royalistes que le roi : Yao Ndré s'est fait simplement l'echo de LG qui tout en se gardant d'en donner acte, avait en son temps "pris acte" de la décision contraignante de l'UA faisant de ADO le Président de la Côte d'Ivoire.
LMA
Oba'a
  0
06-May-2011 12:05 EDT
@Akama, Rasta man & Cie

Vous, n'avez pas le monopole de la douleur et la tuerie et le sang ne sont pas l'apanage du régime ADO.

Ne l'oubliez pas : verser du sang nègre est la chose la mieux partagée entre ADO et LG. C'est leur plus petit dénominateur commun.

Je comprends la sensibilité du front Gbagbo mais je ne comprends pas son raisonnement. Obnubilés par un fanatisme et un dogmatisme stériles, Le font Gbagbo condamnent chez ADO Ce qu'ils tolèrent chez LG !

Ne soyez pas plus royalistes que le roi : Yao Ndré s'est fait simplement l'echo de LG qui s'en en donner acte, avait en son temps "pris acte" de la décision contraignante de l'UA faisant de ADO le Président de la Côte d'Ivoire.
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 11:58 EDT
DLAY

Dis-moi alors où est le nom de wattaré dans cette déclaration. Si tu crois que c'est le camps Gbagbo qui esssaie de détourner la volonté de Dieu.
Les fils de diable essaient de décrédibiliser la prophétie de ce pasteur ,hors, ses déclarations sont, on ne peut plus véridique. Je lis dans plusieurs sites les intervenants qui disent: n'est-ce pas qu'il avait dit qu'il n' y aura pas des élections?

Moi je l'avais écouté en radiophonique. Parole de l'année 2005.Il disait que les élections n'auront pas lieu parce qu'il y aura "des reports" ça s'est passé ainsi. Il disait que quand les hélico bombarderont le palais présidentiel, le président sera à l'intérieur. Ca s'est passé ainsi...
Moi, je suis tranquille. fêtez, profitez. Il vous reste peu de temps.
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 11:45 EDT
"[1] Citoyen béninois, je suis francophone et ai fait l’ensemble de mes études jusqu’à l’université en français. Mais juriste au sein du Secrétariat général des Nations Unies, j’ai été vite amené à travailler essentiellement en anglais, au point que désormais je travaille pour une université américaine, toute communication étant exclusivement en anglais sans compter que je dispense mes cours de droit international et de relations internationales en Afrique exclusivement en anglais.

[2] Souvent en français, on parle d’un avocat comme d’un professionnel du mensonge, de l’ajustement continu avec la vérité. Ainsi on dit bien “mentir comme un avocat” pour signifier l’aisance à mentir. En anglais, on fait bien souvent de l’humour entre les deux mots lawyer (avocat, juriste) et lier (menteur), en raison d’une proximité phonétique.

[3] Ainsi pour l’organisation des élections, les parties ont convenu que : « 10. Les parties signataires du présent accord sont conscientes des difficultés et sensibilités liées aux élections. En vue d’assurer l’organisation d’élections libres, justes et transparentes, elles ont admis que les Nations Unies soient invitées à prendre part aux travaux de la Commission Electorale Indépendante. A cet effet, elles ont donné mandat au Médiateur, Son Excellence Monsieur Thabo Mbeki, d’adresser une requête aux Nations Unies, au nom du peuple ivoirien, en vue de leur participation dans l’organisation des élections générales.

Les parties demandent que la même requête soit adressée aux Nations Unies en ce qui concerne le Conseil Constitutionnel. Les Nations Unies doivent s’assurer à ce que leur mission d’intervention sollicitée soit appuyée par un mandat et des pouvoirs appropriés à l’accomplissement de leur mission. »

Cette disposition ne parle par d’une quelconque certification mais elle reste la source du rôle critique qui sera déterminé par le Conseil de sécurité dans sa résolution 1603 lorsqu’il demande au Secrétaire général de nommer un Haut Représentant aux élections ivoiriennes dont le paragraphe 7 de la résolution détaille le mandat.

[4] Voir entre autres les résolutions 1609 (2005), 1633 (2005), 1643 (2005), 1652 (2006), 1721 (2006), 1727 (2006) et 1739 (2007).

[5] S/RES/1633 (2005), para. 2. C’est d’ailleurs la première résolution qui use spécifiquement du thème de certification."

http://www.afrik.com/article21798.html
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 11:44 EDT
"Il convient dès lors de s’affranchir de la démagogie en réfutant tout argutie sur un caractère éventuellement confus du droit relatif à cette élection présidentielle ou sur une ingérence des Nations Unies manipulée par la France ou je ne sais quel autre Etat. Il est certes exceptionnel pour les Nations Unies de se retrouver dans un tel rôle de certification et surtout de devoir contredire les institutions nationales, mieux pour un fonctionnaire des Nations Unies d’oser s’exposer en porte-à-faux d’institutions nationales. Mais il me paraît évident que cela s’est fait dans une légalité qui ne souffre d’aucun flou, et la souveraineté ivoirienne est bien sauve. Et cette analyse, je dois le concéder, n’a rien d’exceptionnel, ni d’ingénieux. Les leaders africains disposent de la compétence juridique appropriée et devraient user des moyens à leur disposition de façon plus professionnelle / sophistiquée pour asseoir la légalité de leurs actions. Laurent Gbagbo et son camp avaient certainement d’autres moyens qu’une tentative de coup d’Etat par voie judiciaire. Il demeurera cependant un débat sur la légitimité qui est en partie hors du champ juridique, et il faut espérer que toute intervention armée de la communauté internationale pour sortir la Côte d’Ivoire de la crise ne pèchera pas là en faisant perdre à Allassane D. Ouattara le soutien de la majorité des Ivoiriens.

Cet article est un extrait d’un projet plus étendu sur la crise ivoirienne qui sera publié ultérieurement.

http://www.afrik.com/article21798.html
Geronimo
USA
  0
06-May-2011 11:42 EDT
Samagwana
Afrique

"Célébrons!!Chantons.!!Rions.!!!Exultons!! L'Afrique est en marche".

Eh bien pourquoi pas! Akama et cie ont perdu et moi avec.

Pendant que vous vous rejouissez toutes dents dehors en vous grattant le ventre et les fesses du cadeau offert par la france et ses amis, nous on pleure les morts de la Cote d'Ivoire et voulons comprendre l'avenir de notre continent.

En 1983 Eno Belinga chantait "gens du pays chantez..., dansez. Le cameroon se porte bien". Il ya belle lurette que les initiateurs de celle elegie ont renonces a la faire passer sur les ondes. Pour quoi? peut etre de l'auto censure...

A sa derniere interview en 2007 le tres talentueux chanteur Jojo Ngale, aujourdhui precheur de la bonne parole, assumait non sans une certaine gene la chanson "Rigeur" paru en ces memes annees. Il chantait alors: "bienvenue a la rigeur. Maintenant c'est le travail, maintenant on va danser et apres, c'est la fete..." Pourquoi l'artiste prefere t-il qu'on ne lui parle plus de cette euvre? J'en sais rien. Peut etre de l'auto censure... aussi?

Voyez vous il est des fetes dont on ne se remet pas de la geule de bois!

Si jamais vous vous reveillez de ce delire, n'oubliez pas de ramasser les tessons de bouteilles cassees et de netoyer les vomissures sur le pavee.
Rasta Man
Dekoue
  0
06-May-2011 11:42 EDT
Massaknowall

NANTES 06-May-2011 11:31 EDT
@Africain
Votre mail prouve bien ce que vous êtes, j'avais des doutes mais vous venez de confirmer ce que je pressentais et je crois que cela concerne la plupart de ceux qui s'alignent derrière le laquais de Ouattara. Je vous cite: " heureusement qu'il existe des africains comme nous pour prouver aux occidentaux que nous sommes des êtres sensés".

Ca prouve plutôt que ce n’est pas un africain, il fait son travail…. Ils sont nombreux ici…
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 11:42 EDT
"En clair, le Conseil constitutionnel maintient son pouvoir de trancher les différends liés à l’élection mais non plus en dernier ressort, puisque la certification est désormais le dernier niveau de la pyramide. Mais le Conseil constitutionnel reste l’instance devant laquelle la prestation de serment devra se faire.

Ce nouveau régime constitutionnel est clair et limpide, peu importent les arguments ici et là, notamment sur l’ingérence ou l’existence d’une politique de deux poids deux mesures par la communauté internationale. Et ce régime constitutionnel d’exception se comprend dans la situation de crise que connaît la Côte d’Ivoire. Les parties ne se faisaient pas confiance, chaque partie soupçonnant l’autre de plans de tricherie institutionnelle durant les élections. Et cette bataille n’est pas que du vent, mais elle a une réalité fort saillante. Tandis que Laurent Gbagbo a su mettre la main sur le Conseil de constitutionnel en s’y assurant une majorité indiscutable de juges favorables y compris le Président qu’il a nommé conformément à l’article 90 de la Constitution, l’opposition y compris les Forces Nouvelles ont su s’imposer dans la Commission électorale. C’est donc à dessein que les partisans de Laurent Gbagbo ont tout fait pour empêcher la Commission électorale de proclamer les résultats dans les délais, lesquels résultats ne devaient être que la compilation des résultats collectés dans les différents centres et consolidés après une décision initiale sur les contestations éventuelles. Laurent Gbagbo et les siens n’ont pas voulu courir le risque d’une annonce de résultats qui contrediraient les conclusions attendues du Conseil constitutionnel. A dessein, ils ont passé sous silence la certification et arguent aujourd’hui d’une ingérence inacceptable. Pourtant depuis Pretoria et surtout la résolution 1603 du Conseil de sécurité, toutes les institutions ivoiriennes se sont conformées à ce régime constitutionnel d’exception.
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 11:41 EDT
Tout ce que je vous ai dit depuis longtemps par la voix de mes serviteurs, au sujet de la délivrance de votre nation, sera accompli proprement, sans rien négliger, et ce, au detriment de tous vos adversaires et au profit de la gloire de ce que je suis. Hommes de peu de foi, sachez que celui qu’on appelle Dieu, accomplit toujours ses promesses en son temps et sans aucune contrainte. Dans quelques jours seulement, je délivrerais cette nation et je restaurerais mon serviteur Laurent Gbagbo, qui reparaitra dans la gloire, a la tete de cette nation. Car celui que l’Eternel n’a point elu, ne dirigera jamais la nation que Dieu a choisie. Et tout ce que mon serviteur vous a rapport au sujet des 7 décrets celestes, est une pure revelation de ma part, et dans un court instant, j’accomplirai toutes ces choses sur toutes les personnes concernées, et vous saurez que je suis l’Eternel, le Seul Eternel et qu’il n’y en a point d’autre. Je frapperai très durement et sans aucune compassion, tous les elements pourris de cette nation, Je mettrai en fuite, tous les adversaires les plus coriaces de ce pays et je detruirai totalement et sans aucune forme de pitié, tous les ediffices religieux, dans lesquels, je ne me reconnais pas. J’exterminerai entierement, tous les ennemis les plus enrages contre ce territoire, et j’anéantirais les haut-lieux, de divination et de prostitution dans ce pays, que j’ai choisi pour faire éclater ma gloire, et résider mon NOM, en ces temps de la fin. Ce sera ainsi, afin que tous les grands dirigeants de ce monde sachent, que la terre, a un vrai propriétaire, et que ce proprietaire-la, controle entierement, tous les événements sur la planete et tous les autres mouvements autour du globe. Vous me verrez a l’oeuvre, moi, celui que le monde entier appelle DIEU et vous saurez, que je suis le PLUS-PUISSANT des siècles. J’agis toujours en conformité de ma volonte et personne ne peut s’opposer à mes actions. J’ai décidé donc de choisir la Cote d’ivoire pour glorifier mon NOM et pour manifester ma PUISSANCE, et personne ne pourra s’y opposer, ni dans le temps, ni dans l’espace. Cette nation sera une très grande nation et ce pays, un tres beau pays, avec les seviteurs politiques et religieux que moi même l’Eternel je me suis choisis. Et toi, fils de l’homme, serviteur fidèle de ma maison, va, va et crie cela aux oreilles de ton peuple, que le Dieu de la Cote d’ivoire agira, mais en son temps. Et reviens a moi pour te consacrer a défendre continuellement le dossier de ta nation en ma presence.’’ Fin de citation".
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 11:41 EDT
D’abord, à propos de l’accord de Prétoria, il est évident que sa valeur juridique est très relative. Il s’agit d’un accord entre des parties qui n’ont pas l’autorité pour modifier la Constitution ivoirienne. En d’autres termes, cet accord ne saurait être une base suffisante pour déroger à la Constitution. Au mieux, il aurait pu acquérir une valeur juridique en droit interne si les instances compétentes ivoiriennes avaient pris des mesures subséquentes pour l’intégrer dans des normes juridiques internes spécifiques, avec par exemple une révision en bonne et due forme de la Constitution, ou une loi ivoirienne incluant les dispositions essentielles de l’accord.
Ensuite, il faut s’attarder sur la résolution et sa valeur juridique pour comprendre le système de droit d’exception mis en place. La clé de voûte du système est dans une lecture combinée de l’article 25 et du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies. L’article 25 stipule comme que « Les Membres de l’Organisation conviennent d’accepter et d’appliquer les décisions du Conseil de sécurité conformément à la présente Charte. » En d’autres termes, chaque Etat membre des Nations Unies accepte le caractère obligatoire des décisions précises par le Conseil de sécurité dans l’exercice de son mandat pour assurer la paix et la sécurité internationale. Quant au Chapitre VII de la Charte, il offre la possibilité au Conseil de sécurité de « décider » de toute mesure nécessaire pour rétablir la paix et la sécurité internationale, dès lors qu’il a pu constater l’existence d’une menace à la paix, d’une rupture de la paix ou d’un acte d’agression (voir les articles 39 à 42 de la Charte des Nations Unies). En l’espèce, dans sa résolution 1603, le Conseil de sécurité s’est inscrit dans le cadre du Chapitre VII et a décidé, conformément à l’accord intervenu entre les parties ivoiriennes à Prétoria lequel il a endossé, que le Haut Représentant des Nations Unies aux élections certifierait chaque étape clé du processus électoral. Cette résolution est ultérieurement complétée par différentes résolutions du même Conseil relatives à la Côte d’Ivoire [4] dont notamment la résolution 1633 qui est plus explicite encore sur le mandat des Nations Unies autour des élections ivoiriennes, à savoir l’arbitrage et la certification [5] . Toutes ces résolutions s’inscrivent dans le même cadre du Chapitre VII de la Charte et ont une même valeur obligatoire pour les Etats membres des Nations Unies. Désormais ce mandat a une valeur de norme internationale qui s’impose à tous les Etats membres des Nations Unies, notamment la Côte d’Ivoire. A ce titre, la norme nouvelle entraîne naturellement une modification du régime constitutionnel antérieur.
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 11:39 EDT
"Dans tout pays, la Constitution est la norme suprême. Dans certains cas, comme en Côte d’Ivoire, elle encadre le processus électoral avec des compétences données à différentes institutions, dont le Conseil constitutionnel. Conformément à l’article 94 de la Constitution de 2000, le juge constitutionnel ivoirien a la responsabilité de trancher en dernier ressort tout différend lié aux élections présidentielles, mettant ainsi un terme à l’élection. Sa décision a pour conséquence de confirmer pour tous les résultats des élections, et c’est donc le Conseil constitutionnel qui rend les résultats définitifs des élections présidentielles en Côte d’Ivoire (même article 94 de la Constitution). Ensuite, le président nouvellement élu prête serment devant le Conseil constitutionnel réuni en session solennelle, selon la forme que la Constitution prescrit (article 39 de la Constitution). Le code électoral qui ne saurait contredire la Constitution offre des éléments supplémentaires sur ce dispositif avec un rôle plus détaillé pour le Conseil constitutionnel. Toutefois, pour les causes de notre analyse ici, il n’est pas utile de s’y attarder outre mesure.

Le dispositif constitutionnel ainsi établi n’est toutefois pas inaltérable. D’abord la Constitution elle-même a prévu qu’en 2000, juste après son adoption, la Cour suprême exercerait ces fonctions dévolues au Conseil constitutionnel dans le cadre des élections présidentielles. Et, après la crise de septembre 2002, le même dispositif a été amendé à titre exceptionnel dans la quête d’une solution à la crise à laquelle la Côte d’Ivoire faisait face.

En effet, depuis le 19 septembre 2002, la Côte d’Ivoire est coupée en deux avec deux autorités administratives de part et d’autre, le gouvernement de Laurent Gbagbo n’ayant plus la maîtrise du territoire originel du pays. Dans le cadre de l’effort pour un retour à la normale, il a été convenu que les élections présidentielles seraient le point d’orgue du processus transitoire et des ajustements de nature constitutionnelle ont été apportés avec notamment le mandat confié aux Nations Unies pour certifier chaque étape clé du processus électoral. C’est l’accord de Prétoria qui prévoit que les Nations Unies assistent les parties dans le processus électoral, d’où la certification [3]. Le Conseil de sécurité des Nations Unies a ensuite adopté cette mesure dans le cadre de sa résolution 1603 que le Conseil a inscrite dans le cadre du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, avec dès lors une obligation pour tout Etat membre de la respecter, au premier chef desquels la Côte d’Ivoire. Et c’est là où le bât semble blesser pour nombre d’observateurs."
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 11:36 EDT
Afin que nul n'en ignore...One more time.

"Côte d’Ivoire : mise au point sur le cadre juridique de l’élection présidentielle
Une analyse de Roland Adjovi, enseignant en droit international et directeur de programmes d’études à Arcadia University
21 janvier 2011

Le Conseil de sécurité des Nations unies a décidé, conformément à l’accord intervenu entre les parties ivoiriennes à Prétoria, que le Haut Représentant des Nations Unies aux élections certifierait chaque étape clé du processus électoral en Côte d’Ivoire. Pourtant, Laurent Gbagbo et les siens ont passé sous silence la certification et arguent aujourd’hui d’une ingérence inacceptable.

Dans les deux systèmes linguistiques dont j’ai une relative maîtrise, le français et l’anglais [1], il y a un même préjugé sur les avocats qui dénote une méfiance vis-à-vis du droit. L’avocat est généralement perçu comme un menteur, un beau parleur qui joue avec les mots et les concepts. Et les formules sont nombreuses et variées pour l’exprimer [2]. Au-delà des individus auxquels chaque personne qui use de ces formules pourrait penser, à tort ou à raison, une telle opinion courante renvoie à l’idée que le droit n’est pas toujours clair et offre toujours sinon au moins très souvent une dualité de sens, chaque juriste mettant en avant celui qui servirait ses intérêts et/ou ceux de qui paie le juriste. Pourtant, certaines situations peuvent conduire à une réponse juridique simple et les élections présidentielles ivoiriennes semblent en être l’illustration.
Rasta Man
Hum
  0
06-May-2011 11:36 EDT
Mon frère Megde, I salot oooooooooo Papa !

Africain2
"je comprend votre méconnaissance du terme "démocratie""
Ha j’oubliait que démocratie=sang de milliers de « jeunes patriotes aux mains nues » !
Oui Samangwana celebrons ce grand jour ! Levons nos verres de sang bien chaud ! a partir de la prestation de serment de notre president dans quelques minutes, nous declarons ouverts les traveaux preparatoires de la « Foire Internationale du Sang Negre ». Pour plus d’information contacter Toukari, pivot, Samagwana, Tomawoak, Africain2, Dlay.
Merci
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 11:34 EDT
suite

plus de Dieu, que les autres. Mais que ces hommes-la sachent, que j’ai moi aussi exposé très personnellement cette situation au Seigneur, qui m’a confirmé avoir prit acte de cette décision, et qui apprêterait a demander des comptes a cette organisation, sur cette façon de faire, qui n’honore pas du tout son grand NOM. Que donc, tous les éminents hommes de Dieu, qui Subissent en ce moment précis, tous les préjudices de cette décision endiablée, ne se fassent point vengeance. Mais qu’ils demeurent dans la prière et laissent agir en son temps, la colère de Dieu, qui déterminera réellement, ceux qui le servent vraiment dans ce pays -) Comme vous encore, je constate aussi, que de plus en plus, tout espoir semble perdu pour la cause de la justice et que tout semble céder la place a un regime de force, ou les plus forts sont écrases par les plus faibles. Mais ecoutez maintenant, la parole du Seigneur ‘’ Moi l’Eternel, je veille sur ma parole pour l’accomplir, comme l’amandier qui veille sur le temps, pour prevenir le pruntemps. Je ne suis point un homme pour mentir, ni un fils d’homme pour me repentir. Tout ce que ma bouche déclare, j'ai le pouvoir de le realiser. Hommes de peu de foi, je vous ai pourtant donne des signes dans le ciel et des signes sur la terre. L’arc-en-ciel autour du soleil symbolisait ma nouvelle alliance avec vous, peuple de Cote d’ivoire, et le nuage que je fis descendre du ciel sur une franche de votre armée, etait le symbole de mon soutien a cette armée, quand elle serait totalement en defaillence et entierement reduite. La croix que je fis voir dans le ciel a plusieurs d’entre vous, au milieu de la carte de votre pays, était le message, que moi l’Eternel, je restaurerai votre nation par ma puissance et vos institutions, seront respectées par mon pouvoir. Les deux pluies torrentielles, suivies de grondement de tonnere sur toute l’etendue de votre territoire, etait le langage de ma colère, contre tous vos ennemis et le symbole de la purification de votre nation, de toutes les souillures commises avant, pendant et après la guerre. Hommes de peu de foi, vous montrerai-je toutes ces choses en vain et tous ces signes inutilement? Maintenant, ecoutez-moi, hommes de peu de foi. Je ferrai flombloyer une épée de feu dans le ciel, et sur toute l’etendue de votre territoire, je ferrai jaillir des greles de feu de ma sainte colère, contre tous ceux qui vous oppriment aujourd’hui, et qui dissent sans cesse, ou est leur Dieu? Je frapperai très durement tous les mauvais grains humains dans cette nation, y compris tous ceux qui m’abandonnent aujourd’hui, pour une raison ou pour une autre. Je ferrai qu’ils ne voient point ma gloire s’ils persistent a me haire. Je suis Dieu et il n’y en a point d’autre. Avant moi, il n’y avait point de Dieu et il n’y aura pas d’après moi. Je suis Dieu d’eternite en eternite. Tout ce que je vous ai dit depuis longtemps par la voix de mes serviteurs, au sujet de la délivrance de votre nation, sera acc
Keko Bravo
Yaoundé
  0
06-May-2011 11:32 EDT
" Les Juifs savent bien que ce Christ là fut à vendre dix sous ! " Tchicaya U'Tamsi.
Massaknowall
NANTES
  0
06-May-2011 11:31 EDT
@Africain
Votre mail prouve bien ce que vous êtes, j'avais des doutes mais vous venez de confirmer ce que je pressentais et je crois que cela concerne la plupart de ceux qui s'alignent derrière le laquais de Ouattara. Je vous cite: " heureusement qu'il existe des africains comme nous pour prouver aux occidentaux que nous sommes des êtres sensés".

N(avez-vous pas honte de cette phrase? Vous vous déterminez en fonction des occidentaux ?
Je crains pour vous que vous soyez resté esclave dans votre tête.

Vous venez d'avouer votre complexe d'infériorité. Quelle honte,quelle honte,quelle honte.
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 11:28 EDT
NOUVELLE INTERVENTION DU PASTEUR KONE MALACHIE

par An Gel, mercredi 4 mai 2011, 11:13
Frère si tu le peux, corrige et balance ce message sur le Net et offre-le a autant de personnes que possible, car le mal ne triomphera pas.Chers frères et soeurs ivoiriens, Dieu fasse que vous soyez consolés de toutes les peines et de tous les préjudices que votre foi ait pu subir en ces temps difficiles, de histoire de notre nation. -) Comme vous, moi aussi j’ai pu constater que la fin, de la 5ème étape de la prophétie, a été complètement chamboulée. -) Comme vous, moi aussi, j’ai pu voir mon président être saisi contre toute attente et même malmené par des bourreaux. -) Comme vous, moi aussi, j’ai eu le cœur très meurtri devant ces images insoutenables de la capture du couple présidentiel. -) Comme vous, moi aussi j’ai pu constater, que le grand conseil, dit on, des églises évangéliques, ait pu arriver a excommunier le couple présidentiel du grand mouvement évangélique dans le monde, au moment même, ou ce couple présidentiel a le plus besoin de leurs prières et des intercessions de personnes, qui pourtant défilaient a longueur de journée, dans les locaux du palais présidentiel, pour soi disant, être venus prier pour l’homme et la femme que Dieu avait choisis. -)

Comme vous, je suis aussi très profondément touché, par cette attitude irresponsable de ces dirigeants d’églises, qui confirme d’ailleurs une partie de la prophétie. Car, souvenez vous, que nous avons dit dans notre prophétie que: ‘’ Certains chefs religieux, très politiquement partisans et très hypocritement patriotes, feront des déclarations anti-Gbagbo, et que cela pourrait provoquer la réaction d’autres congrégations spirituelles et que la guerre, prendrait une sorte de coloration religieuse.’’ Comment comprendre, que l’église qui est sensée être une institution de compassion divine, puisse être la première organisation à produire une déclaration pareille, au moment même, ou toute la Côte d’ivoire pleure son président, et demeure dans la supplication céleste pour la délivrance de ce merveilleux couple présidentiel. La bible déclare qu’un homme a quand même droit a la compassion, même s’il abandonnait la foi. Comme vous donc frères, j’ai pu encore constater, que cette même organisation dite chrétienne évangélique, ait mit sous sanction disciplinaire, les plus éminents hommes de Dieu, de toute l’histoire de notre nation, et ce, pour le simple fait, que ces hommes de Dieu-la, aient accepté d’obéir contre vents et marres, a la voix de Dieu, qui désire effectivement, que l’église se range du cote de la justice constitutionnelle, c’est a dire, respecter les lois et les autorités légales qui les incarnent. C’est donc, pour avoir fait cela et pour avoir manifeste dans la droiture légale, leur refus de continuer d’accepter le régime dictatorial de la colonisation française, sur un pays de droit, que ces courageux hommes de Dieu, ont été sanctionnés par d’autres individus, se réclamant
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 11:23 EDT
Samagwana

Akama ne s'approchera jamais du Diable, ni collaborer avec lui. Je n'ai même pas envie de savoir à quoi il ressemble. Fêtez en buvant des tonnes de sang que vous avez récupéré en égorgeant les Ivoiriens. Profitez, il vous reste peu de temps. Peut-être quelques jours.

DLAY

Toi qui prononce le nom de Dieu dans une affaire qu'il ne se reconnait pas. Je viens de trouver quelque chose pour toi. Je vais te le chercher.
Africain2
Yaoundé
  0
06-May-2011 11:19 EDT
@ Rasta Man,

Je suis pas obligé d'être du même avis que vous, et je comprend votre méconnaissance du terme "démocratie" qui signifie aussi divergences d'opinions. Loin des querelles de personnes, je vous prie de corriger votre langage.

Heureusement qu'il existe des africains comme nous pour prouver aux occidentaux que nous sommes des êtres sensés.

Ce que vous faites ça s'appelle LE NÉGATIONNISME, car pour vous la passion ou l'émotion est plus importante que la raison ou la vérité. Je ne vous suivrai pas dans ce gouffre!

L'exemple nous viens des chinois : "si l'étranger est plus fort que toi respecte son rang et va à son école, scrute ses secrets sans jamais négliger tes propres atouts,surtout travailles dur, ainsi tu pourras l'égaler plus tard."

Nous les africains, tout ce que nous savons faire, c'est : persécuter son frère, pleurnicher à longueur de journée, insulter les autres et manger dans le plat du blanc. Et pendant ce temps les autres avancent.

Je suis bel et bien camerounais.
Tomawoak
London
  0
06-May-2011 11:17 EDT
@DLAY
Dans le scenario camerounais, le gbabouin d'abidjan aura bien rendu un grand service a notre popol national, le vampire d'etoudi! La difference dans to scenario maccabre, c'est que notre popol national et son dipanda mouelle ne mange pas a la table du diable cad l'onu! Il vont organises leurs choses tranquil et personne n'aura rien a dire!!! Point barre!!!!
Les camers, ces malades et attardes mentales passent leur temps qu'occuper des fesses des autres, mais n'ont pas des cou.illes assez solides pour s'occuper de notre popol national qui drible depuis 50 ans!!!! Mes dames et messieurs les couill.es molles chassez donc popol ou alors fermez vos clappettes a jamais!!!
Boubok
Chez Moi
  0
06-May-2011 11:13 EDT
loooooooooooooollllllllll!!!!!!!!!!!!!
excusez moi mais je ne peux le lol.
lollllllllllllllllllllllllllllll!!!!!!!!!!
Samagwana
Afrique
  0
06-May-2011 10:53 EDT
@Akama& Cie
Célebrons tous ensemble ce grand jour de 2011, où la vérité, la volonté du peuple ivoirien est officiellement proclamée par celui là même qui hier avait tenté de la pourfendre.J'ai nommé Paul Yao Ndré, futur ex Président du Conseil Constitutionnel .
Akama&Cie ne ressemblez par à l'ex dictateur de Mama. Il nous a montré ses tares au plus fort de la crise.Il a demontré hors de tout doute raisonnable qu'il n'avait pas les capacités intellectuelles de gérer une situation de crise. Sinon comment comprendre qu'un homme qui pendant 4 mois donnait l'impression du plus fort, se met à transpirer à grosses gouttes lors de son arrestation le 11 avril dernier?Comment il n'a pas su manoeuvrer diplomatiquement, utiliser les simples outils des relations internationales soit pour prolonger son agonie ou même se dire à lui même qu'il n'y a aucune porte de sortie et éviter ainsi l'humiliation? A la vérité, il était tout simplement incompétent.
Plus jamais ce genre d'incompétent à la tête d'un pays africain.Akama& Cie, nous devions être fiers d'une journée comme celle ci où le peuple ivoirien reprendra entre ses mains son avenir.
Célébrons!!Chantons.!!Rions.!!!Exultons!! L'Afrique est en marche.
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 10:49 EDT
DLAY

Franchement tu me fais rire. De quel Dieu parles-tu? pourquoi n'as-t-il pas imposé votre boucher, l'éventreur du siècle comme président depuis 5 mois? je vois que vous parlez pour parler. Profitez bien, il vous reste peut-être quelques jours.

C'est les Caïmans de Yako qui vous ont fait paniquer?
tout ça c'est maïs. On attend notre président, son excellence Laurent Gbagbo.
DLAY
Abidjan
  0
06-May-2011 10:27 EDT
Voila coment en octobre cela ce passera au cam. On annule les résultat du nord-ouest, d'une partie de l'ouest et d'une partie du Mungo, puisque elecam n'a pas le droit de parler des résultats la cours suprême proclame popol vainqueur avec 85%, et vive la démocratie selon les camers c'est la constitution qui le dit dés la cours supreme a parlé il n(ya plus rien. VIVE POPOL POUR TOUJOURS
TARE DE CAMERS
KernelX
Khorogho
  0
06-May-2011 10:18 EDT
'la Côte d`Ivoire étant membre de l`UA, "les normes et dispositions internationales acceptées par les organes nationaux compétents ont une autorité supérieure à celles des lois et décisions juridictionnelles internes".

C'est vrai ca? Non les USA sont membre de plusieurs organisations et aucune loi n'est superieur au Federal Law, aucune loi n'est superieur aux lois Francaises en France. La race noir est vraiment une race de servitude. On a qu'a voir Obama. Un autre serviteur
DLAY
Abidjan
  0
06-May-2011 10:17 EDT
@Akama
Juste pour te rapeler que toutes les confession religieuse ont prié depuis des mois pour avoir un PR qui doit conduire son peuple et cela a été fait, les hommes comme vous ont voulu détouner la volonté de Dieu mais hélas les voies de Dieu sont insondables ADO président ! qui lu cru c'est pourtant vraie. La CI n'a pas appartenu à Félix Houphoet Boigny, cela n'appartiendra pas à Laurent le boulanger ni à ADO, il y aura toujours des ivoiriens capable de conduire le destin du pays, on ne saura lié le destin d'un pays à un homme
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 10:13 EDT
Toukari+[

Pas de crise de nerf. Au contrairement, j'en rit parce que je vous vois forcer les choses en croyant que vous êtes plus puissants que Dieu. Mais vous vous trompez. On ne joue pas avec Dieu. Il n' y a rien. Qui vivra verra.
Massaknowall
NANTES
  0
06-May-2011 10:10 EDT
@ntourkoua alias toukari
Quelle richesse d'analyse!!!!
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 10:06 EDT
DLAY
J'ai réagi avant de lire tout l'article et regarder la Vidéo. Bonne fête de sang. Mais sachez que ce n'est pas la volonté de Dieu. Donc, votre jouissance ne sera que de courte durée et que la CI restera morte jusqu'à la libération du président de la république de CI, Laurent Gbagbo, car même après prestation de serment, wattara-wattaré n'est et ne sera jamais président de CI.
Toukari+[
California
  0
06-May-2011 10:06 EDT
Akama,
Le president elu de Cote d'Ivoire, Monsieur Alassane Dramane Ouattara pretera serment aujourd'hui a 16heures au palais presidentiel du Plateau a Abidjan. Je comprends votre tres grande tristesse et votre tres grande deception. J'espere cependant que cet evenement ne vous fera pas attraper une crise de nerfs.
DLAY
Abidjan
  0
06-May-2011 09:57 EDT
@Akama
pour rappel ADO depuis son trou du golf a pu renversé la situation et il prete segment ce soir et c'est la fête qui sera le 21 mai ce qu'on appel investiture. Depuis son arrivé la CI a changé positivement même dans les médias et sur l'environnement et le cadre de vie il n'y a plus de tas d'imondices, l'hôpital est gratuit c'est déja encouragent
DLAY
Abidjan
  0
06-May-2011 09:49 EDT
@Rasta Man
La question est de savoir si être panafricain veut dire ne pas perdre les élection ? si c'est oui c'est que popol est un bon panafricain
Toukari+[
California
  0
06-May-2011 09:41 EDT
Ah Ah Ah, Jojoames99,
Comme tous les fanatiques de Koudou Gbagbo Laurent, l'ancien sanglant dictateur de Cote d'Ivoire, vous etes d'abord tombes le 11 Avril lorsque votre idole avait ete arrete et mis hors d'etat de nuire et, depuis hier vous avez ete completement acheve par Yao Ndre le president du Conseil Constitutionnel de Cote d'Ivoire. Le President elu de Cote d'Ivoire Monsieur Alassane Ouattara va preter serment aujourd'hui a Abidjan au Palais Presidentiel du Plateau ce qui est encore une veritable gifle pour vous et ceux qui pensent comme vous en ce qui concerne la crise ivoirienne. Vous, les pro-Gbagbo,etes tous totalement couverts de honte aujourd'hui. Comme l'a deja souligne Samagwana, pendant que Monsieur Alassane Ouattara pretera serment devant Yao Ndre aujourd'hui, Koudou Gbagbo Laurent, l'ancien sanglant dictateur de Cote d'Ivoire, votre idole continuera de croupir dans un trou au nord de la Cote d'Ivoire. Les pro-Gbagbo, personnes dont les reactions montrent que celles-ci sont completement depasses par les evenements, disaient hier que Toukari et Samagwana etaient la meme personne, Keko Bravo et Bernardint etaient la meme personne et aujourd'hui ils disent que Samagwana et Tomawoak sont la meme personne. Que diront-ils demain? On aura tout lu ici sur CIN. Tout au long de cette crise ivoirienne, les pro-Gbagbo nous auront montre leur on ne peut plus tres grande capacite d'analyse et leur on ne peut plus tres grande aptitude en matiere de discussion et de raisonnement.
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 09:36 EDT
wattara-wattaré doit prêter serment dans les meilleurs délais dit Yao Ndéré. Le 21 mai n'est-il pas le dépassement de ces meilleurs délais? nous ne somme que le 6 mai et Y. N. n'a pas donné une date précise. Passés ces meilleurs délai il (YN) va faire comment? retirer ses déclarations?
et si le revers de la médaille se produisait d'ici avant le 21 ? Hum ! il sait ce qu'il fait je pense.
Akama
Très Loin
  0
06-May-2011 09:22 EDT
Les paroles et rien que les paroles, la kalach sous la tempe. De telles paroles n'ont aucun effet. Est-ce que wattaré gouverne la CI depuis le 12 avril? NON ! il est plutôt terré dans son trou à rat au golf. Il doit prêter serment le 21 mai à Yamoussoukro mais on ne veut plus de lui là-bas depuis que les caïmans magiques de cette ville ont refusé de le reconnaitre comme président. A Abidjan, il ne peut pas sortir de son trou à rat. Il va donc prêter serment où?
C'est pour dire que quoique vous voyez et entendez,wattaré est lui-même prisonnier et il ne sera jamais président de CI. Jamais. Personnellement, je n'en veux pas à Yao Nderé car son acte est de nul effet étant aussi donné qu'il l'a posé sous pression du nabot.
Dja Et Lobo
Hotelbaule/42000€/J
  0
06-May-2011 09:17 EDT
UN FUTUR CANDIDAT PROPOSE DE LIMITER LES MANDATS.


Des milliers de camerounais se sont opposés à la levée du verrou sur la limitation des mandats présidentiels. Il n'y a pourtant pas que le président qui s'éternise au pouvoir. Un futur candidat propose de limiter tous les mandats...




ATANGANA NSOE : « il faut limiter tous les mandats électifs »


Le constat fait régulièrement et depuis quelques années par le Président de la République et Président du parti au pouvoir est que notre pays souffre de l’inertie. ATANGANA NSOE, le Président du Grand Cameroun et candidat à la Présidence de la République pense que ce mal n’est pas du tout inguérissable.

Cette inertie existe et s’enracine parce que nous avons donné la possibilité à certains individus, les promoteurs de l’inertie et de la mal gouvernance, les pilleurs de la République, de s’accrocher à certains postes. Et ils s’accrochent ! Il suffit donc de leur enlever cette possibilité.



Les camerounais, les opposants dans la plupart des cas, ont toujours pensé que la limitation des mandats devait concerner uniquement le Président de la République. Deux présidents de la République en un demi-siècle pour un pays de près de vingt millions d’habitants ! Non seulement c’est un problème, mais en plus c’est un problème sérieux ! C’est le refus du changement, c’est le refus d’avancer, c’est l’inertie pure et parfaite ! Des présidents de l’Assemblée nationale presqu’éternels, c’est le refus du changement ! Des députés à vie, c’est tout simplement scandaleux ! C’est comme si le Cameroun appartenait à certains et que le bonheur était réservé à une certaine caste ! Une solution s’impose.

Pour une démocratie renforcée, il importe de modifier une fois de plus certains aspects de la Constitution, la loi fondamentale.



Nous allons proposer au peuple camerounais non seulement une réduction de la durée du mandat présidentiel à quatre ans, mais aussi une limitation du nombre de mandats à deux.

Un référendum sera organisé. La limitation des mandats sera également proposée pour tous les postes électifs (députés, sénateurs, conseillers régionaux, conseillers municipaux, maires). Le temps des présidents à vie, des députés à vie et des maires à vie est révolu. La limitation des mandats est la véritable solution à l’inertie tant décriée par celui qui est à la tête de l’Etat depuis 1982.

N’ayons pas peur de faire de notre pays une véritable démocratie. N’imitons pas les donneurs de leçons qui croient avoir des démocraties véritables alors que chez eux il y a des députés à vie, des maires éternels et des sénateurs qui sont là pour toujours.

Donnons la possibilité à tous les camerounais d’apporter leurs forces et leur talent dans la grande œuvre de construction du Cameroun.
Megde 2006
Yaoundé
  0
06-May-2011 09:11 EDT
Joe , laisse chercher les gens : on lui trouvera bientôt des millards à Cofinest ...
Megde 2006
Yaoundé
  0
06-May-2011 09:04 EDT
Et quand de l´autre côté , l´accusé Laurent n´a même pas le droit d´avoir ses conseils avec lui , au premier jour de son audition par la " justice " de son pays ! Marcel Ceccaldi et Jacques Verges ayant été renvoyés d´Abidjan où ils venaient de débarquer .

C´est ca , ADOlf . A cette allure tu dépasseras bientôt ton homonyme Hitler ...

Grand bonjour à mon vieux complice Rasta Man !
Jojojames99
Chez Ahidjo & Biya
  0
06-May-2011 08:55 EDT
Ghonda

La Suisse ne peut geler les avoirs d'un ''dictateur'' que si celui-ci détient bel et bien un compte numéroté dans une banque suisse.

Monsieur Gbagbo a beau faire l'objet de qualificatifs que seule l'imagination fertile des supporters de Ouattara peut produire; mais, il n'en demeure pas moins vrai que le Président ivoirien reconnu par la constitution de son pays ne détient aucun compte en Suisse.

Le ''Matin'' (quotidien suisse) qui vous sert de référence, fait partie du rouleau compresseur/de la machine médiatique internationale qui sert à écraser tout ''ennemi'' de l'occident dans des campagnes médiatiques que seuls les ''maîtres'' du monde ont la maîtrise.

Ces gens-là ne sont plus à un mensonge près, à une contradiction près. Tenez, que dites-vous de cet article sur Monsieur Gbagbo et ses supposés milliards? C'est un article publié par le même journal suisse (le matin) le 01 janvier 2011.
Cliquer ici.

Etonnant, n'est-ce pas?

Vous tenez vraiment à fouiller dans les comptes bancaires de Gbagbo? Allez plutôt voir du côté de l'Afrique du Sud. Toutes les autres indications ne sont que du vent. Et vous le savez très bien.

Mbida Arantes

''Moi ce qui me gene c est la naivete des nationalistes africains;tenez lumumba il nomme mobutu qui le degomme comme un vulgaire chien;prenez sankara il s est fait avoir comme un enfant de la Sil;prenez gbagbo il se fait degommer comme un petit lapin;on dirait que les gars n ont que le verbe mais au niveau de l action ils sont nuls''

Poser la question, c'est y répondre. Et tu le fais très bien en ajoutant toi-même ce qui suit: ''je vois un petit ben moubamba qui dit des choses fortes'' [...] ''s il a recu une certitude qu il lui sera remis des armes pour combattre alors qu il eleve sa voie comme il le fait en ce moment''

Comme tu le constates, il suffit de gratter la surface un tout petit peu et le vernis qui masque les apparences finit par tomber en lambeaux!

Il suffit d'armer ou de promettre des armes à tous les lieutenants de nos héros pour que les rêves de nos nationalistes meurent avec nos héros. Les ''maîtres du monde'' le savent très bien. En Afrique, nous n'avons guère de convictions. Tout se passe ailleurs, sauf dans la tête. A notre génération de changer cette donne.

Bon bien sûr, je peux continuer à rêver.

Lumumba, Sankara, Um Nyobè au Cameroun, Gbagbo et tous les autres nationalistes africains se sont fait dégommés'' comme des ''lapins''pour la simple et unique raison que leurs rangs étaient infestés de traîtres que l'ennemi n'a guère eu de mal à corrompre.

Ton appel à ''voter'' Biya en 2018 dit tout le travail qui se présente à nous.
Geronimo
USA
  0
06-May-2011 08:38 EDT
'la Côte d`Ivoire étant membre de l`UA, "les normes et dispositions internationales acceptées par les organes nationaux compétents ont une autorité supérieure à celles des lois et décisions juridictionnelles internes".

No kidding! Wandafoule! Aie Aie Aie! quest-ce que le droit peut avoir ete reivente dans cette affaire. Il aurait ete mieux de ne rien dire au lieu de reccourir a ces acrobaties qui n'honorent pas leurs auteurs.
Samagwana
Afrique
  0
06-May-2011 08:29 EDT
@Rasta Man
Vous pouvez vous moquer de vous même si vous voulez. Ce que je retiens et c'est plus vrai que jamais, la banane qui doit mûrir, même dans l'eau murira.
Paul Yaon Ndré ne fait que ce qu'il aurait dû faire en fin d'année dernière.Il est juste revenu au lieu du crime.Et cher Rasta Man ce n'est jamais une bonne chose. Même pour le has been d'Abidjan
Bedimo
Ici
  0
06-May-2011 08:16 EDT
Ghonda,

De l'intox, rien que de l'intox. Rien deplus simple. Pas de details, pas de nom de banques, meme pas des infos sur l'origine des fonds... De l'intox pur et simple...
Rasta Man
Tomawoak Le Sang
  0
06-May-2011 08:08 EDT
C’est vrai, Tomawoak, tu as raison a 100%, mais au moins cela nous a permit d’avoir un peu de sang de negres dans nos magasins non ? On va organiser « La foire Internationale de Sang de negre ». Hein mon ami Toma… ? Tu pourras peut-être avoir un stand ou tu exposeras le sang du Cameroun, que tu comptes bientôt verser ?
Tomawoak
London
  0
06-May-2011 08:05 EDT
@Rasta Man
Regarde bien mes posts ici man! Rien a voir avec samagwana, le redoutable buteur de l'union de dla!!!! De grace trouvez un autre avec qui tu vas faire ta danse maccabre!!!!
Tomawoak
London
  0
06-May-2011 08:02 EDT
Ce babouin de yao dre, c'est une mauviette aux coui.lles molles comme tout bon intello africain! L'homme par qui est venu le scandale!!!Qu'attenedez vous de plus d'une mauviette? Voila un homme qui n'a pas eu des bonbons solides pour dire au babouin d'abidjan qu'il n'a jamais organise et gagne la derniere election, il fout un bordel, se debine eh ben ou? en France biensur! La france imperialiste que son ami fustige tous les jours pour amener les pauvres %%% invoiriens dans sa danse maccabre! Et voila Pan!!! Il raplique question de sauver ses fesses, parce qu'aucun pays occidental n'aurai jamais accorde une asile a un bandit de grand chemin responsable de la mort des milliers d'ivoiriens!!!!
Rasta Man
Tomawoakblood
  0
06-May-2011 08:01 EDT
Je voulais dire Tomawoak, bon bref, Samagwana=Tomawoak, ce sont mes amis de "sang" !
Rasta Man
Blood Condre
  0
06-May-2011 07:58 EDT
Ha Samagwana mon ami! Que c’est bon le sang! N’est-ce pas ? Tu veux déjà aussi en verser au Cameroun ? Ha le sang… Mon ami Samagwana en raffole…Oh le sang, c’est délicieux !
Tomawoak
London
  0
06-May-2011 07:47 EDT
@Rasta Man
Continue a faire la parlotte si c'a peut consoler! Charite bien ordonnee commence d'abord par soi meme! Alors occuppe toi d'abord de notre popol national, le vampire detoudi qui te roule dans la famrine depuis....50 ans
Rasta Man
Plateau De Sang
  0
06-May-2011 07:18 EDT
A tous les soit disant panafricains la, s’il n’y avait pas eu tous ces massacres la, qu’est-ce qu’on aurait mangé et bu après l’investiture ce soir ? Il faut quand même utiliser vos cerveaux ! Samagwana, l’Africain2, Pivot, Jeannot, Dlay, Toukari, Accacia22 et moi sommes en haut ! Hein les amis !
Rasta Man
Bloodland
  0
06-May-2011 07:06 EDT
J’aime Samagwana, l’Africain2, Pivot, Jeannot, Toukari, Dlay, etc…Ils ont tous du gout comme ! Nous aimons du sang frais de negres, avec de la viande bien braisée de « jeunes patriotes aux mains nue ». Nous sommes vraiment gâtés ces jours-ci… Aujourd’hui c’est notre consécration ! Hein les gars….
Accacia22
Ici
  0
06-May-2011 07:01 EDT
ha ha ha je suis morte de rire meme s´il y´a de quoi être amer quand on appartient, comme la majorité de la population ivoirienne á cette jeunesse africaine abandonnée seule á son destin , avec á la tete des vautours dites politiciens aussi laches et ridicules! oui on ne peut qu´en pleurer ! c´est quoi cette cour constitutionnelle qui reconnait deux présidents ds un meme pays en l´espace de six mois? je suis sure d´une chose Paul Yao n´dre protége ses interets! et a été incapable de dire á Lb qu´il a perdu les élections au profit d´Ado ou á Ado qu´il a gagné. Si Lb était resté au pouvoir il l´aurait maintenu président , comme il est obligé de reconnaitre Ado aujourd´hui président le tout juste pour protéger son poste. conclusion on ne s´embarrase pas de votre fameux devoir démocratique, ou le sentiment du devoir c´est la mangeoire qui compte ! la moindre chose honnete aurait été que ce type démissionne !
Rasta Man
Samagwanaland
  0
06-May-2011 06:56 EDT
"Samagwana

Afrique 06-May-2011 06:41 EDT
Est ce que vous vous imaginez que pendant que Paul Yao Ndré est en costume bien coupé, cravatte cassée rouge sang, Laurent Koudou Gbagbo croupit dans un trou dans le nord de la Côte d'Ivoire?
Hallucinant non??? "

Je t’assure! Quel bonheur! En plus avec le parfum de la chaire fumée de tous les patriotes morts ces derniers mois la, sans oublier le tapis tout rouge de sang sur lequel nos amis vont bientôt marcher, c’est vraiment magnifique! On va fêter ca ce soir, a 16H00 hein mon frère ? Les gens qui disent que nous qui avons « versé du sang » en soutenant derrière nos clavier le meurtre de seulement quelque milliers de negres, la n’auront que leurs yeux pour pleurer ce soir !
Samagwana
Afrique
  0
06-May-2011 06:41 EDT
Est ce que vous vous imaginez que pendant que Paul Yao Ndré est en costume bien coupé, cravatte cassée rouge sang, Laurent Koudou Gbagbo croupit dans un trou dans le nord de la Côte d'Ivoire?
Hallucinant non????
DLAY
Abidjan
  0
06-May-2011 06:37 EDT
Rasta man de quel armée étrangère parle tu ? c'est Gbabgo qui a permis qu'aujourd'hui la CI perde ce quelle a acquise depuis 50 ans en voulant à tout pris rester au pouvoir il a poussé les ivoiriens a soliciter l'onu. Sur ce forum beaucoup parle comme si quand on est panafricain on ne doit pas perdre les élections si c'est le cas alors Popol est panafricain et il ne faut pas que les blancs le touche. Quel aléneation. Alors chantons Popol l'africain
Ghonda
Manidem
  0
06-May-2011 06:33 EDT
La Suisse gèle 70 millions de francs suisses (environs 35 milliards de francs CFA) deposés dans ce pays par Gbagbo.

http://www.lematin.ch/actu/suisse/70-millions-francs-appartenant-laurent-gbagbo-geles-suisse-406342
KatikaGame
Angola
  0
06-May-2011 06:29 EDT
@Africain2
Yaoundé

Que penses-tu de ce communiqué de presse de l'ue?

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/communique-de-presse-24112010_fr.pdf
Rasta Man
A La Cuisine
  0
06-May-2011 06:28 EDT
Africain2

Yaoundé

Pourquoi te sens-tu obligé de te faire passer pour un « africain » par ton pseudo ? Choisir le pseudo « Fancais2 » ne changerais en rien la pertinence de ton raisonnement. Et nous sommes assez intelligents pour juger la valeur du message et non la qualité du messager. loooooooooooool
weeeeeee les gens si nous veulent même quoi eeeeeeeeeee… c a d on ne peut plus respirer ! Pour eux, comme nos matières premières, nous leur appartenons, et nous devons accepter leur « interprétation », tordue soit-elle, du droit !
Arantes
Ongola
  0
06-May-2011 06:19 EDT
Moi ce qui me gene c est la naivete des nationalistes africains;tenez lumumba il nomme mobutu qui le degomme comme un vulgaire chien;prenez sankara il s est fait avoir comme un enfant de la Sil;prenez gbagbo il se fait degommer comme un petit lapin;on dirait que les gars n ont que le verbe mais au niveau de l action ils sont nuls;comment on peut m expliquer ca ;on bombarde le palais national et aucun colon ne died;alors que le gars deteneait quand meme abidjan;
bref dans un sens il est tant de tirer les lecons de ces echefs;je vois un petit ben moubamba qui dit des choses fortes mais force est de constater qu il ne comprend pas que si tu n as pas encore les forces de ta politique ;sois prudent;s il a recu une certitude qu il lui sera remis des armes pour combattre alors qu il eleve sa voie comme il le fait en ce moment ou alors qu il soit pose;demain quand ali bongo va lui faire ca dur on aura un autre heros mort
Ah oui ceux qui parlent du Cameroun la ;touchez pas a mon Popol;lui c est un democrate il a deja recu mon vote pour 2018 les gars
Africain2
Yaoundé
  0
06-May-2011 06:16 EDT
Partie intéressante de l'arrêt de Paul Yao N'dre :

"les normes et dispositions internationales acceptées par les organes nationaux compétents ont une autorité supérieure à celles des lois et dispositions internes"

Alors, je me souviens bien ici, que d'aucuns avaient affirmés que les décisions d'une institution interne demeuraient sans recours, alors même qu'elles ne se conformaient pas aux normes internationales.

Or la décision de Paul Yao N'dre de décembre 2010 était non conforme à la certification de l'ONU.

De plus, Paul Yao N'dre n'était pas obligé de rentrer en Cote d'Ivoire après l'arrestation de son mentor.Il pouvait aussi bien rester sur sa position en choisissant l'exil, obligeant Ouattara à constituer de nouvelles institutions.

Pourquoi est-il rentré?

En rentrant, Paul Yao N'dré a donc choisi de se dédire, puisqu'il vient de reconnaître lui-même la nullité du premier arrêt, du fait de sa non conformité avec les normes internationales, tout en le remplaçant par un nouvel arrêt, même s'il évite de parler de l'ONU se réfugiant beaucoup plus sur l'Union Africaine.

Ce faisant, Paul Yao N'dre par cet acte prit en toute responsabilité et en toute liberté, reconnait sa faute de décembre 2010, ou alors, confirme la révélation qu'il avait faite devant M. Choi selon laquelle son arrêt du 03 décembre 2010 avait été prit suite aux pressions du pouvoir.

L'arrêt du 05 Mai 2011 semble donc plus valide que l'arrêt du 03 décembre 2010.
Rasta Man
Ewodi
  0
06-May-2011 06:07 EDT
Tomawoak

London


« Un seul mot continuez donc à pleurnicher sur la CI! Et le Cameroun alors dans tout ca? »
En quoi être Camerounais nous empêcherait-il de parler d’un autre « pays » africain ? Le mépris du système financier, judiciaire, militaire, administratif etc., de la CI pendant cette crise ne vous a-t-il pas démontré qu’en fait « Cameroun, Cote d’Ivoire, Gabon, etc… » N’existent en réalité que dans nos têtes ? Et enfin tu reproches aux Camerounais de « parler » de la Cote d’Ivoire et en même temps tu restes silencieux sur l’ingérence flagrante et surtout le meurtre de milliers d’innocents Ivoiriens par une armée étrangère en CI.
Nous aurons tout vu et tout entendu ces derniers jours. J’ai l’impression que je rêve !
Tomawoak
London
  0
06-May-2011 05:54 EDT
Allez y! Un seul mot continuez donc a pleurnicher sur la CI! Et le Cameroun alors dans tout ca? Les camairs des mauviettes n'ont rien a dire! Octobre n'est plus loin et au Cameroun on roupille! Alors notre popol national, le vampire d'etoudi, vous sortira encore un de ces dribles dont il a seul le secret! Vous serez la toujours a pleurnicher
Tomi2tomi2
Ji
  0
06-May-2011 05:43 EDT
c est une confirmation que yao merci vraiment de donne' un discourt qui demontre clairement que c est la classe imperialiste europeenene et africaine qui decide a la place du peuple en afrique, oui ton discourt a ete' parfait comme l eau de roche et regrettale pour les blakk, la question qui se pose?les election on t il un sens en afrique? il faut etre clair dans se message, je conclurai en disant NON...que ceux qui se fon encore exploite' en afrique remu leur meninge, et pose la problematique de fair partir encor d un tel system
DLAY
Abidjan
  0
06-May-2011 05:30 EDT
Allez y boufez vous les Kamers pour une histoire de CI kel démocratie y a t-il au Cam Popol est la et la constitution aussi il y aura les elections au Cameroun bientot vous ne pouvez même pas dire à quelle date et pour la Côte d'Ivoire tous les kamers sont devenu expert en droit. Bandes de laches occupez vous de Popol et vous viendraient prendre les cours de démocratie en CI. Ici le droit à triomphé et la démocratie avance ADO est Président c'est tout
Christian258
CI
  0
06-May-2011 05:23 EDT
"J'ai appellé Koffi Anan et je lui ai dit tu échoueras aujourd'hui et demain" dixit SEM L.K.Gbagbo


1343
Jojojames99
Chez Ahidjo & Biya
  0
06-May-2011 05:17 EDT
''La vérité finit toujours par triompher.''

Oui, en effet, ''la vérité finit toujours par triompher'', surtout lorsque celle-ci arrange nos intérêts et ceux de nos maîtres.

Yao Ndré ne se dédit pas. Il ne dit pas que Ouattara a gagné, mais qu’il doit être investi au nom de ce qu’il faut bien appeler un diktat international. L’Histoire le retiendra

Par conséquent, en proclamant Alassane Ouattara Président de la RCI aujourd'hui, Yao N’Dré produit un arrêt politique, et ne dit donc pas le droit, au regard de la constitution ivoirienne.

Par ailleurs, il y a cette simple remarque que tout observateur, doté de bon sens, sur cette situation en Côte d'Ivoire, doit faire, à un moment ou à un autre: Si Ouattara ne devient officiellement président que maintenant, qui était président jusque là? Que valent les décisions et actions prises par Ouattara avant d'être proclamé président par Yao N'dré? Pour qu'un Président soit désigné et ''reconnu'' par le Conseil Constitutionnel ivoirien, ne lui faut-il pas succéder à un autre Président qui, en l'occurrence, se trouve être Mr. Laurent Gbagbo? Les mêmes causes produisant les mêmes effets, cela n'implique-t-il donc pas que les procédures judiciaires prises en considération aujourd'hui par la ''justice'' du nouvel homme fort de Côte d'Ivoire et qui visent Laurent Gbagbo et son entourage en ce moment sont nulles?
''Décisions nulles?'' sera-t-on tenté de retorquer, en face...

La raison en est simple: En tant que Président de la République évincé, Mr Gbagbo est, par définition, intouchable.

Article 109 de la Constitution de la République de Côte d'Ivoire.

Le Président de la République n’est responsable des actes accomplis dans l’exercice de ses fonctions. Il ne peut être traduit devant la Haute Cour de Justice qu’en cas de haute trahison.

Si le camp pro-Ouattara ne peut apporter des réponses claires à ces interrogations simplissimes, alors que Dramane et ses maîtres (Sarkozy et Hussein, Jr, entre autres) assument leur coup d'Etat. Le reste ne relève que du bricolage. L'Afrique mérite mieux.

Le boulanger a, une fois de plus, gagné. L'histoire le retiendra. Mais en attendant Libérez le père de la démocratie en Côte d'Ivoire en signant la pétition en ligne
Christian258
CI
  0
06-May-2011 05:16 EDT
2696
KatikaGame
Angola
  0
06-May-2011 04:27 EDT
@Pablopic
USA

La colonisation est terminée selon la franSSe et elle avait dit qu'elle n'avait pas de leçon à donner et surtout elle avait promis et tenu parole qu'elle ne s'ingérerait pas dans les affaires interne d'un pays et s'était aux africains de gérer leur problème via notre machin qu'on appelle ua.
Tout ça pour dire que l'intervention de la franSSe en CI est une affaire interne à l'état francais, la CI, comme d'ailleurs tous les pays francophone de l'afrique ne se trouve pas sur le continent africain, se sont des territoires français. Partant de là comme la colonisation est "terminée" et que la CI est un territoire franSSais, le titre de GOUVERNEUR n'est pas approprier. Le titre qui convient le mieux c'est PREFET.
Donc nous pouvons dire FELICITATION MONSIEUR LE PREFET DRAME WAT TA RAT POUR VOTRE NOMINATION ET BIEN VENU EN COTE D'IVOIRE
Rasta Man
Abobo
  0
06-May-2011 04:22 EDT
Ce qui m’impressionne avec l’africain, c’est qu’il est toujours en train de débattre. Certain ici étalent leur capacité a « manier » la langue du blanc, a travers des poèmes, et expressions recherchées…bref depuis 50 ans…pendant que les autres « progressent », nous subissons, discutons, débattons… on est bien parti pour 50 autres années de surplace. Maintenant on débat de la « légalité » de la décision du conseil Constitutionnel. Donc depuis que cette crise a commencé, par la proclamation des « résultats » par un individu depuis le QG d’un candidat, jusqu'à cette « décision » du CC en passant par le massacre de milliers d’innocents par l’armée française, vous en êtes encore la a débattre de la « légalité » d’une quelconque action… J’ai très mal pour l’Africain !!!
Pablopic
USA
  0
06-May-2011 03:36 EDT
Alassane Dramane Wattara a ete impose et installe par le president francais Zarkozy par voie de conquete et contrainte militaire et coloniale au CC de Cote d'Ivoire et au peuple Ivoirien avec comme titre President au lieu de Gouverneur. Voila la realite et la verite n'en deplaise a certains.
Il ne jouit donc d'aucune legitimite et d'aucune legalite republicaine selon les regles democratiques. Son arrivee au pouvoir ne repose et ne reposera jamais sur les bases dites democratiques pronees par ses parrains de la fameuse et infame communaute internationale. C'est ce que l'histoire retient et retiendra de tout ce carnage et boucherie orchestres par sarkozy et ses suppots.

Un vrai forcing imperialiste, colonial et illegal. Mr. le Gouverneur maquille en president bien venu en Cote d'Ivoire. Le seul President de CI en date reste et restera SE Laurent Gbagbo jusqu'aux prochaines elections libres, transparentes, et souveraines en CI un point un trait. Wattara ne sera jamais president de la CI malgre tout son maquillage et habillage ceci sera ainsi et pour toujours. On le reconnait cependant comme Gouverneur Francais et de la communaute internationale en CI. C'est d'ailleurs desormais comment je m'addresserais a lui et j'invite tous ceux qui croient encore a la souverainete de chaque etat a le reconnaitre et a s'addresser a lui comme Mr. le Gouverneur Ouattara de CI. Ce n'est pas du negationnisme c'est juste une question d'honetete, probite, integrite et realisme intellectuels, historiques et politiques. Il ne faut pas verser dans la fouberie face a l'usurpation, le forcing et l'illegalite des exactions francaises et de l'ONU en CI et en Afrique en general. Ceux qui le reconnaissent comme president ont choisi de se faire rouler dans le sang et la forfaiture et c'est leur choix. Chacun fait le sien. D'ailleurs je vais luis addresser un message de felicitations a Mr. le Gouverneur losqu'il pretera serment et j'invite ceux qui partagent ce point de vue a en faire auant. Il faut inonder son courrier de "felicitations Mr. le Gouverneur francais de CI". Cela lui ferait grandement plaisir je crois, et cela remettrait les pendules a l'heure car comme au temps de la colonisation, la France vient encore une fois d'imposer au peule d'Afrique un nouveau Gouverneur dans sa colonie de CI. Voila la realite que nous devons vivre, entretenir, et ne jamais oublier, sans nous laisser tromper ou berner.

FELICITATONS MR. LE GOUVERNEUR ALASSANE DRAMANE OUATTARA ET BIENVENU EN COTE D'IVOIRE. LA FRANCE ATTEND DE LOYAUX ET BONS SERVICES DE VOUS PENDANT VOTRE TENURE COMME GOUVERNEUR NOMME ET INSTALLE EN COTE D"IVOIRE.

VIVE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET SON PRESIDENT ET BON VENT A NOTRE CHERE ET RICHE COLONIE DE COTE D'IVOIRE.
Massaknowall
Nantes
  0
06-May-2011 03:14 EDT
@Nesta
Vous faites bien de souligner cette différence.
Yao N'DRE ne se dédit pas.
Je crois que le juriste dira qu'il avalise un état de fait. En renvoyant à l'UA la responsabilité de cette décision il laisse le soin aux historiens de pouvoir dire dans quelques années ce qui s'est passé.
En parcourant la proclamation du CC, on s'en rend vraiment compte.
KatikaGame
Angola
  0
06-May-2011 02:52 EDT
@LMA
Oba'a

J'ai posé la question par rapport à tes posts que j'ai posé la question.

''Et bien, la vérité est toute autre. Il faut avoir l’élégance de l’admettre ou d’en prendre acte, fut-elle douloureuse sinon c’est du NÉGATIONNISME''

Pour toi c'est quoi la vérité? et c'est quoi l'élégance?
C'est à croire que pour toi cette tragédie qui se joue actuellement en CI est un jeu?
S'il te plaît consulte ce lien et on en reparle

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/communique-de-presse-24112010_fr.pdf
Mystere
Germany
  0
06-May-2011 02:33 EDT
Ah mais quelle connerie!
Pas besoin d'être sorcier pour comprendre que la menace est de taille.
Ah mais quelle betise!
ADO le leche-cul de la france, te voila proclamé president de la CI apres avoir marché sur le cadavre des ivoiriens. Regnes donc, on voit!
LMA
Oba'a
  0
06-May-2011 02:16 EDT
KatikaGame
Angola

@LMA
Oba'a

"Tu as quel âge?"

La quarantaine et quelle importance dans ce débat?
Quelle insinuation en faites-vous ?
KatikaGame
Angola
  0
06-May-2011 02:10 EDT
@LMA
Oba'a

Tu as quel âge?
KatikaGame
Angola
  0
06-May-2011 02:04 EDT
@Carambolage
Partout

Pour rajouter à ton post,
Regarder tous les membres du CC, Il est clair qu'en ce moment ils ont une sacrée peur au ventre, ils ont tous les mains croisées, des militaires derrières eux, à l'extrême droite de l'image, à côté de la dame en rouge, il me semble voir un haut gradé de l'armée assis.
Je vous paris que tous ces membres vont passer de vie à trépa ou au mieux par la case prison,ils le savent pertinament en ce moment. En considérant wat ta rat drame président, ils savent que celui a de facto le droit de nommé les membres et le président du CC. Et par conséquent d'ici peu ils ne seront plus rien, et dans ce cas tout peu arrivé. Wait and see, the worst still to come.
Ngabgnam
Seabrook
  0
06-May-2011 00:40 EDT
Ah quelle bouffonnerie politique en Afrique..!!!! C'est honteux..
LMA
Oba'a
  0
06-May-2011 00:12 EDT
Arantes & Cie


« Moi je donne a ouattara jusqua mai 2012; a peine l election presidentielle en france va battre son plein il y aura retour du baton en cote d ivoire;
prenez date!!! »

Très péremptoire dans vos illusions. Croire n’est pas savoir et croyance n’est pas vérité.

Que n’a-t-on pas entendu ? « ADO ne sera jamais président de Côte d’ivoire. Le Conseil Constitutionnel ne peut pas se dédire. » Et bien, la vérité est toute autre. Il faut avoir l’élégance de l’admettre ou d’en prendre acte, fut-elle douloureuse sinon c’est du NÉGATIONNISME.
Arantes
Ongola
  0
05-May-2011 23:55 EDT
Moi je donne a ouattara jusqua mai 2012; a peine l election presidentielle en france va battre son plein il y aura retour du baton en cote d ivoire;
prenez date!!!
LMA
Oba'a
  0
05-May-2011 23:50 EDT
L'argument selon lequel le 05 mai 2011 les membres du CC ont agi sous la pression du pouvoir n'est recevable que si la même hypothèse est valable quant à la décision du CC prononcée en faveur de LG le 03 décembre 2011.

Ironie du sort ou sort de l'ironie?

Il y en a qui dernièrement croyaient dur comme fer à l'indépendance du CC de la Côte d'Ivoire, proclamaient son infaillibilité et l'irrévocabilité de ses décisions. Les mêmes pensent aujourd'hui que le même CC est dans l'erreur ou sous la contrainte lorsqu'il dit enfin le droit. Ils ne croient qu'à ceux qu'ils veulent croire. Ce à quoi ils ne croient pas n'est pas vrai même contre toute évidence. Ils n'accepteraient jamais la vérité qui dérange, qui heurte leur égo même celle-ci était enfin prononcée par LG en personne. Ce serait trop beau pour être vrai! Farouches propagandistes, Ils pensent qu'à force de le répéter, un vrai mensonge peut devenir vérité.

La vérité finit toujours par triompher.
Arantes
Ongola
  0
05-May-2011 23:48 EDT
Pour ceux qui doutent de la bonte ;la magnificience ;de la clarte de leur pensee de L ONU tenez:
L’ONU a diffusé mercredi une enquête sur l’origine de l’épidémie de choléra en Haïti, qui incrimine une souche d’Asie du Sud tout en se gardant d’accuser un camp de casques bleus népalais d’être la source de la contamination.


Le panel explique néanmoins que des excréments humains en provenance du camp de casques bleus népalais ont pu se disséminer dans le fleuve Artibonite.

Le bilan de l’épidémie dépassait en mars 4.670 morts. Une étude publiée par la revue scientifique britannique The Lancet indiquait récemment que 800.000 personnes risquaient d’être affectées par le choléra cette année en Haïti, soit le double de l’estimation faite par les agences de l’ONU, et que 11.000 risquaient d’en mourir
ONU =Machinelle (machine crminelle???)
Pravda
Moscow
  0
05-May-2011 22:34 EDT
Sacré Pr. Yao N'dré, sous les Kalachnikov des FRCI habille enfin le putsch franco-burkinabé.

Il ne s'agit pas d'un traité international. L'ONU et l"OUA reconnaissent dans leur préambules la souveraineté des Etats et font de la non ingérence un principe fondamental de leur politique! Et qui plus est, ce sont des associations et non des organes supra étatiques.

Ils n'ont aucun argument juridique pour justifier cette nouvelle décision du Conseil Constitutionnel.

Ils savent que nos arguments fondés sur l'article 98 de la constitution (loi suprême) sont fondés et que cette proclamation est complètement illégale.

C’est la raison pour laquelle nous pensons qu’en réalité, Yao Ndre' craint pour sa vie et cela expliquerait toute cette gymnastique juridique jamais vu dans l'histoire de l'humanité'.

Donc cette prestation est nulle de fait et de droit, car constitutionnellement le conseil constitutionnel ne peut proclamer deux présidents pour une seule et même élection présidentielle.
Carambolage
Partout
  0
05-May-2011 22:31 EDT
La décision du CC n’a pas été et n’est plus admise pour ce cycle de l’élection présidentielle en CI.

La décision du CC a été rejetée pour le candidat Gbagbo, parce que, dit-on, elle était aux ordres.
Cette décision est assurément vomie cette fois-ci, car elle est plus aux ordres, sous pression, et sûrement manipulée par Ouatttara sur acquiescement de la France.
Elle rend aussi complexe la conception du Droit dans ce cas d’espèce.

Ces magistrats eux-mêmes n’y croient pas…Bien vouloir regarder le panel et observer l’attitude de ce magistrat en costume clair, 2e position, à l’extrême droite de M. Yao N’dre… Point de gaîté du cœur! Une conduite cérémoniale inexistante…

Trop du forcing. Ce n’est pas impressionnant pour l’Afrique.
Jr_bat
Brasilia
  0
05-May-2011 22:11 EDT
N´est-ce pas ce même conseil constitutionnel qui avait proclamé Gbagbo président élu? curieux...
KernelX
Siboga
  0
05-May-2011 21:53 EDT
@Jounaidou, Bedimo

thumbs up
Jounaidou
USA
  0
05-May-2011 21:32 EDT
N'est ce pqs a ce meme conseil constitu tionnel qu'on a refuse la legitimite et la legalite de proclamer Gbagbo president? La constitution aurait elle changee entre temps pour que cette fois ci la decision du cc soit acceptee par tous?
Nesta
DE
  0
05-May-2011 21:25 EDT
@ Bedimo

Merci quand meme a Yao N'Dre de nous demontrer finalement que le match que nous avons perdu est non pas celui de l'election mais celui de la souverainete de l'Etat Africain. Rien a redire...

Amen.
Nesta
DE
  0
05-May-2011 21:24 EDT
« Article 2 : proclame M. Alassane Ouattara président de la République de Côte d'Ivoire... »

Quel est le mot qui manque ? Je vais vous aider. Voici un extrait de la décision du 3 décembre 2010 :

« Article 3 : Monsieur GBAGBO Laurent est proclamé élu Président de la République de Côte d`Ivoire ; »

Aux juristes de nous raconter comment exactement le règlement du contentieux électoral a été transféré du CC à l'UA... A posteriori, bien entendu, au détriment de l'ONU qui s'était a priori substituée au CC par les services de l'intrépide "représentant spécial".. Wandaful ! On fout la merde chez les nègres et après on ne porte même plus une once de responsabilité, parce qu'on trouve d'autres nègres pour endosser la mascarade.
Samagwana
Afrique
  0
05-May-2011 20:59 EDT
@ Toukari.
Mon cher, c'est juste pour rappeler à ceux qui l'ignorait.Paul Yao Ndré a proclamé son Excellence Alassane Dramane Ouattara, Président de La Republique de Côte d'Ivoire.
C'est vrai que la banane qui doit murir, même si on la met dans l'eau, elle mûrira.
Tant pis pour les Jaloux!!
Bedimo
Ici
  0
05-May-2011 20:41 EDT
Le Conseil constitutionnel a proclamé M. Ouattara président après avoir "fait siennes" les décisions "contraignantes" prises par l`Union africaine (UA) qui avait reconnu M. Ouattara comme nouveau président et pressait M. Gbagbo de partir, a déclaré M. Yao N`Dré, en lisant la décision du Conseil.

Et Pan!!!! Voila qui est bien dit. Alors comme ca, le CC n'a pas de resultats des urnes tant reclame???? Parlons nous de coup d'Etat sanctionne lar l'UA. Pourquoi pas de mention de l'ONU (represente par l'ONUCI dans la guerre dite de 15 jours) ou pourquoi pas la France (representee par la Licorne dans la guerre de 15 jours). On mets toujours les moutons de l'UA devant...

"les normes et dispositions internationales acceptées par les organes nationaux compétents ont une autorité supérieure à celles des lois et décisions juridictionnelles internes"

Et Pan! Pan!!! ADO:2, souverrainete de la CI: 0 Score final. Je retiendrai plus que tout ce resultat qui fait des dispositions internationales une autorite superieure aux décisions juridictionnelles internes.

Merci quand meme a Yao N'Dre de nous demontrer finalement que le match que nous avons perdu est non pas celui de l'election mais celui de la souverainete de l'Etat Africain. Rien a redire...

A la suite...
Cote d'Ivoire: le Conseil constitutionnel proclame Alassane Ouattara président. Prestation de serment ce vendredi
Click to jump to 'AFP'
ABIDJAN - 05 MAI 2011
© AFP
 183 Réactions
Alassane Ouattara a été officiellement proclamé président de la République de Côte d`Ivoire par le Conseil constitutionnel jeudi, après cinq mois de crise née de la contestation de la présidentielle du 28 novembre par le chef d`Etat sortant Laurent Gbagbo, arrêté le 11 avril.

Le Conseil constitutionnel proclame M. Alassane Ouattara Président (05 Mai 2011)
Photo: © AFP


Côte d`Ivoire: 5 mois après l`élection, Ouattara officiellement président

Alassane Ouattara a été officiellement proclamé président de la République de Côte d`Ivoire par le Conseil constitutionnel jeudi, après cinq mois de crise née de la contestation de la présidentielle du 28 novembre par le chef d`Etat sortant Laurent Gbagbo, arrêté le 11 avril.

Le Conseil constitutionnel "proclame M. Alassane Ouattara président de la République", a déclaré Paul Yao N`Dré, président du Conseil et proche de M. Gbagbo. Le nouveau président prêtera serment dès vendredi.

Ironie de l`Histoire, le 3 décembre 2010, c`est le même Paul Yao N`Dré qui avait proclamé Laurent Gbagbo réélu président avec 51,45% des suffrages au scrutin de novembre, ouvrant alors la plus grave crise de l`histoire du pays.

Le Conseil venait d`invalider les résultats de la commission électorale indépendante, pourtant certifiés par l`ONU, qui donnait M. Ouattara vainqueur avec 54,1% des votes.

La victoire de M. Ouattara avait été reconnue par l`ensemble de la communauté internationale -les Etats-Unis, la France, ancienne puissance coloniale, et l`Union africaine notamment ...-, qui avait réclamé le départ de M. Gbagbo, lequel refusait.





Ce dernier a finalement été arrêté le 11 avril, après quatre mois de crise et 15 jours de guerre, qui ont fait près de 3.000 morts, selon les autorités, et environ un million de déplacés.

Le Conseil constitutionnel a proclamé M. Ouattara président après avoir "fait siennes" les décisions "contraignantes" prises par l`Union africaine (UA) qui avait reconnu M. Ouattara comme nouveau président et pressait M. Gbagbo de partir, a déclaré M. Yao N`Dré, en lisant la décision du Conseil.

Dans sa décision, le Conseil précise également que la Côte d`Ivoire étant membre de l`UA, "les normes et dispositions internationales acceptées par les organes nationaux compétents ont une autorité supérieure à celles des lois et décisions juridictionnelles internes".

Le camp Gbagbo s`était toujours prévalu de la décision du Conseil constitutionnel pour affirmer la légitimité de sa victoire de M. Gbagbo.

"La vérité des urnes vient d`être confirmée par le Conseil constitutionnel. Le parcours a été long. Toute la communauté internationale a suivi le processus électoral, c`est dommage qu`on soit passé par d`autres chemins pour en arriver là", a déclaré à la presse le ministre ivoirien de la Justice, Jeannot Kouadio Ahoussou, peu après la décision du Conseil constitutionnel.

Le président Ouattara, âgé de 69 ans, prêtera serment vendredi à 16H00 (GMT et locales) au palais présidentiel d`Abidjan. Son investiture est prévue le 21 mai dans la capitale politique Yamoussoukro.

"Habituellement la prestation de serment se fait lors de la cérémonie d`investiture, mais dans ce cas précis (...) le Conseil constitutionel va jouer son rôle demain", vendredi, a déclaré Paul Yao N`Dré après avoir présenté à M. Ouattara la décision du Conseil le proclamant chef de l`Etat.

La prestation de serment vendredi se déroulera le jour même où Laurent Gbagbo sera entendu par le procureur de la République d`Abidjan à Korhogo (nord), où l`ancien chef d`Etat est assigné à résidence depuis le 13 avril.

L`audition de M. Gbagbo a lieu dans le cadre d`une enquête préliminaire portant sur des accusations de crimes et exactions, de concussion et d`appels à la haine.

L`épouse de l`ex-président, Simone Gbagbo, sera pour sa part entendue également par le procureur d`Abidjan, samedi à Odienné (nord-ouest), où elle est assignée à résidence depuis le 22 avril.

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 13871 Réactions: 183 Transferts: 5 ]
Publicite

 183 Réactions
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...



P U B L I C I T E


P U B L I C I T E
Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.